Magazine Culture

De rouille et d’os

Par Maliae

De rouille et d’os Résumé : Ça commence dans le Nord.
Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau.
A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone.
Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose.
Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau.
Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions.
Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

Avis : pour résumé ce film je dirais : cul-combat-sexe-sang- et un petit peu des orques. Alors certes j’ai peut-être rien compris à l’histoire, mais moi ça m’a pas touché du tout. De retrouver des préjugés du genre “une femme qui porte une mini jupe c’est une pute” (ça m’a fait grincer des dents) et faut pas s’étonner si les mecs veulent la violer (évidemment faire d’une victime la coupable), ceci dit cela n’était qu’un passage coup de gueule qui dure dix secondes dans le film.
Alors dans ce film on a:
- un hopital sans infirmières ni médecins
- un orque bouffeur de jambes (ouuuh le vilain)
- du cul, du sexe, du cul… (sans préservatif évidemment)
- des dents (mais pas dans la bouche), du combat, du sang
- un gosse qui se fait cogner gratuitement

Je suis méchante je sais, mais je me suis ennuyée durant deux heures c’était terrible, il se passe que dalle. Seule la scène avec l’orque m’a touché et je l’ai trouvé très jolie (dommage qu’on les voit pas plus ces magnifiques bestiaux) et un passage de la fin m’a foutu à l’envers mais c’est tout quoi. Le film se noie dans le pathétique et le cul (ouais mais j’ai retenu que ça), avec une petite dénonciation de la société mais bof.
Et puis le type est un sale con (autant le dire). Et des histoires où la fille reprend goût à la vie et où le mec doit devenir plus gentil c’est du vu et revu, alors si en plus c’est nul.
Bon désolé pour tous ceux qui ont aimé, il paraît que la réalisation est superbe, je sais pas j’ai pas vu.

3 raisons d’aller voir ce film :
- l’orque (trop beau mais qu’on voit pas assez)
- ya une histoire d’amour (il paraît)
- à un moment on apperçoit des chiens trop mignons

3 raisons de ne pas aller le voir : 
- l’originalité du film (ironie)
- le temps qui passe vite (ironie encore)
- sexe-cul-combat… (mouais)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maliae 1381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines