Magazine Concerts & Festivals

Stalley – A Savage Journey To The American Dream | LP

Publié le 15 mai 2012 par Splash My Sound @splashmysound

Stalley - A Savage Journey To The American Dream

Je sais que mon réveil est un peu tardif, mais je ne pouvais pas occulter le phénomène.  Voilà des lustres que j’aurais dû vous parler de Stalley, un rappeur dont la longue barbe n’a d’égale que le talent ; les clips Go On et Everything New, postés ces derniers mois sur votre très cher site en attestent…

Ancien basketteur de niveau universitaire qu’une vilaine blessure a tôt fait d’éloigner des parquets, Kyle Myricks a donc décidé de venir nous conter -entre autre- son Ohio natal et sa petite ville de Massillon avec toute la poéticité qui l’anime. Tant mieux pour nous, tant pis pour les Cavaliers et les Knicks.

Mais dans un monde cruel et mercantile, être un « sage poète de la rue » ne suffit guère. Il faut écrire, composer, s’entourer et persévérer. Autrement dit sortir des mixtapes, donner de la voix sur les scènes locales et accessoirement taper dans l’œil d’un certain Mos Def. Une fois les premières rentrées d’argent effectuées, s’autoproduire et /ou monter son propre label peuvent être un bon moyen de percer définitivement… à moins de signer directement chez Maybach Music en serrant chaleureusement la pogne de Mr Rick Ross. Oui, ça aussi c’est pas mal.

Vous l’avez compris, notre ex-futur prodige de la NBA a choisi d’emblée une grosse machine qui regroupe les dernières pointures du rap US, notamment pour produire ses 2 dernières galettes : A Lincoln Way Night (Intelligent Trunk Music), et tout récemment A Savage Journey To The American Dream. Il aura suffi de 2 efforts studio à New York (Goin Ape et MadStalley : The Autobiography) pour que la voix claire, le flow pondéré et le sens aiguisé de la métaphore de l’ami Stalley ne viennent ensuite éclairer l’humanité. Je n’exagère qu’à peine.

Je ne saurais donc que trop vous conseiller d’écouter l’ensemble des morceaux de ce personnage hors du commun, tant il a su renouveler avec brio un genre qui a souvent tendance à arpenter des chemins peu glorieux : le hip hop américain (n’en déplaise à Mac Miller et cie). Parmi les mets délicats à retenir en priorité, outre les excellents titres cités plus haut, et bien… il y en a trop. Du coup voici une petite sélection vidéo non exhaustive, totalement arbitraire mais représentative, que tout amateur s’empressera de compléter :

Vous êtes encore là ? Ah, on ne vous la fait pas à l’envers à vous hein… OK, je me rends. On pensait se garder jalousement cette nouvelle perle pour nous, mais ça ne va visiblement pas être possible. Soit. Partons ensemble pour “une journée sauvage vers le rêve américain“. Mention spéciale à Hammers and Vogues et Live at Blossom :

À croire que tous les adeptes de la balle orange blessés au combat sont promis à une sacrée carrière artistique. Grand Corps Malade, si tu nous regardes…

Stalley sur

Stalley


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Splash My Sound 3042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte