Magazine Humeur

Ouf ! La fin du monde n’aura pas lieu le 21 décembre 2012

Publié le 14 mai 2012 par Kamizole

Sauvés par le gong ! Souvenez-vous : des Géo Gobetou, sans nul doute adeptes déjantés d’une mouvance New Age, prétendaient que les calendrier mayas prévoyaient la fin du monde à cette date. De quoi allumer la frayeur chez les superstitieux, voire les appétits financiers chez ceux qui spéculent sur tout et n’importe quoi. Je m’étais en effet bien amusée en lisant sur 20 minutes qu’une société californienne comptait construire 20 abris à 50.000 dollars la place dans un bunker pour survivre à l’Apocalypse (14 avril 2010).

Je ne saurais dire s’ils les ont construits et s’ils ont trouvé preneurs… Cette société et ses pigeons pleins aux as doivent avoir bonne mine aujourd’hui puisque nous apprenons « qu’Apocalypse now » est reporté sine die grâce à la découverte par des archéologues américains de nouveaux calendriers mayas sur les murs d’une habitation au Guatemala… et qu’en conséquence La fin du monde maya n’aura pas lieu en 2012 (Le Monde 13 mai 2012).

L’archéologue William Saturno de la Boston University apporte un éclairage fort intéressant puisqu’il explique que « nous sommes aujourd'hui toujours en quête de signes que le monde va s'arrêter alors que les Mayas recherchaient au contraire des assurances que rien ne changerait, c'est un état d'esprit totalement différent » et qu’il n’existerait au demeurant aucune indication que les calendriers mayas s’arrêtent, bien au contraire : « Les anciens Mayas prédisaient que le monde continuerait et que dans 7 000 ans les choses seraient exactement comme elles étaient alors ».

La date du 21 décembre ne doit rien au hasard. C’est en effet celle du solstice d’hiver - le terme « solstitium » signifiant que le Soleil (sol) s’arrête (stare). Or, nous savons, notamment grâce au « Mythe de l’éternel retour » de Mircea Eliade, que le solstice d’hiver provoquait la crainte - notamment dans les régions les plus septentrionales où le soleil disparaît pour une longue période - qu’il ne réapparaisse pas… D’où des rites propitiatoires destinés à s’attirer la faveur des forces divines qui présidaient à la marche du monde et l’influence des chamans - qui exerçaient le pouvoir en raison de leur connaissances… Constatons à cet égard, le retour du chamanisme parmi les sectes !

Pour qui s’intéresse aux mythes, il est remarquable de découvrir l’universalité de la plupart de ceux-ci depuis la préhistoire, sous toute les latitudes et qu’il furent ensuite modifiés et adaptés par les religions qui prirent leur place.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog