Magazine Culture

Hollandisme de gauche ou de droite ?

Publié le 15 mai 2012 par Despasperdus

Depuis l'élection de François Hollande, nous nous sommes bien gardés d'émettre le moindre pronostic. Si la désignation du 1er ministre donnera une indication, il n'en demeure pas moins que l'orientation politique du quinquennat dépendra du résultat des prochaines élections.

vu_fdg.jpg

En effet, les législatives des 10 et 17 juin 2012 sont aussi importantes que la présidentielle, voire plus, puisque 1er ministre et son gouvernement seront issus de la nouvelle majorité de députés.

Quoiqu'en disent les représentants de la droite, il serait illogique de subir 5 années de cohabitation si l'UMP et le centre conservent la majorité à l'Assemblée nationale. Les français-e-s ont élu en mai un président de la République pour changer de politique. Ils devraient lui donner une majorité à l'Assemblée nationale en juin.

Dans cette hypothèse, l'orientation politique de la présidence Hollande dépendra de la composition de la future majorité de gauche.

Il serait absurde que le PS détienne à lui tout seul la majorité pour les raisons suivantes :

  • sa domination ne favorisera ni le débat démocratique, ni le respect des différentes sensibilités de la gauche parlementaire ;
  • le PS sans garde-fou aura tendance à dériver au centre, voire à droite, comme il l'a souvent montré par le passé;

  • il risque de devenir paradoxalement le jouet du patronat et de l'oligarchie qui le pousseront à mener des réformes que la droite n'a pas osé faire. Dans de telles circonstances, il a appliqué les dogmes néolibéraux en "flexibilisant" le travail (Rocard - Schröder), en baissant les charges patronales ou les impôts (Fabius), voire même en dérégulant la finance (Clinton, Bérégovoy) !

En définitive, élire une majorité absolue de députés PS reviendrait à donner au nouveau pouvoir socialiste une sorte de chèque en blanc, ce qui serait irresponsable et risqué.

134_INUTILES.jpg

Si le président de la République doit s'appuyer sur une majorité absolue de députés pour mener une politique de gauche, cela ne signifie pas pour autant que le PS doit avoir la majorité absolue à l'Assemblée nationale.

En effet, la gauche ne se réduit pas au seul PS et à ses vassaux (PRG - EELV - MDC). Elle s'appelle également Syriza en Grèce, ou Front de gauche en France, et cette gauche-là est l'ennemie farouche et inflexible de l'austérité et des dogmes néolibéraux. Elle ne cherche pas à rassurer les marchés, ni à gérer les intérêts particuliers de l'oligarchie. C'est une gauche de transformation sociale qui porte en elle la révolution citoyenne de L'Humain d'abord.

Aussi, la future majorité de gauche devrait reposer sur les groupes PS et Front de gauche. D'ailleurs, plus le groupe parlementaire Front de gauche aura de députés, plus il sera incontournable pour peser sur les décisions du nouveau pouvoir socialiste.

Si le PS n'a pas la majorité absolue à l'Assemblée nationale, le groupe Front de gauche sera la garantie d'une politique résolument orientée à gauche : élire un nouveau député Front de gauche est réellement utile, bien plus qu'ajouter une unité supplémentaire au pléthorique groupe socialiste !

Et si par malheur, le président de la République entend faire du hollandisme de droite pour imposer l'austérité et le respect de la règle d'or, il devra dès lors former une majorité inédite avec les groupes parlementaires UMP et centristes...

magritte10.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Despasperdus 4931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine