Magazine Culture

Euro 2012 – Présentation du groupe B: Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Portugal

Publié le 05 juin 2012 par Wtfru @romain_wtfru

Euro 2012 – Présentation du groupe B: Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Portugal

Suite de notre présentation des participants à l’Euro polo-ukrainien avec aujourd’hui le groupe B, plus communément appelé groupe de la mort.

Si hier on vous parlait du peu d’excitation en nous à l’énonciation du groupe A, ici, c’est tout le contraire. En un mot comme en cent, ça sent le sang. Parce qu’un gros (voire peut être deux) va tomber dès le premier tour, parce que ces équipes ont des arguments offensifs parmi les plus forts du continent. C’est sans risque que l’on peut avancer qu’il y aura du grand spectacle tout autant qu’une science tactique aiguisée. Bref, du football comme on l’aime et qui peut vite basculer dans le champagne.

_

ALLEMAGNE:  L’heure de vérité
Finaliste de l’Euro 2008, demi-finaliste de la Coupe du Monde 2010, l’Allemagne revient encore plus forte. Sa génération « immigré » (Ozil, Gomez, Khedira, Boateng) arrive à maturité, les anciens en ont encore sous la semelle (Lahm, Podolski, Schweinsteiger, Klose) et pour couronner le tout, la nouvelle génération frappe déjà fortement à la porte de la pourtant jeune pré-citée (Hummels, Gotze, Schurrle, Reus). Tout va pour le mieux donc et la Mannschaft fait sans surprise figure de grande favorite de la compétition.
Par contre, il faudra défendre ce statut d’entrée de jeu dans ce groupe relevé où la marge de manoeuvre sera très mince. On peut compter sur les multiples choix offensifs qui s’offrent à Joachim Low pour faire la différence à tout moment et causer les ennuis qu’il faut à l’adversaire.
S’il fallait trouver un point faible, disons que la défense allemande n’est pas toujours gage de sureté et qu’avec un peu de vitesse, la berline peut vite se retrouver hors de la route. A Ronaldo, Van Persie et consorts d’en profiter.

-Joueurs Clés
: Mesut Ozil, Bastian Schweinsteiger, Mario Gomez
-Potentiel Victoire:

Euro 2012 – Présentation du groupe B: Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Portugal

_

DANEMARK: Aux bons souvenirs
Il y a vingt ans, le Danemark remportait le tournoi européen à la surprise générale. Avec une génération talentueuse et zéro complexe (repêchés à la dernière minute après le forfait de la Yougoslavie en guerre), les scandinaves avaient terrassé un par un tous ses adversaires.
La situation est quelque peu similaire aujourd’hui. Les danois peuvent de nouveau compter sur une génération compétitive entre les vieux loups Agger, Poulsen auxquels il faut ajouter les jeunes blondinets de demain (Kjaer, Eriksen) mais partent comme les petits derniers de la bande dans ce groupe.
N’ayant rien à perdre, la balle est dans le camp des vikings pour mêler insouciance et envie. Peut être moins bon offensivement que tous ses autres adversaires, le Danemark peut néanmoins compter sur une assise défensive solide et ses joueurs rapides sur les ailes pour se montrer efficace en contre. Et avec la pépite Eriksen à la mène, il ne faut surtout pas les enterrer trop vite. Ils pourraient en surprendre plus d’un.

-Joueurs Clés: Christian Eriksen, Daniel Agger, Niklas Bendtner
-Potentiel Victoire:

Euro 2012 – Présentation du groupe B: Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Portugal

_

PAYS-BAS: Orgueil et Préjugés
Le finaliste du dernier Mondial cultive un étrange paradoxe. Enfin efficaces, on les préférait loosers mais joueurs. Intouchables durant les éliminatoires, on les sent beaucoup moins forts depuis un an. La faute à qui ? La faute à quoi ?
Et bien nombre de joueurs n’ont plus le rayonnement interstellaire qui était le leur il y a encore peu. Sneijder n’est plus le ballon d’or 2010, Van der Vaart a alterné le chaud et le froid, Kuyt n’a pas été titulaire cette saison en club, De Jong et Van Bommel non plus, la hype Elia est vite redescendu et Robben porte à jamais l’étiquette du mental en bois de quatre sous.
Mais l’espoir demeure tout de même avec d’autres qui ont repris le flambeau: Van Persie et Huntelaar ont scoré comme des malades par exemple.
Puis on vous l’a dit en préambule, les hollandais cultivent le paradoxe. Et si, pour une fois qu’on les sent moins, c’était celle-ci la bonne, en sursaut d’orgueil ? D’ailleurs en matière d’orgueil, on fait difficilement mieux.

-Joueurs Clés: Robin Van Persie, Wesley Sneijder, Arjen Robben
-Potentiel Victoire:

Euro 2012 – Présentation du groupe B: Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Portugal

PORTUGAL: Le facteur R
Que penser ? Que dire ? Sur le papier, le Portugal possède une armada de tout premier ordre (Ronaldo, Nani, Moutinho, Meireles, …) et pourtant la sauce ne prend pas. Quasi éliminé des qualifs à mi-parcours dans un groupe pourtant à sa portée (et qui comptait d’ailleurs le Danemark..), le Portugal ne doit sa présence à l’Euro qu’à la force des barrages, arrachés au goal average. Bref, pas de quoi faire peur à grand monde.
Mais le problème avec ces coquins de portugais c’est que, s’ils ont beaucoup de mal à se sortir des griffes d’équipes modestes, ils restent néanmoins très difficiles à contourner avec une défense de brutes (Pepe, Bruno Alves, Veloso). Un rôle de poil à gratter qu’il faudra endosser à la perfection pour espérer sortir indemne des poules. On conseille à nos amis lusitaniens de s’y mettre dès le premier match face à l’Allemagne, histoire de ne pas partir de 0 point avec deux matches restants. Parce qu’après, s’il faut compter sur Helder Postiga ou Hugo Almeida pour forcer le destin et empiler les buts, on vous sait assez connaisseurs pour vous faire une idée de la chose..

-Joueurs Clés: Cristiano Ronaldo, Nani, Pepe
-Potentiel Victoire:

Euro 2012 – Présentation du groupe B: Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Portugal

_

PRONOSTIC:
On se prête au jeu mais que c’est difficile! Si l’Allemagne semble un ton au-dessus, les jeux sont très ouverts pour la seconde place. Mais on va se mouiller un peu et jouer le Danemark. Pourquoi donc ? Et bien parce que les danois jouent les allemands en dernier et que, si tout se passe bien, ces derniers feront peut être souffler les cadres. De plus, les scandinaves ont terminé devant les portugais pendant les qualifications et il n’est pas impossible qu’il en soit de même ici. Et sur un match, ils peuvent très bien tenir les hollandais également.
Mais nous ne sommes pas non plus à l’abri de voir les allemands pinailler un peu ou les hollandais sortir le grand jeu en poule comme ils savent si bien le faire. Nous en saurons certainement un peu plus après le premier match et peut être que les dés en seront autrement jetés.
1er: Allemagne
2e: Danemark

_

PROGRAMME:
Samedi 9/06:
Pays-Bas – Danemark (18h à Kharkov)
Allemagne – Portugal (20h45 à Lviv)

Mercredi 13/06:
Danemark – Portugal (18h à Lviv)
Pays-Bas – Allemagne (20h45 à Kharkov)

Dimanche 17/06:
Portugal – Pays-Bas (20h45 à Kharkov)
Danemark – Allemagne (20h45 à Lviv)

_


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wtfru 11406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine