Magazine Culture

5 coups de coeur, pour 5 fois plus de bonne humeur !

Publié le 15 mai 2012 par Swann

Chez Rock’n Fool on aime les folkeurs, un peu mélancoliques, voire carrément dépressifs… Oui c’est vrai, guilty as charged. Mais ne soyez pas mauvaises langues, on aime aussi les pêchus, ceux qui nous donnent envie de nous lever le matin et de passer une fucking bonne journée ! Et aujourd’hui, je viens vous présenter mes derniers coups de coeur bonne humeur. Tous dans des styles totalement différents, il y en aura donc pour tous les goûts !

Si le Lenny Kravitz des débuts vous manquent, celui d’ “Always on the Run”, Philip Sayce devrait pouvoir vous plaire. La ressemblance, vocale seulement car physiquement le garçon est plus proche de Kurt Cobain, est frappante, notamment sur des morceaux comme “Steamroller” en écoute ci-dessous. Il est Canadien (tiens, c’est surprenant !), de Toronto et a fait les premières parties de ZZ Top ou encore Deep Purple lors de leur tournées européennes. L’album est globalement très rock, mais une fois n’est pas coutume les morceaux les plus cools donnent fortement envie de s’alanguir (oui je sais être prude aussi des fois !). Pourquoi ça met la pêche ? Parce que ça donne envie de faire de l’air guitar et de gueuler devant sa glace avec une brosse en guise de micro !

Young and Old de Tennis a été enregistré à Nashville sous l’aile batteuse bienveillante de Pat Carney. Là vient le moment où je pose la question: il est utile que je précise que c’est le batteur des Black Keys ? Non je ne cherche toujours pas toutes les excuses pour parler des Black Keys !!! Bref… Leur son n’a en tout cas rien à voir avec eux, ici nous parlons de pop. Leur univers sonne très sixties, très frais, assez romantique, une jolie bluette printannière. La voix d’Aliana Moore a la douceur des charmeurs de serpents, les claviers sont super rétros, la batterie (forcément) est assez présente créant un album au rythme captivant. Ok, ce n’est pas non plus l’album de l’année mais pourquoi ça met la pêche ? Parce qu’on attend tous les beaux jours en ce moment pour redevenir cette fille avec la jupe qui tourne, souriante, amoureuse, l’air faussement naïve et la queue de cheval virevoltant au son de la musique ! Non, vous en rêver jamais vous ?!

Le groupe qui suit ne devrait pas être classé dans la catégorie artistes à découvrir car ils ne sont pas des lapereaux de 5 jours, mais moi je viens de les découvrir avec leur dernier album Who’s feeling young now, sorti lui en ce début d’année, et les Punch Brothers me mettent la punch (super mauvais jeu de mots que je regrette déjà !) et donc ils méritent de faire partie de ce papier ! Ils sont faits cette fois pour ceux à qui Absynthe Minded manqueraient peut-être (nouvel album qui vient de sortir d’ailleurs et on en reparlera)? On retrouve cette même énergie aux inffluences un peu foutraques, avec des mélodies souvent magnifiés par la présence de cordes pêchues (j’ai donc un seul mot dans mon vocabulaire pour écrire cet article!) type banjo, mandoline et violon. Le groupe propose un son accoustique complexe et extrêmement typé, on reconnait forcément leur musique après l’avoir écoutée une seule fois. C’est joyeux, on a envie de rire, de danser avec son voisin, une danse qui pourrait presque être du quadrille (aïe!) ou alors partager une bonne Guinness au fond d’un vieux pub irlandais ! On sait pas trop mais voilà, c’est tout ça à la fois les Punch Brothers !  Notez qu’ils seront le 10 Juillet à la flèche d’or.

Bon là pour les plus pointus en musique actuelle je vais me faire huer parce que parler au mois de Mai de Django Django alors que leur album éponyme fait le buzz depuis janvier… Oui je suis à la bourre, j’aurais déjà dû faire un papier sur eux depuis un moment, mais voilà je me rattrape. Django Django nous sert une pop-rock-folk-psyché-électro ! Voilà, chacun choisira ce qui lui plait dans ce joyeux bordel, eux n’ont visiblement pas réussi à choisir un seul genre et c’est tant mieux ! Je ne suis pas fan d’électro et pourtant, ces petits Britons m’ont embarquée dès la première écoute. C’est fun, assez débile en un sens, les percus presque tribales sont irrésistibles, “Default” ci-dessous en est la parfaite illustration. Pourquoi ça met la pêche ? Parce que moi ça me donne envie de jumper comme une connasse sur le dance floor, voilà c’est dit !  

J’ai gardé le meilleur pour la fin. La première fois que j’ai croisé le nom de Dr. Dog c’était sur une affiche de concert, où ils assuraient la première partie des… Black Keys… Oh ça va, c’est tout ,c’est comme ça, oui, tout me ramène toujours à eux ! Donc forcément ça m’a encouragé à aller les découvrir, si ils avaient eu leur confiance, c’est que ça ne pouvait pas être mal. Et bien c’est bien mieux que pas mal, c’est très, très bon. Eux non plus ne sont pas des lapereraux et je débarque bien tard dans leur carrière, car Be The Void est leur 6e album. Dans cet album il y a tout ce que j’aime, le blues lassif et trainant, la guitare 60′s, un peu de rock psyché, des choeurs avec des refrains viraux, et tout cela dans une ambiance assez malicieuse et je m’en foutiste. Pourquoi ça met la pêche ? Parce que c’est LE groupe bonne humeur toute occasion confondue du moment et qu’ il n’y a pas un morceau à jeter sur l’album ! 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte