Magazine Culture

Le théorème des Katherine

Par Archessia

9782092537091FS.gif

Auteur : John Green

Editeur : Nathan

Prix : 14,50 €

Résumé :

Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s'appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais KATHERINE.

Et dix-neuf fois, il s'est fait larguer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'avais entendu parler de John Green il y a quelques mois grâce à la communauté des Nerdfighters qu'il avait créée avec son frère, Hank.

J'ai directement adopté les deux frangins absolument passionnant et tellement passionnés, et j'ai commencé à m'intéresser aux livres de John.

Quand j'ai appris que Nathan sortait ce titre, j'ai sauté sur l'occasion en poussant des petits cris. Alors, ce fameux John Green, qu'est-ce que ça donne ?

Colin est un surdoué. Sa spécialité ? Les langues et les "jeux de mots", il est friand d'anagrammes.

Malheureusement, le social, c'est pas vraiment son truc, et il n'a qu'un seul ami, Hassan, aussi imposant que drôle.

Colin s'est fait plaquer. Encore. Par une Katherine. Encore. La dix-neuvième.

Pour oublier sa peine, Hassan et lui partent en road-trip, et en chemin, il vient à Colin l'idée de créer un théorème. le théorème des katherine, qui serait capable de calculer, et donc de prévoir, la durée de vie des couples.

Mais arrivera-t-il à terminer ce théorème ? Cet eurêka dont il rêve depuis toujours et qui le définirait en tant que surdoué. Car il y a plein d'éléments à prendre en compte, et parfois, pas forcément mesurable en chiffres ...

Y a pas à dire, les voyages forment la jeunesse ! Celui-ci fera grandir le jeune homme un peu perdu.

Voilà un livre contemporain, romantique, hyper drôle, frais et léger avec des vrais morceaux de réflexions dedans. Miam ! Je n'en ai fait qu'une bouchée.

Pour ma première bouchée de l'univers de John Green, je me pourlèche les babines et me lèche les doigt en réclamant une deuxième part ! (bon, j'arrête les métaphores alimentaires, j'ai faim.)

L'écriture fluide, légère et incroyablement réaliste de l'auteur m'a directement captivée, et j'ai été séduite par les personnages supers attachants et drôles qui sont dépeints.

L'histoire paraît un peu abracadabrante comme ça. C'est quoi ce mec qui ne sort qu'avec des Katherine ?

J'ai aimé découvrir la réponse à cette question, au final, ça a même du sens ! L'auteur arrive possède un ton convaincant mêlé de légèreté comme il n'est pas commun d'en voir, ça rend le récit vivant et tout à fait crédible.

Les deux grandes forces de ce récit sont, pour moi, les personnages et les dialogues. Ceux-ci sont bourrés d'humour, parfois potache, parfois grinçant ou cynique, parfois intellectuel, mais toujours il fait mouche.

Je ne compte même plus les moments où j'ai ricané, souris ou franchement éclatée de rire.

Et pourtant, malgré l'aspect comique, il se dégage une vraie tendresse, une sorte de douce mélancolie dramatique, sûrement due à ce voyage, loin des repères des personnages, où il est plus facile de rêver, de se laisser aller aux pensées du passé, mais également de faire des découvertes et de penser à l'avenir.

C'est le livre parfait pour s'évader, pour faire une parenthèse douce-amer, presque tragi-comique, entouré d'une confortable bulle. Car c'est comme ça que l'on est en lisant ce bouquin, un peu coupé de tout, complètement plongé dans ses pages pleines d'émotions.

Les dialogues, quant à eux ... Pfff, comment vous en parler ?

J'en ai rarement vu d'aussi savoureux, c'est juste incroyable, et totalement, complètement jouissif !

Ils sont brillants, décalés, drôles, tendres, complètement dingues ou très sérieux. Ils sont tout à la fois, passant d'une émotion à l'autre dans un claquement de doigts avec brio et une facilité, un naturel déconcertant.

Ce sont presque eux tout seuls qui rythment le roman, et ils lui donne indéniablement cette saveur particulière, si difficile de vous décrire ici.

Un parcours initiatique qui sort de l'ordinaire, des personnages souvent hilarants, très proches du lecteur, et un style on ne peut plus savoureux, ce Théorème des Katherine fleure délicieusement bon la comédie romantique intelligente et mature.

Mille mercis à Nathan pour ce coup de coeur, véritable bouchée de bonheur, bonne pour le coeur et le moral.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Archessia 3634 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines