Magazine Culture

Art : Keith Haring à Lyon

Publié le 18 mars 2008 par Carlitablog666

Ce blog est en voyage et comme je sais que certains lyonnais trainent leur guêtre par ici, on va poser nos valises dans leur ville de lumière.

Et pour être plus précis, on va s'installer pour une visite au musée d'art contemporain de la ville, le lieu invitant pour la période du 22/02 au 29/06, le sieur Keith Haring.

Si vous ne connaissez pas, une petit présentation s'impose, cet artiste était, et oui il est mort à 31 ans du sida, une icône new-yorkaise des années 80, il a traversé le ciel de l'art contemporain tel une étoile programmé pour en finir trop tôt.

Mort au moment même de sa brillance devant nos yeux.

Le rêve est éphémère avait dit un autre grand personnage.

Inspiré par le graffiti, tenant du Bad Painting, et soucieux de toucher un large public, Haring commence à dessiner à la craie blanche sur des panneaux publicitaires noirs du métro de New-York. Il grave également des dalles de grès des trottoirs dans l'East Village (elles sont toujours présentes de nos jours). Un photographe, Tseng Kwong Chi, le photographie en permanence, même quand la police l'arrête. Il exécute plusieurs milliers de ces dessins, aux lignes énergiques et rythmées. La griffe Haring, c'est la répétition infinie de formes synthétiques soulignées de noir avec des couleurs vives, éclairantes sur différents supports. C'est un récit permanent où l'on retrouve bébés à quatre pattes, dauphins, postes de télévision, chiens qui jappent, serpents, anges, danseurs, silhouettes androgynes, soucoupes volantes, pyramides ou réveils en marche, mais aussi sexualité et pulsion de mort.

Ces œuvres sont aujourd'hui très visibles sur des T-shirts ou des murs.

Il a notamment réalisé la fresque de l'hôpital Necker à Paris.

Une de ses phrases notables par rapport à son œuvre a été :

"Ça me fait bizarre de voir que tous ces musées vendent des posters de mes œuvres, mais refusent de les admettre en leur sein".

Etrange paradoxe en effet.

Et pour apporter une touche finale à ce grand personnage, en plus des ses œuvres que j'aime beaucoup, le personnage était autant d'une dévotion particulière, car il était aussi très impliqué dans le monde caritatif et associatif.

Une sorte de star, anti star.

Rien que pour toutes ces raisons c'est une exposition à aller visiter.

Et pour vous mettre l'eau au gosier, voici en illustration de cette rubrique, une de mes œuvres préférées de l'artiste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • “Art Singulier, art naïf”

    Nous avons le plaisir de vous inviter à l’exposition “Art Singulier, Art Naïf “ qui regroupe 6 artistes et qui se tiendraà la Galerie Art’ et Miss du 2 au 30... Lire la suite

    Par  Omega
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Mentos Art

    Comment mêlé l’utile à l’agréable. Mentos à su utilisé le buzz sur les geysers Pepsi, l’expérience qui consiste à mettre un Mentos dans du Pepsi à pris une... Lire la suite

    Par  Discographix
    CULTURE
  • Keith Richards chez Vuitton

    Le guitariste des Rolling Stones Keith Richards va être la nouvelle image du maroquinier de luxe français Louis Vuitton après Mikhaïl Gorbatchev ou Catherine... Lire la suite

    Par  Remouille
    CONSO, CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Keith Haring à Lyon

    Si vous passez par Lyon courez au Musée d'art Contemporain pour admirer les dessins de Keith Haring. Il aurait eu 50 ans cette année et Lyon lui rend un... Lire la suite

    Par  Nadège Vissotsky
    CULTURE
  • A Lyon, Keith Haring entre enfin au musée

    Depuis maintenant un peu plus d'un mois, le Musée d'Art Contemporain de Lyon a ouvert ses portes à l'une des plus grandes expositions jamais organisées en... Lire la suite

    Par  Christophe Greuet
    CULTURE
  • Keith Richards et la cigarette

    Le guitariste des Rolling Stones, qui ne prend plus que des drogues douces, s’est emporté dans le quotidien anglais The Sun contre l’interdiction de fumer dans... Lire la suite

    Par  Smaël Bouaici
    CULTURE, MUSIQUE
  • Il ne voulait pas placer ses parents dans une maison de retraite, son idée est...

    Kenneth Dupin, un entrepreneur a eu une idée de génie quand il était confronté à l’idée de placer ses parents en maison de retraite. Sa création a fait le tour... Lire la suite

    Par  Loopkinn
    CONSO, DÉCORATION

A propos de l’auteur


Carlitablog666 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine