Magazine Cinéma

[News] The Amazing Spider-Man : on a vu 6 minutes du film !

Par Onrembobine @OnRembobinefr

J’ai eu la chance, en ce jeudi 24 mai, de pouvoir découvrir en exclusivité 6 minutes de The Amazing Spider-Man au cinéma Gaumont de Toulouse. C’est en effet avant la projection de Men in Black 3, que Gaumont a eu l’excellente idée de nous proposer ce bref aperçu d’un film redouté par les fans de l’homme araignée. Car The Amazing Spider-Man -je le dit et le répète- est un film franchement dispensable, n’entrainant qu’une seule et même question : pourquoi, seulement 5 ans après Spider-Man 3 de Sam Raimi, Marvel et Columbia ont-ils décidé de remettre les compteurs de la franchise à zéro ? The Amazing Spider-Man n’étant pas la suite de la trilogie de Raimi mais bel et bien une relecture du personnage. Un reboot comme on dit aujourd’hui. À l’image du Batman Begins de Christopher Nolan (totalement justifié lui), du Superman Returns de Bryan Singer ou encore du Superman à venir, réalisé par Zack Snyder, qui est le reboot du Superman de Singer, mais aussi du Superman de Richard Donner, pour ne citer qu’eux. L’Homme de Fer de DC Comics est verni et se paye deux reboots ! Pas évident de suivre la tendance, mais plutôt aisé de ne déceler là qu’une manigance plus ou moins perfide qui vise à engranger un max de pognon.

Retour à Spider-Man qui jusqu’ici, avait brillé dans la trilogie, certes inégale de Raimi, mais néanmoins flamboyante. Sam Raimi, un réalisateur élevé au gore avec Evil Dead, qui a offert au poulain de Stan Lee, une vitrine cinématographique de haute-volée. Tout particulièrement lorsqu’il rameute le Docteur Octopus pour un deuxième volet en forme de chef-d’œuvre total. La barre est haute et on voit mal comment The Amazing Spider-Man pourrait se hisser au même niveau. À vrai dire, difficile d’attendre quoi que ce soit du film de Marc Webb. Il est légitime d’appréhender cette relecture avec un max de craintes. Des craintes que les 6 minutes révélées aujourd’hui tendent pourtant à apaiser…

La compilation d’images que j’ai vu aujourd’hui amène le constat suivant : visuellement, The Amazing Spider-Man promet d’envoyer du lourd. À condition d’accepter le costume de Spidey, plutôt flashy, les images semblent jouir d’un soin tout particulier et les effets-spéciaux sont hallucinants. Aperçue dans la bande-annonce, la scène du pont risque bien d’asseoir l’assistance et d’être l’un des grands moments du long-métrage.

[News] The Amazing Spider-Man : on a vu 6 minutes du film !

Le méchant du film, interprété par Rhys Ifans est lui aussi alléchant. Qu’ils* apparaisse au naturel, bénéficiant du talent d’un acteur apparemment investi, ou sous les traits numériques du Lézard, le bad guy en impose. Spider-Man, attendu au tournant, rassure aussi dans une moindre mesure. Interprété par l’une des révélations de The Social Network, Andrew Garfield, Peter Parker/Spider-Man apparait tout aussi candide et pourtant torturé que le Spidey de Tobey Maguire. Plus effacé et moins charismatique peut-être, du moins si l’on en juge ce court extrait. Une chose est sûre : Garfield (l’acteur pas le chat) va devoir assurer pour gagner à sa cause les nombreux fans de la première trilogie. Sa présence ne s’impose pas d’elle-même, contrairement à celle d’Emma Stone qui elle, arrive à conquérir l’assistance en un seul clignement d’œil. Pour juger de l’alchimie entre les deux jeunes comédiens, la longue bande-annonce présente une scène assez touchante qui voit Emma et Andrew échanger quelques mots gênés dans les couloirs déserts d’un lycée. Touchante, c’est le mot et c’est d’ailleurs paradoxalement cette séquence qui apaise le plus les craintes. Elle démontre d’une volonté de ne pas offrir seulement un déferlement démonstratif et spectaculaire. Marc Webb vient du cinéma indépendant (il a réalisé le très bon 500 Jour(s) ensemble) et après tout, il n’est pas étonnant de le voir aussi à son aise lors d’échanges intimes comme celui-ci.

Bien sûr, 6 minutes ne font pas un film et il est trop tôt pour se faire un avis tranché. Pour cela, il faudra attendre le 4 juillet. Mais ces images m’ont personnellement emballé. Pas au point de légitimiser le projet, mais suffisamment pour se dire que si c’est nase, au moins, il y a de grandes chances qu’on en prennent plein les mirettes.Et dans de telles circonstances, ça ne serait tout compte fait pas si mal…

[News] The Amazing Spider-Man : on a vu 6 minutes du film !

@ Gilles Rolland


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines