Magazine Culture

Michael Mapes : Portraits disséqués

Publié le 07 mai 2012 par Wtfru @romain_wtfru

Michael Mapes : Portraits disséqués

Exposées dans une galerie virtuelle intitulée Room 62, les tableaux de l’artiste new-yorkais Michael Mapes se composent de photos découpées, torsadées, mises dans des tubes, ou tout simplement conservées dans des petits sachets en plastique. Le tout est préservé dans un cadre scellé sous gélatine. Tout droit sorti d’un film de serial killer, cet artiste collectionneur de visages et de morceaux de vies redéfini la question de l’image dans notre société contemporaine. Sans ailes de papillons, ni de scarabée égyptien, ses collections renvoient à une identité déconstruite, pixelisée et immortalisent avec poésie la représentation ultime de notre avatar virtuel.

Michael Mapes : Portraits disséqués

Michael Mapes : Portraits disséqués

Michael Mapes : Portraits disséqués

Michael Mapes : Portraits disséqués

Michael Mapes : Portraits disséqués

Michael Mapes : Portraits disséqués

Michael Mapes : Portraits disséqués

Michael Mapes : Portraits disséqués

Michael Mapes : Portraits disséqués

Le site du serial killer :

http://room62.com/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wtfru 11406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine