Magazine Culture

ROOM, de Emma DONOGHUE

Par Geybuss

ROOM, de Emma DONOGHUE

Roman - Editions Stock - 400 pages - 21.50 €

 

Parution le 24 août 2011, donc rentrée litt de sept 2011

L'histoire : Jack fête ses cinq ans. Cinq ans qu'il vit seul avec sa Maman, dans une chambre de quelques mètres carrés, complètement insonorisée. Tout ce qu'il sait, Jack le sait de sa maman et de Dame Télé. Mais il n'imagine pas qu'il y a un dehors.

Sa Maman a 26 ans, elle est retenue prisonnière par le grand méchant Nick depuis 7 ans...

Jack grandit, sa Maman comprend qu'elle ne peut plus longtemps entretenir l'illusion d'une vie ordinaire. S'organise alors "La Grande Evasion". Et dehors, comment cela va-t-il se passer ?

Tentation : La blogo

Fournisseur : La bib

-toile4.jpg

Mon humble avis : Ce livre est une véritable claque ! Pire, un piège qui vous tient prisonnier tout le temps de votre lecture et pour le coup, vous regrettez de devoir quitter votre chambre pour mener votre vie et abandonnant le livre pas 143, puis 250.... Emma Donoghue nous parle de la captivité de la meilleure façon qui soit, en rendant son lecteur captif de ces pages.

La première partie se déroule dans la chambre. Jack y raconte son quotidien dans la chambre, quelques mètres carrés avec une lucarne. Parfois le soir, Grand Méchant Nick vient voir sa maman et fait grincer le lit, pendant que lui compte ses dents, caché dans le Dressing. C'est effroyable, attérrant et pourtant, plein de lumière. Nous sommes en plein dans l'enfance de Jack qui fête ses cinq ans. On ne peut que déborder d'admiration devant cette mère courageuse qui fait tout pour que son fils ait l'enfance la plus normale possible. Inimaginable l'ingéniosité de cette mère qui imagine plein de jeux, avec les moyens du bord, pour distraire son fils, pour l'instruire, mais aussi lui assurer un peu de sport et de dépense physique. Si la situation n'était dans le fond aussi tragique, on sourirait presque aux souvenirs de cette enfance où l'on fait tout avec rien et rien avec tout !

Puis, sans spoiler, on peut dire que vient le moment où la maman organise leur évasion. On se doute que ce moment va venir car la première partie peut durer 150 pages, mais pas 400, ou alors, elle lasserait le lecteur. L'Evasion, où l'apnée totale pour le lecteur, le livre est greffé aux mains.

Puis le retour à une certaine liberté, qui n'est pas si simple. Il faut se réadapter, y aller doucement avec l'aide d'une équipe médicale et protectrice devant l'appétit sans fin des paparazzi face à un tel événement. La mère et l'enfant passe donc quelques temps dans une clinique.... Et là, alors que la mère retrouve ce qui lui a tant manqué.... Et bien pour son fils ce n'est pas la même chose. C'est un véritable apprentissage qui l'attend à l'extérieur, lui qui ne sait pas ce qu'est le vent ou de ressentir une goutte de pluie, lui qui va devoir faire le deuil de "La chambre" où il se sentait en sécurité, à l'inverse de sa mère. Cette dernière partie est fascinante, passionnante, intéressante (au delà de l'aspect romanesque) et ne manque pas de rebondissement. Et l'on prend conscience alors de ce qu'un enfant élevé en liberté apprend naturellement durant les premières années de sa vie. On en profite pour redécouvrir certaines incongruités de la société à travers le regard neuf de Jack

Un livre parfait, presque. Le presque est si petit qu'il n'entame en rien mes quatre étoiles et mon véritable coup de coeur pour ce livre. C'est Jack qui raconte toute son histoire, dans un style enfantin mais agréable, auquel on s'habitue, même si au début, il m'a fallu un peu de temps à sa façon de nommer les choses : Monsieur Tapis, Madame Commode... Ce qui m'a dérangée, c'est que l'auteur parsème légèrement son texte d'erreurs de syntaxe volontaires pour 'faire plus enfantin encore. C'est cela qui m'a dérangée car inutile pour moi, et cela me freinait plutôt dans ma lecture. Du "très beaucoup" est justifié, mais du rechaudit....

Sinon, mon seul regret est de ne pas avoir lu ce livre avant. Sorti lors de la rentrée littéraire de septembre dernier.... heureusement que mes copines blogueuses se sont acharnées dessus, sinon, je serais passée à côté d'un livre incontournable et que l'on n'oublie pas du jour au lendemain. Un livre aussi sombre que lumineux, glaçant que mignon tout plein et surtout, un hymne à l'amour ! Un livre au suspens implacable... Je m'arrête là, il vous reste encore les 9/10èmes du livre à découvrir.

J'espère juste que l'auteur songera à nous donner des nouvelles de Jack et sa maman, car je suis sûre qu'une suite peut-être toute aussi intéressante.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines