Magazine Cuisine

Le pot au feu de lapin

Par Marieclaude37

Vous avez aimé la recette du " broyé d'Angles " du gars Martin . Je vous ai promis une autre recette aussi truculente . Et bien la voici ,il s'agit cette fois de cuisiner un plat principal.De la viande et pour plus de précision du lapin. Le lapin court la campagne .En Touraine ,vous en trouverez tant que vous en voudrez ( surtout au supermarché du coin ) . A ceux qui sont sensible à la petite bête poilue et adorable ,et bien tant pis pour eux ,ils passent vraiment à côté d'un bon petit plat de chez nous.

cuisinechateau
Le pot -au-feu de Lapin ( Pour ceux qui n'en posent pas)

Si le braconnier officiel du village vous fait faux bond , j'espére qu'il vous reste encore un ami chasseur ,car pour la recette qui suit ,il est indispensable de choisir un beau lapin de choux et de l'accompagner avec un jeune ,voire un chétif lapin de garenne qui ne vaut souvent pas le collet pour le prendre ,mais qui laissera en revanche un subtil parfum de fumée( mais la chasse au lapin de garenne doit être fermée du premier avril à l'ouverture de septembre,me semble-t'-il!).

Ah la la ! nous sommes vraiment des carniphages et des bugsbunnyvores,mais ça vaut mieux que la myxomatose; vous savez cette grave maladie infectieuse découverte par un chercheur australien de génie et inoculée à ces petits mammiféres pour  les faire disparaître de la surface de notre globe...une sorte de sida...et si les singes...et les petits lapins...bref ,La Fontaine.Pouf ! pouf !Voyez pourquoi je préfére Raboliot à cet idiot d'australien,aujourd'hui décoré...Mais revenons à nos Jeannot.

Avez-vous une marmite en terre ,préférable à tout autre  .Alors mettez les lapins dans l'eau fraîche ( deux ou trois litres et 30 à 40 grammes de sel par kilo.) Posez votre marmite sur un feu doux ,afin que l'écume monte. Puis enlevez cette écume  et ajoutez carottes,navets, panais trois ou quare poireaux,ail,thym,laurier,ache des montagnes et un gros oignon piqué d'un clou de girofle.

Laissez bouillir doucement jusqu'à entiére cuisson et ajoutez un chou vert ,cuit à part dans un autre bouillon ( car le parfum du chou peut donner un peu d'amertume  et couvrir les autres arômes.).

Il faut quatre heures pour faire un bon pot-au-feu,et la cuisson terminée,versez le bouillon dans un tamis placé sur une soupiére, dans laquelle  vous aurez disposé du pain coupé en tranches minces , ou du pain rôti ( avec un demi verre de " berton";).

En même temps que la soupe,les légumes seront servis à part  sur une assiette et disposés autour d'un morceau de lapin. Vous  m'en reparlerez ,savants gourmets : à s'en "pourlécher les badigoinces" (disait Rabelais...un fameux lapin.) Un bon breton de quelques années accompagnera ce plat avec déférence !

Voilà donc la recette du Gars Martin . J'éspére que vous vous régalerez  en attendant le prochain post ,je n'ai qu'un mot à dire ( deux en fait !) : bon appétit et bonne soirée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marieclaude37 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines