Magazine Culture

2012/28 "Miséricorde" de Jussi Adler Olsen

Par Tigrou4145

Roman de 496 pages publié par les éditions Albin Michel le 5 octobre 2011

Quelques mots sur l'auteurNé à Copenhague, Jussi Adler-Olsen a étudié la médecine, la sociologie, le cinéma et la politique. Ancien éditeur, il connaît un succès sans précédent avec Département V, série bestseller qui compte déjà quatre tomes et qui a remporté les prix scandinaves les plus prestigieux. La série est en cours de traduction dans une trentaine de pays, et s’est déjà vendue à plus de 5 millions d’exemplaires en Europe.

Quatrième de couverture"Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ..."

Mon avis

Les polars venus du froid ont le vent en poupe depuis le succès des romans du même genre écrits par Camilla Lâckberg et l'on pourrait se dire que ce "Miséricorde" n'en est qu'un de plus. 

Cependant, même si c'est un roman assez classique dans le genre et guère plus original que les autres, il n'en reste pas moins un très bon polar qui vous tient en haleine du début à la fin et qu'on prend énormément de plaisir à lire.

L'écriture est simple et ce roman se lit très facilement.

Les personnages sont très travaillés et on se les imagine aisément. J'ai beaucoup aimé le duo Carl-Assad, deux personnages complètement différents mais qui se complètent parfaitement. Il y a là également un brin d'originalité car si Carl représente le "classique" du genre, le policier rebelle, mis à l'écart par ses collègues, qui se la joue blasé et dans l'attente de ses fins de journées, Assad, lui est le personnage improbable, l'homme de ménage qui s'intéresse à l'enquête et aide Carl au jour le jour. C'est un duo assez comique qui apporte un peu de piment.

L'autre personnage, l'héroïne, est Merete, cette femme extrêmement courageuse, kidnappée en 2002 et enfermée dans une cage, à la merci de ses ravisseurs dont on ne sait rien. C'est une femme touchante et le lecteur ne peut que compatir à son sort et chercher avec elle les raisons de son enfermement.

La construction de l'intrigue est très bien orchestrée car on suit en parallèle, par une alternance de chapitres, la vie de Merete depuis son kidnapping en 2002 et l'enquête de Carl en 2007, jusqu'à ce que les deux volets se recoupent. Il n'y a aucun moment ennuyeux, chaque passage a sa place et apporte quelque chose à l'intrigue.

Bref, c'est un très bon polar d'un auteur dont je vais maintenant suivre les prochaines oeuvres.

Ma note : 

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tigrou4145 894 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines