Magazine Bien-être

Exercice de vision par Longchenpa

Publié le 13 mai 2012 par Joseleroy

Maitre dzogchen du 14eme siècle

blue_sky_template_1514

"Vous étant assis sur un siege confortable, vous prendrez refuge et développerez l’esprit d’éveil. Apres avoir brievement imaginé la divinité a laquelle va votre dévotion et avoir adopté les sept principes de Vairocana, alors, sans penser a rien, sans rien appréhender, vous vous recueillerez dans la sphere de la présence ouverte, claire et éclatante, qui n’est point appréhendée par l’intellect [mais qui est toujours présente] dans la mesure meme ou quelque objet apparaît. Tel est le placement dans le sens de la luminosité.
[…]
De plus, a ce moment-la, l’esprit et les affections de l’esprit s’interrompent et l’on demeure dans l’essence de la présence aperceptive qui est gnose non conceptuelle. […] C’est cela meme qui est la vérité absolue, dont il est dit qu’elle « transcende les objets de l’esprit et de la pensée ». Au moment ou l’esprit est arreté et la pensée transcendée, la gnose qui demeure en chacun est la réalité pareille au soleil éclatant, libéré des nuées.
Dans un tel [état d’] absorption équilibrée, afin d’en tirer parti en séparant la pure essence de la lie, asseyez-vous, quand le ciel est sans nuages, le dos tourné au soleil, et fixez de vos yeux la sphere ou la surface du ciel, de telle sorte qu’une cognition limpide, sans activité conceptuelle, surgira. Alors, parce que l’esprit est arreté, il n’y a pas de réification qui appréhenderait les objets apparents comme des étants externes et séparés et qui saisirait l’esprit comme un étant interne distinct. Ainsi, comme on ne conçoit ni l’entité ni la non-entité, sans réifier un troisieme terme préhensile a côté de ce couple, on est en paix. […]
 […] Grâce a la culture d’une telle méditation, les trois expériences de la félicité, de la clarté et de l’absence de pensées discursives se produiront naturellement, de meme que d’autres [expériences], sans limites…"
Longchen Rabjam, Le Fond selon la Grande Perfection
(titre tibétain), xive siecle

Trad par Matthew Kapstein dans Philosophies d'ailleurs : Tome 1, Ed. hermann


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joseleroy 216084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines