Magazine Culture

Sacha Baron Cohen

Publié le 13 mai 2012 par Hunterjones
Sacha Baron Cohen(Au Docteur Venelle, chevalier du tonneau, qui a 40 printemps aujourd'hui)
Sacha Noam Baron Cohen est le second fils (de trois) d'un père qui tenait un magasin de linge à Piccadilly Circus à Londres et d'une mère israélienne d'origine iranienne. Sa famille est juive.
Il a une éducation privilégiée dans les écoles privées d'Angleterre où il se parfait à étudier les comportements humains et le non-dit qui révèlent en général plus qu'ils ne le devraient. Doué d'une grande intelligence, il a d'excellentes notes scolaires en Histoire, matière duquel il sera diplômé. En 1989, Sacha Baron Cohen rejoint un mouvement de jeunesse sioniste de gauche, l'Habonim Dror, et apparaît dans une pièce de Neil Simon Biloxi Blues, qui devient le détonateur de sa passion pour l'art dramatique.
Sacha Baron Cohen
Cohen joint alors le club d'art dramatique amateur de l'Université de Cambridge qu'il fréquentait. Il y jouera dans Fiddler on the Roof et Cyrano de Bergerac.
Après avoir terminé l'université et avoir été plusieurs fois parmi les meilleurs dans un sport nommé le ga-ga ball (sorte de ballon prisonnier israélien) il est mannequin pendant une brève période. Son projet de devenir comédien est mis en veilleuse lorsqu'il quitte Londres pour Israël, où il passe une année au kibboutz de Rosh Hanikra, apprenant plus sur ses racines et sa foi.
Sacha Baron CohenÀ son retour il travaille pour la banque d'investissment Goldman Sachs avant de retourner aux arts dans une chaîne de télévision basée à Swindon tout en faisant de brèves apparitions au cinéma ou à la télé. Il a 23 ans. En 1995, la chaîne de télévision anglaise Channel 4 projetait de remplacer son programme The Word et fait appel à de nouveaux présentateurs. Baron Cohen envoie donc un vidéo où il apparaît sous les traits d'un journaliste de télévision fictif d'Albanie, qui sera plus tard développé en reporter kazakh, qui attire l'attention d'un producteur.
Sacha Baron CohenIl développe le personnage d'Ali G, un idiot qui tente de paraître cool en se donnant le risible style gangsta rap. Il reçoit de vrais experts en studio ou les visitent et les leurrent constamment en leur faisant croire qu'il s'agit d'une émission pour enfants. Ceci oblige les experts à utiliser un langage simple et facile à comprendre et surtout à ne pas s'emporter devant les propos souvent incohérents et diffamatoires d'Ali G. Les experts croient faire face à un vrai animateur jeunesse.
Mais Ali G comprend moins bien qu'un enfant et oblige souvent les experts à se ridiculiser ou à leur faire dire des choses qu'ils n'ont jamais voulu dire. Son talent d'improvisateur donne droit à de grands moments de comédie. (Les rires sont par la suite rajoutés au montage). Dès la première saison en 1998, l'émission Ali G In Da House est un énorme succès. (par la suite aussi mais disons que le piège est quelque peu éventé pour plusieurs).
Sacha Baron CohenJe me suis moi-même fait prendre au piège le découvrant pour la première fois dans un clip de Madonna et le prenant au premier degré, croyant découvrir l'homme le moins cool de la planète terre.
Cohen développe deux nouveaux personnages, Borat et Bruno. Son remarquable talent pour l'improvisation et sa vive intelligence déstabilisent les gens qui le côtoient car il leur offre des interventions tantôt absurdes, tantôt frustrantes, toujours hilarantes.
Sacha Baron Cohen
Afin de garder parfaitement privée...sa vie privée... (il est marié à l'actrice et écrivaine australienne Isla Fisher) Cohen se présente pratiquement exclusivement dans la peau de ses personnages en entrevue ou en public. Lors de la dernière cérémonie des oscars cette tendance de Cohen posait problème car il voulait se présenter dans son nouveau personnage de dictateur pour faire du même coup la promotion de son prochain film. Les organisateurs ont d'abord refusé qu'il se présente ainsi, jugeant la situation délicate, puis se sont ravisés, laissant Cohen faire son numéro.
Sacha Baron Cohen
C'est que Cohen est brillant. Et fait immanquablement réagir. Rire aussi. Beaucoup.
Ali G s'est aventuré sur grand écran.
Borat aussi.
Puis Bruno.
Les trois films ont baigné dans les rires à travers le monde (sauf au Kazhakstan)
Sacha Baron Cohen
Son dictateur, le général Aladeen, sévit à partir de vendredi.
Pour le bonheur de bien des gens.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines