Magazine Culture

Modernité!

Publié le 14 mai 2012 par Orlandoderudder

Joyeux lever ce matin...appuyer sur un bouton, hop, l'eu chaude et le pain qui croustille...Modernité... je vis vrai: pas besoin de me courber, en esclave de la nature pour battre le silex et allumer le feu: je suis libre de penser, d'aimer, de vivre... Le lait est sain: il n'y a pas besoin de le bouillir longtemps avec un petit dôme en verre dit "anti-monte lait" afin de ne pas risquer la mort ou les diarrhées affreuses: modernité, anti bio, joyeuse, vivante, exquise... Modernité, l'amour! Et l'électricité, tranquillité tranquille, peu d'effort, l'âme en vrai!


Et j'entends les oiseaux et je vois les grands arbres.Là, le monde bestial s'entre-tue déjà. Pour manger il faut tuer directement dans leur monde de violence. Moi,j'ai de la saucisse, toute prête et très bonne: on tue pour moi! Je vis en paix et je n'ai pas la hargne au ventre ou la trouille des bêtes qui, en pleine nature, dans la précarité, se battent comme des chiens ou bien se carapatent pour ne pas être mangés:Modernité, civilisation, la vie contre-nature, efficace et sereine! Ô confort merveilleux! Paresse exquise et pas très chère!


Et j'ai des pommes, des merveilles de technologie, de variété ancienne, anciennement créées par d'anciens agronomes car la nature ne suffit pas à faire des fruits exquis! Elle est notre ennemie,ne l'oublions jamais!


Chaque geste du jour en sa tendresse calme bafoue le naturel et me rend plus heureux... loin des écolos-bio et du fascisme psychorigide des natureux mesquins, je vis avec l'électricité, l'amour vrai, l'ivresse du progrès, plus près d'Apollinaire que de Monsieur Pétain! Et ce confort superbe, alors que je suis pauvre, me donne le loisir de vivre serein et de penser au autres avec un ventre plein! Dès lors je peux agir et lutter contre l'horreur, les massacres et les totalitarismes, si naturels, si proches de la vie animale et dirigés par des gens anti-modernes et veules sans émerveillement evnt la grandeur suave du confort quotidien! Coeurs sec!


Modernité: les oeufs sont dans la poêle et cuisent sans façon, dentelle du jambon qui frisotte en suant! Et sans aucun effort! Avec un chuintement aussi joli, ma foi, qu'un chant d'oiseau inquiet dans sa vie infernale de proie que l'on veut tuer!
La poésie aussi, même quand elle la célèbre, dit merde à la nature et au monde animal: Vive l'Humanité et les poêles Tefal!
Modernité! amour!  Et tendresse infinie!

Je lis Apollinaire et j'écoue Satie: les vieux modernes s'accordent à mon humeur joyeuse!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Orlandoderudder 295 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines