Magazine Concerts & Festivals

Barefoot and the Shoes featuring Roland au Merlo, Bruxelles, le 6 juin 2012

Publié le 06 juin 2012 par Concerts-Review

Dernier Stoemp Brusselse café concert de la saison, direction le Quai aux Briques, een bruine kroeg comme il n'y en a plus des masses à Bruxelles: le Merlo!

Cet adorable  zinc s'avèrera, une nouvelle fois, vachement trop exigu pour accueillir une faune hétéroclite, désireuse d'admirer le bompa du blues autochtone: Roland Van Campenhout.

Une cinquantaine de clients ( dont Lee, obligé de larguer sa trottinette  près de la Basilique, avec Steven on l'a fait baver en enfilant pintje sur pintje, lui qui n'avait aucun accès au comptoir, santé Lee!) suivront le concert dans la strotje jouxtant le bistro.

DSC06862.JPG

Barefoot and the Shoes ( from Tremelo):

Line-up:  le va-nu-pieds, Barefoot Lynnfield (alias  Brent Buckler/ Cliquet) , acoustique, plateau de Stella, lead vocals-  Sander Cliquet, guitare, backing vc. ( ex The Fireflies) - celui qui fait office de vétéran ( né en 1971), Dirk Vandenbulcke, drums ( 7th Circle, The Jack Daniels Embargo..) et Jens Paeyeneers aux claviers ( Sjfëtllïch + un background jazzy).

Discographie: un album ' Exit out of Dreamland' .

Palmarès: support for El Fish ( AB) - support The Delta Saints ( De Loods)- Gevarenwinkel Blues ....

DSC06865.JPG

T'as remarqué, pas de basse et tonight une troisième guitare, celle du godfather Roland!

DSC06877.JPG

Un répertoire adapté pour ce Stoemp Deluxe, en commençant par une perle datant de 1913 ( Dick Burnett)  ' Man of Constant Sorrow' au répertoire de Dylan, Rod Steward, Ginger Baker's Airforce ou Jackson Browne...

Un timbre de fumeur de Gitanes, incroyablement raw pour un ket ( au look Jasper Erkens, anno 2008) n'ayant pas dû

DSC06871.JPG
avaler, vu ses années de service, des hectolitres de Bourbon... m'étonne pas que certains citent Ian Siegal.

'Eyesight to the Blind' Sonny Boy Williamson, titre que Roland maîtrise à fond, il le chantait avec Arno dans Charles et les Lulus, Brent aux percussions, il tabasse un antique plateau de Stella, valeur 15€, acheté à la brocante d'Erembodegem.

Les Doors, en vocal duet: 'Love me two times', sale et vicieux,  l'organ en voltige.

Le Zim: ' Girl from the North Country', Roland espiègle, un clin d'oeil en direction de Steven, t'as reconnu, menneke?

Superbe travail de Sander.

Dedicated to Derroll Adams:  'The Cuckoo' , some spooky sounds from the keys!

Un blues graisseux que tu retrouves sur la plaque du barefoot boy: ' Some Positivibility', suivi d'une nouveauté, destinée aux vétérinaires ' Puppy injection'!

DSC06875.JPG
On enchaîne tout naturellement sur un cabaret blues dans la veine Tom Waits avant de virer gospel avec ' Sitting on top of the world' à l'origine un folk blues ( Mississippi Sheiks).

Une nouvelle fois, le timbre rauque du gamin, venant à peine de perdre ses dents de lait, étonne et enthousiasme.

La plus vieille du lot, ' The Wayfaring Stranger' , un Jack Kerouac avant la lettre ( ou 'Le Juif Errant' version Appalaches, si tu préfères)...

 I'm just a poor wayfaring stranger

I'm traveling through this world of woe

Yet there's no sickness, toil nor danger

In that bright land to which I go...

doit dater du 19è siècle et a été interprétée par la terre entière, sauf par  Boney M, peut-être,on te recommande The Von Trapp Children, les précurseurs de nos Scala nationaux !

La suivante est un bluegrass, grimace Roland.

On vérifie ' Midnight Star'  a truly unique Kentucky bluegrass variety... Roland, le jardinier à la main bleue!

Sans instruments, some clapping and stomping ( résultat trois gargouilles de l'église Sainte-Catherine ont atterri sur le

DSC06893.JPG
pavé ): ' Grinnin in your face' de Son House.

Grinnin': Roland connaît!

Tom Waits, le Roland de chez Obama, dixit la comtesse aux pieds nus: ' Chocolate Jesus', mieux que l'hostie!

 Et maintenant, braves gens, la plus belle chanson jamais écrite!

' J'aime la vie' de Sandra Kim?

Stupid monkey.. Uncle Tupelo ' I wish my baby was born', superbe  plage alt. country, chantée d'une voix proche de celle d'Eddie Vedder.

Roland: let's do a thing in slow motion.

Encore plus lent?

No, a heavy slow motion: ' Wild thing' des Troggs.

DSC06890.JPG

DSC06882.JPG

Le Merlo en folie, et ça va s'aggraver avec la sulfureuse version de 'All along the watchtower' qui clôture ce terrible concert!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte