Magazine Cinéma

Maniac Cop 3

Publié le 08 mai 2012 par Olivier Walmacq

maniaccop3_220

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 1995
durée: 1h35

l'histoire: L'officier Matt Cordell est de retour d'outre-tombe. Cette fois-ci, il est à la recherche de Kate, une jeune femme flic abbatue lors d'une prise d'otages.

la critique d'Alice In Oliver:

Suite des aventures de l'officier Matt Cordell avec Maniac Cop 3, réalisé par William Lustig et Joel Soisson en 1995.
Dans Maniac Cop 2, le policier psychopathe était laissé pour mort après une chute de plusieurs étages. Une suite plutôt convaincante et dans la lignée de son prédécesseur. Toutefois, rien de neuf au programme.

On pouvait donc légitimement de se demander quel était l'intérêt de signer un troisième opus. C'est d'ailleurs la question que se pose William Lustig, réalisateur des deux premiers chapitres, qui quitte la production en plein tournage.
William Lustig est donc remplacé par Joel Soisson. Cependant, Maniac Cop 3 paie le tribut de ce désistement de dernière minute. 

manic-cop-3_528_poster

Cette fois-ci, l'officier Matt Cordell abandonne sa quête vengeresse et expéditive au profit d'une enquête guère passionnante.
Attention, SPOILERS ! Kate, une jeune femme flic, tombe dans un piège. Elle est assassinée lors d'une prise d'otages.
Mais des journalistes filment la scène et dénoncent les méthodes de la policière.

Parallèlement, un autre flic (Robert Davi) mène l'enquête. Ce qui le conduit sur la piste de Matt Cordell. L'inspecteur est aidé par une belle donzelle, une jolie infirmière, qui ne sert strictement à rien. Le film se concentre alors sur la pseudo romance entre l'infirmière et le policier revanchard. En résulte une série B assez ennuyeuse et largement inférieure aux deux précédents volets.
Il n'est donc pas très étonnant que William Lustig renie en bloc ce troisième chapitre, plutôt inutile dans l'ensemble.

maniac%20cop%203%2002

Avec Maniac Cop 3, Joel Soisson joue davantage la carte de l'horreur et du fantastique via le vaudou, Matt Cordell faisant office de policier mort vivant.
Toutefois, en dehors de quelques meurtres, le flic psychopathe reste assez discret. Il faudra donc attendre les 15 dernières minutes pour assister à une course poursuite spectaculaire. Avant cela, pas grand chose à se mettre sous les yeux.
Bref, un petit navet horrifique, condamné par un scénario franchement idiot. Que dire de plus ?

Note: 05/20
Note naveteuse: 13/20

 
Maniac cop 3 part 5


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines