Magazine Culture

Georges R.R. MARTIN - A Storm of Swords (Trône de Fer 3): 10

Par Eden2010
Georges R.R. MARTIN - A Storm of Swords (Trône de Fer 3): 10

George R.R. MARTIN – A Storm of Swords (Trône de Fer l’Intégrale 3) : 10/10

Fantastique !

Un troisième volume sans défaut, qui nous replonge dans le chaos des sept royaumes, secoués par les guerres, les souffrances, les espoirs perdus.

Plusieurs rois se disputent toujours le trône de fer, occupé par Joffrey, et chacun est persuadé d’être dans son droit, d’être le seul, le légitime.

Les guerres font rage d’Ouest en Est, du Nord au Sud.

Stannis, après avoir perdu la grande bataille sur Blackriver, n’abandonne pas, Melisandre lui murmurant qu’il a été choisi par le dieu Rh’ollor, Robb, qui gagne toutes les batailles, perd pourtant les alliances par des erreurs de jeunesse, de plus Winterfell a été détruit et il doit songer à retourner dans le nord, Joffrey n’est qu’un garçon de treize ans …

Si les sept royaumes sont en sang et en feu, la vraie menace vient pourtant du nord, d’au-delà du Mur, dressé en défense du royaume. Les sauvageons attaques, le roi au-delà-du-mur approche, accompagné par des créatures de légende …

Malgré les appels au secours lancés par les frères du Mur, aucun homme n’est envoyé par les rois, et le mur tremble, défendu par une petite poignée d’hommes en noir.

Au-delà de la mer, loin encore de ces combats, Daenerys recrute une armée pour se saisir du trône de fer qui lui revient. La jeune fille, rendue dure par les épreuves, se montre intraitable et intelligente, s’impose face à des hommes qui la regardent de haut. Et ses trois dragons grandissent de jour en jour …

Cette-fois l’histoire nous est contée à travers les yeux de Samwell (de la Garde de nuit), Jaime (Lannister), Tyrion, Danaerys, Sansa, Arya, Bran, Davos, Bran, Jon et Cateleyn :

Bran se dirige vers le mur, en compagnie de Jojen, de Meera et de Hodor afin d’y trouver le corbeau à trois yeux.

Jon, qui se retrouve avec les troupes du Roi au-delà-des-murs, souhaite rejoindre Castle Black et ses frères pour les avertir du danger, mais il doit alors trahir ses nouveaux amis pour respecter ses vœux de frère de la garde de nuit – et donc trahir Ygritte.

Jaime s’efforce de rentrer chez lui, maintenant qu’il a quitté les geôles de Riverrun. Escorté par Brienne, loyale et ferme.

L’aîné des Lannister se dirige vers Kings Landing, et s’interroge aussi comment il pourra redevenir celui qu’il était après ce qu’il a subi, comment il pourra reprendre une place qui ne peut plus être la sienne.

J’ai tout particulièrement adoré suivre Jaime, que nous n’avions connu jusqu’ici qu’à travers les yeux des autres, que nous voyions si arrogant. Et bien, il l’est, mais je dois dire que les épreuves qu’il traverse dans ce tome sont dures ! Je me suis presque attaché à ce personnage arrogant, ce fils Lannister qui, aux yeux de son père et de sa soeur est le seul, lui, le Kingslayer que tous craignent. Et là, il est ébranlé…

Puis il y a Tyrion, bien évidemment, son petit frère, dans tous les sens du terme, qui se remet de la blessure subi dans le feu du combat. Il devra affronter d’autres difficultés, il s’aperçoit que tous les efforts fournis, tous les sacrifices, ne lui apportent rien, tout au contraire. Alors qu’il a sauvé Kings Landing, il a pourtant tout perdu, ne reçoit aucune reconnaissance et ne parvient pas à retrouver la moindre influence.
Pire, de son trône, son neveu Joffrey, perfide, semble ne pas lâcher cet oncle dont il ne veut pas …

Sansa, elle aussi, craint le jeune roi et sa cruauté. Alors qu’elle se croyait libérée, les Lannister parviennent encore une fois à la retenir, et elle subira les humiliations de Joffrey malgré la rupture de leurs fiançailles. Elle ne souhaite qu’une chose, quitter Kings Landing, peu importe les moyens.

Davos, lui, est peut-être le plus moral de tous, il sert le roi Stannis tout en tentant de contourner l’influence de Mélisandre sur ce roi.

Puis nous avons Cateleyn, qui ignore que ses plus jeunes fils Bran et Rickon sont encore en vie, et qui, rendue presque folle de chagrin, ne souhaite qu’une chose : récupérer ses filles en vie - si elles le sont encore. Car tous ignorent où est Arya …

Et Arya, justement. Nous la voyons s’endurcir, physiquement, moralement, devenir un véritable loup. Son but est pourtant simple : retrouver sa famille, sa mère, Robb, et pourquoi pas Jon. Elle fera des rencontres qui la détourneront de son chemin, subira tout en n’abandonnant jamais, rien ne semble pouvoir la détourner de sa route, elle fera ce qu’il faut.

Pour la première fois nous suivons également Samwell, de la garde de nuit, cet homme peureux qui tente de se surpasser pour sa simple survie et pour se montre ne serait-ce qu’un petit peu digne de son statut. Un des seuls survivants, il se dit qu’il ne mérite pas sa vie, mais s’efforce de rentrer à Castle Black avec les renseignements qu’il a pu recueillir.

Ils ne sont qu’une petite minorité à atteindre leur objectif … Tous devront aller au-delà d’eux-mêmes, s’adapter à l’impossible, se battre. Et finalement, un seul but les réunit : tous veulent survivre.

Les rues ne sont pas sures, les murs de pierre ne sont pas sûrs, le danger guette dans l’ombre, dans la lumière …

Ce volume est plus violent, et aussi plus sombre encore que les précédents, plus cruel. Nul n’est épargné. L’impensable touche les plus inattendus, l’intrigue s’accélère, l’histoire fait volte-face au tournant d’une page, aucun rebondissement n’est prévisible, on retient son haleine, on est surpris, on est pris aux tripes !!

L’espoir, il n’y en a plus, pour aucun, tous sont en difficulté, les forts deviennent faibles, les faibles encore plus faibles, la nuit sans fin semble commencer. Pour tous. L’hiver arrive, dans tous les sens du terme.

Le lecteur lit, et hoquète de surprise quand tel personnage est confronté à telle situation, on s’interroge sur la suite, mais comment cela peut-il continuer ? On n’en est même pas à la moitié de cette saga extraordinaire !

Mais ce n’est pas tout, puisque, doucement, les éléments « magiques » s’insinuent dans le quotidien ; cette-fois de façon plus insidieuse encore, comme à travers le personnage de Lord Berric, devenu terrifiant, l’homme qui ne peut mourir. Puis il y a la menace des « autres » …

L’histoire est d’un réalisme saisissant. Les guerres ne sont pas propres, mais laissent dans leurs sillages désespoir, ruines, famine, désolation et morts.

Ici, les blessés peuvent traîner pendant des semaines de terrifiantes blessures qui s’infectent, les faisant mourir à petit feu, les tortures existent, le monde est effrayant.

Pourtant, tous s’accrochent à l’espoir : quand leur roi sera roi, il restaurera la paix.

Mais qui sera là pour la voir, cette paix ?

Et si le mur de glace tombe, que restera-t-il des sept royaumes ?

Un combat qui se déroule de façon intelligente et précise. Quand on ouvre le tome on se dit, wow, 1.177 pages (avec l’appendix, 1.127 d’histoire), et finalement on tourne les pages et on ne lâche pas le roman avant d’avoir achevé la dernière page.

C’est un tome terrible, imaginatif, profond, effrayant…

Génial !

Je n’ai aucune critique à formuler. J’ai plongé dans ce monde et m’y suis retrouvée dans une réalité crédible mais terrifiante, un monde froid, avec des personnages travaillés et une intrigue fascinante.

On veut plus, encore plus.

Et il m’attend déjà dans mes étagères, le prochain tome (a Feast of Crows). Faut que je ralentisse, les deux derniers volumes n’ont même pas été édités !!

C’est probablement la saga « fantasy » la plus réussi de ces dernières décennies !

L’auteur travaille chaque tome avec minutie, on ne peut le prendre en défaut, les histoires se chevauchent, les destins se croisent, les détails sont subtilement cachés entre les lignes, chaque destin est unique tout en ressemblant à tant d’autres.

Fabuleux. A lire !

Le petit avantage économique est aussi à souligner : en livre de poche, à moins de 10 euros vous achetez là un roman qui vous tiendra compagnie pendant de très longues heures ! Je lis plutôt vite, et pourtant j’ai mis une semaine pour finir ce troisième tome palpitant !

Pour simple rappel, ce volume est disponible en France sous le titre « Trône de Fer, l’intégrale 3 », ou alors coupé en quatre romans distincts, à savoir :

Tome 6 : Les Brigands/Intrigues à Port Réal

Tome 7 : L’épée de feu

Tome 8 : Les Noces pourpres

Tome 9 : La loi du régicide

Voilà.

Vivement « A feast of Crows » ! (L’intégrale 4)

Partager :     J'aime1

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eden2010 52 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines