Magazine Culture

[Chronique] Melanie Fiona – The MF Life ( 2012)

Publié le 13 mai 2012 par Musicfeelings

[Chronique] Melanie Fiona – The MF Life ( 2012)

Avec The Bridge, décrit par la majeure partie des critiques comme une ode assez savoureuse et maligne au son des 60′s, Melanie Fiona s’était illustrée comme une des chanteuses les plus prometteuses de la fin de la dernière décennie. On attendait logiquement qu’elle confirme ce statut avec son second album «  The Mf Life », annoncé depuis plus de 2 ans et successivement promu par les titres «  Gone and Never Coming Back », puis «  4 .AM ». Une production de Rico Love qui a su grandir dans le coeur du public avant de lui donner l’opportunité en Mars dernier de présenter son projet global.

La chose frappante à la première écoute de cet opus est le total déphasage sonore avec la première réalisation de la chanteuse. Adieu les clins d’oeils intelligents à la soul 60′s, le label américain a décidé d’en faire une simple chanteuse R&b mainstream et en cela, on nous assailli de collaborations ( B.O.B, John Legend,Nas,) et de producteurs hype ( No I.D, Los Da Mystro,). Le but est d’autant plaire au public R&B que pop tout en mettant en exergue les capacités vocales ( assez impressionnantes ) de la canadienne. En cela, on peut avouer que c’est une réussite, Change The Record, This Time, 6 .AM, sont tout à fait à même d’aller jouer dans la même cour que les singles de Katy Perry tout en se targuant d’être de bien meilleure qualité.

Cependant,elle perd sans surprise en authenticité. Peu des producteurs qui la rejoignent en studio savent lui redonner l’espèce de candeur de ses débuts. Salaam Remi s’y essaye plutôt bien sur le punchy «  Running », No Id signe un très bon coup avec le superbe Break Down Theses Walls et on aime le penchant soul du dimanche soir de sa rencontre avec John Legend mais ça s’arrete là.

The Mf Life sans être mauvais donne un peu l’image d’un album périssable parce que trop soumis à l’envie de toucher au plus grand public possible. Pas de ligne directrice claire et peu de légèreté.

Les bonnes idées sont souvent englouties par des arrangements brutaux et des collaborations peu nécessaires. Un projet donc tiède et assez décevant comparé à ce qu’on aurait pu attendre d’elle. On est carrément laissé sur notre faim,le plus gênant étant que malgré tout cet attirail et ce formatage, les scores actuels sont loin de rivalisés avec ceux de son premier essai.

12/20.

Triste Réalité !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Musicfeelings 8033 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines