Magazine Culture

100 livres en 100 semaines (#58) – Heart-Shaped Box

Publié le 14 mai 2012 par Epicure

100 livres en 100 semaines (#58) – Heart-Shaped BoxJudas Coyne est un vieux rocker de 54 ans en fin de carrière qui s’amuse à collectionner des objets macabres : de vieux grimoires, snuff films et autres cossins gothiques. Son agent lui mentionne que le fantôme d’un homme récemment décédé vient d’être mis aux enchères sur Internet par sa fille. Le défunt serait attaché à un vêtement lui ayant appartenu. Si ce vêtement trouve un nouveau propriétaire, le fantôme suivra.

L’occasion est trop belle pour Coyne, qui voit en ce fantôme l’ultime objet de collection. Il achète le vêtement (un vieil habit), qui lui est plus tard livré dans une boîte en forme de coeur, d’où titre. Il se rend compte rapidement qu’il ne s’agit pas d’un canular. Le fantôme ne perd pas de temps à se manifester, et il ne semble pas très sympathique…

J’avais le goût de lire un bon vieux roman d’horreur gothique et j’ai été fort bien servi avec Heart-Shaped Box, premier roman de l’écrivain américain Joe Hill (il a depuis écrit Horns). L’histoire est fort bien imaginée, on ne voit pas venir les rebondissements, et surtout, c’est assez bien écrit pour que le poil de la nuque nous r’trousse par moments.

Autre facteur de jouissance : le fantôme est méchant, et le demeure jusqu’à la fin. Pas comme ces films poches où on se rend compte à la fin que le fantôme est en fait un-gentil-qu’on-pensait-qu’y faisait-peur-mais-qu’en-fait-y-cherchait-de-l’aide-le-pauvre.

Ah, et pour votre gouverne, sachez que Joe Hill est le fils d’un auteur qui ne s’est pas trop mal débrouillé dans le genre fout-la-trouille : Stephen King.

À noter que ce livre a été traduit en français sous le nom de Le costume du mort.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine