Magazine Concerts & Festivals

Allure – King | Single (Lorris Piasco)

Publié le 12 juin 2012 par Splash My Sound @splashmysound

Allure - King EP

Lorris Piasco

Déjà un an pile quasiment jour pour jour qu’Allure nous a tendrement enlacé et administré un baiser florentin via son LP French Kiss (si vous l’avez raté, c’est impardonnable). Des références comme Justice, SebastiAn côté électronique ; Gainsbourg, Polnareff, Pharrell Williams ou Prince pour le reste. Quatre remixes au compteur, « assez peu » me direz-vous, mais allez voir de qui il s’agit avant de parler trop vite.

Un nouvel EP en début d’année évoquait l’idée d’un changement, et voilà que Lorris Piasco revient. Et pour cause, le parisien de 22 ans nous parle à présent d’un « hommage à Planisphère », masterpiece du groupe  à la croix (rien que ça), sa principale inspiration. Non le musicien n’a pas changé : il a évolué, progressé, et le prouve avec brio le long de deux morceaux de qualité.

On attaque avec King : des beats agressifs headbanger style, un clavecin déchaîné qui se réveille la première minute passée… Propre, calibré, lisse, à l’image de l’univers du compositeur romantique. Chaque variation est un nouveau tiroir qu’Allure nous ouvre, et l’on se prend son contenu en pleine poire ; le truc c’est que l’on est consentant tant c’est bon, et c’est avec ce genre de perle que l’on réalise que 6 minutes sont franchement courtes. SebastiAn et son Tetra rougieraient face à tant de panache, pendant que même Louis XIV secouerait dignement la tête si le château de Versailles avait été équipé de sonos.

Les cordes du clavecin en question se détendent : Virtuozi (ou un genre de King part. II). Plus lente mais toujours aussi percutante, cette seconde track nous propose une mélodie romantique suave sur piano chaleureux, qui nous rappelle forcément son LP et sur laquelle on pourrait chanter I will Change sans problème ; on passe les 3 minutes – reprise de souffle féminin – et le morceau se mue vers des ruptures de rythme qui ne sont pas sans rappeler la troisième partie d’un certain Planisphère (pardonnez-moi si je radote)… puis la mélodie phare fait son come-back pour finir tout en douceur.

Confortablement installé, Allure mérite son trône. Et qu’est-ce que ça donnera quand il enfilera la couronne?



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Splash My Sound 3042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte