Magazine Cinéma

[Critique Blu ray] Chinatown

Par Gicquel

[Critique Blu ray] Chinatown

Gittes, détective privé, reçoit la visite d'une fausse Mme Mulwray, qui lui demande de filer son mari, ingénieur des eaux à Los Angeles. Celui-ci est retrouvé mort, noyé. Gittes s'obstine dans son enquête, malgré les menaces de tueurs professionnels.

[Critique Blu ray] Chinatown
"Chinatown [Blu-ray]" de Roman Polanski

Avec : Jack Nicholson, Fay Dunaway, John Huston

Sortie le 09 mai 2012

Distribué par Paramount Pictures

Durée : 131 minutes

Nombre de : 1

Film classé : Tous publics

Le film :

★
★
★
★
★

Les bonus :

☆
☆
☆
☆
☆

Je n’y croyais pas. Revoir une fois encore « Chinatown » et sourire. Toujours aussi surpris par la maestria de Roman Polanski, dérouté par son scénario, bluffé par le talent des comédiens.

Attention, snobisme mis à part, la VO s’impose. J’ai tenté la VF quelques minutes et là tout dégringole.Nicholson traduit en bas-normand, ça n’a plus aucun sens dans cette histoire qui respire l’Amérique au plus profond d’elle-même. Chandler avant la lettre, peut-être, Robert Towne  , assurément, au scénario.

Résumons : un ex-flic devenu détective privé décide de prendre sa revanche sur ceux qui l’ont pris pour un nase. Spécialiste des affaires conjuguales, il déniche alors cadavre sur cadavre, remonte quelques magouilles, et tombe dans les bras d’une belle qui pensait l’avoir mis dans sa poche.

Image de prévisualisation YouTube

Mais  Jack Nicholson  se méfie. Intraitable sous son nez amoché, et dans sa pelure d’enquêteur dilettante, le comédien est tout aussi imperméable aux artifices d’un cinéma que son auteur réussit à nous faire oublier. Sa mise en scène prend imperceptiblement le pouls de la situation, se fond dans l’histoire, et s’emballe pour mieux accompagner le tempo d’une intrigue qui n’arrête pas de s’entortiller.

La femme, presque fatale, et mystérieuse à coup sûr trouve chez Faye Dunaway , le profil inquiétant de la froideur incarnée, qui se réchauffe pour sauver les meubles, son honneur , ou une histoire du passé, terriblement intime et douloureuse.Avec à ses côtés, ce cher papa que John Huston, porte avec tout le respect qu’inspire ce personnage blanchi sous le harnais.

 Mais les fêlures ne sont pas exclusives ; alors , à qui le plus grand secret, et à qui profite le crime ? Autrement posé, qui tire les ficelles ? Comme les énigmes se multiplient, logiques et cohérentes, la réponse se perd dans la complexité d’un récit que Polanski éclaire chaque fois savamment pour nous conduire au point de non retour. Une rue de Chinatown où régnait autrefois un flic qui ne reconnaît plus les lumières de sa ville. Et dans la pénombre, la vérité est encore plus cruelle.

[Critique Blu ray] Chinatown

En bref

Le film

★
★
★
★
★

Une mise en scène qui vous tient en respect pendant plus de deux heures, une histoire à la hauteur de la réalisation (et vice-versa) : c’est déjà la promesse d’un grand film que John Huston, Jack Nicholson et Faye Dunaway se chargent de couronner par une rayonnante prestation. Un grand film devenu un chef d’œuvre, le temps n’ayant plus de prise sur lui.

Les bonus

☆
☆
☆
☆
☆

Il n'y en a pas , et c'est bien dommage en regard des deux heures éblouissantes que l'on passe . Il y avait pourtant matière à quelques bonus ...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gicquel 940 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines