Magazine Culture

Chronique Gueule d’amour

Publié le 15 mai 2012 par Lemediateaseur @Lemediateaseur

Chronique Gueule d’amour

La boite à bulles vient de publier le roman graphique Gueule d’amour que l’on doit à Aurélien Ducoudray pour le scénario et à Delphine Priet Maheo pour les dessins.

Le titre fait référence aux « gueules cassées » de la Première Guerre Mondiale. Le héros de cette histoire en est justement une, mais vu les souvenirs que les batailles lui ont laissé, il est contre les médailles et les défilés qui rendent honneur aux soldats.

Avec sa bouche de travers, il essaye comme il peut d’avancer dans la vie en étant considéré comme une curiosité. Il fera un pas en avant lorsqu’il rencontrera Sembene, un colosse africain dans la même situation que lui.

Il est toujours difficile de dire du mal d’un livre qu’on nous a envoyé pour le chroniquer, mais nous ne sommes pas là que pour toujours dire du bien sinon il n’y aurait plus d’intérêt. Et là, je dois dire que où était vendu un récit poignant, sans concession et très bien amené, je n’y ai vu que des choses qui m’ont dérangé.

Je n’ai pas trop accroché aux traits de crayon de la dessinatrice, ni au découpage des cases, et le côté trop présent de l’érotisme m’a vraiment mis mal à l’aise. J’ai lu à côté de ça de très bonnes critiques, donc, comme toujours, c’est ici mon avis, je suis peut-être passé à côté de l’esprit du livre, et le meilleur moyen de vous faire votre opinion et de le lire.

Gueule d’amour d’Aurélien Ducoudray et Delphine Priet Maheo, éditions La boîte à bulles, 96 pages, 18€.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lemediateaseur 66837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine