Magazine Culture

LES ÉCRIVEURS de Frédéric Mars

Par Phooka @Phooka_Book


LES ÉCRIVEURS de Frédéric Mars
Editions Baam!350 pages
Présentation de l'éditeur
" Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ce cadeau ou cette place d'honneur qui vous semblaient destinés ont atterri dans les mains d'un autre que vous ? Pourquoi des obstacles de dernière minute se dressaient sur votre route alors que rien ne semblait s'opposer à votre succès ? Pourquoi le bus que vous deviez prendre partait sans vous, à quelques secondes près ?
Vous invoquez le sort, la malchance, la fatalité ?
Vous pensez que c'est comme ça et qu'on n'y peut rien ?
Mais bientôt, dans quelques instant, VOUS SAUREZ.
Ma vie et la vôtre, que vous le vouliez ou non, sont dorénavant liées à jamais...
Pourquoi ça ?
Oh, c'est très simple. Ça se résume même en une phrase : Votre vie, c'est moi qui l'écris ! "
L'avis de Phooka
En lisant la chronique de Dup sur ce roman il y a quelques mois, j'avais été attirée par le livre de par l'enthousiasme communicatif de Dup, mais d'un autre côté (et je lui avais même dit) j'avais l'impression que le thème avait déjà été largement exploité en SF (le côté destin de l'humanité se trouvant en fait entre les mains d'une puissance supérieure qui "joue"-par exemple au échecs avec Dan Simmons ou "écrit"). Mais dans le cas des Ecriveurs il y a une différence majeure avec tout ce que j'avais pu lire jusqu'à présent. En effet, alors que dans les romans de SF cette révélation est généralement la clé d'un final surprenant, dans ce roman-ci c'est le concept de départ. Du coup, tout y est abordé de manière différente. Le lecteur sait que les écriveurs existent puisque justement il en suit un, ou plutôt une, à travers la personne de Lara Scott.
Je ne vais pas revenir sur le récit, parce que Dup l'a très bien fait. Je voudrais juste insister sur le côté addictif du roman. Dès les premières pages, une sorte d'avertissement vous plonge d'emblée dans le roman et dans l'intrigue. A partir de là, il devient quasi impossible de reposer le livre. En grande partie d'ailleurs grâce à l'écriture incroyablement prenante de Frédéric Mars. Il arrive à piéger son lecteur, par un mélange savamment dosé de mystère, d'action, d'humour et d'amour. Mystère parce qu'on se demande bien qui sont ces écriveurs, quels sont leur but et leur raison d'exister.  Action ... parce qu'il y en a ! :) Humour que l'auteur distille par petites touches et Amour .. parce qu'il ne faut pas que Lara tombe amoureuse et dieu sait pourtant qu'elle est entourée de garçons qui auraient le potentiel !
Bref, tout y est et la mayonnaise prend incroyablement bien. Le lecteur se passionne à la fois pour le destin de Lara ( va t'elle tomber amoureuse? Va t'elle savoir pourquoi sa mère est morte? Beaucoup de questions à résoudre) , la complexité du monde des écriveurs, le machiavélisme du "méchant" qui tire les ficelles et celui des éternels qui dirigent cette corporation ...De plus, ce qui ne gâche rien, Lara est une héroïne comme on les aime. Elle n'a pas les deux pieds dans le même sabot, elle est débrouillarde, elle ne passe pas son temps à gémir. Une fille forte et terriblement attachante, loin des clichés, elle est indéniablement la grande réussite du roman. Il me tarde vraiment de la retrouver et de de lire la suite de cette série en trois tomes. J'y attends toutes les réponses aux multiples questions que je me pose.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines