Magazine Cinéma

ConTe mOderNe d’Elles Et luiS

Par Calk

C’est l’histoire d’un petit arbre.Posé là, entre la lumière et le canapé.Témoin de scènes.Muet.Ça a commencé un jour où elle eu le coup de foudre. Elle avait du se débarrasser du précédent, à moins que ce fut le contraire. Encombrant, exigeant, rappelant sans cesse son existence en trouvant toujours de nouvelles maladies. Ca devenait agaçant, cette façon de faire tourner la vie autour de lui. Culpabilisant aussi, de ne parvenir à le soigner. Elle le remit à la rue, libre pour une autre femme qui eut envie de prendre soin de lui. Nul doute qu’il trouvera, se rassurait –elle, les femmes ont toujours besoin de prendre soin de ce qui parait fragile.Alors, les coups de foudre étant rares et inespérés, elle l’emmena chez elle, lui présenta l’appartement. Doux, feutré, chaleureux, petit, un cocon de célibataire, douillet en fait. Elle l’installa confortablement. Lui raconta ce qui l’avait menée jusqu’à lui : après tout, rien n’est hasard, et certainement pas un coup de foudre, n’est ce pas ?Il ne bougeait pas, patient et attentif, semble t’il. Elle su que c’était le bon. Quand son chat vint à sa rencontre, il n’eut aucun mouvement d’impatience ou de répulsion. Voilà qui était rassurant, il semblait l’accepter pleinement.Elle lui offrit à boire, le caressa de son regard, s’approchait, ils se frôlaient.Il frémit sous les caresses, que cette femme était belle !Soudain la sonnerie de la porte retentit. Elle se dressa d’un bond, « je crois que…je vais devoir ouvrir », non sans hésitation, un dernier regard sombre envers son nouveau coup de foudre.Le rival entra. Celui qui ne lui promettait rien, mais l’aimait si bien.Elle savait qu’elle devait le chasser, qu’elle allait encore souffrir. Il entra, penaud – que crut elle ?– lui demanda de ses nouvelles – simplement, crut elle. Elle raconta, sa nouvelle rencontre. Un éclair – de jalousie, crut elle – traversa son regard. « Ca ne durera pas », affirma t’il. Elle crut comprendre « revient avec moi ». Elle se dit, « ça y est ». Répondit, « crois tu que je soies une désagréable compagne ? », ce à quoi il haussa les épaules, elle crut qu’il était intimidé et n’osait pas dévoiler ses sentiments. Tandis qu’il se demandait de quoi pouvait elle bien parler, encore.Elle commençait à oublier son nouveau coup de foudre, lequel trouvait son attitude lunatique un peu légère et vexante. « Serait-ce une fille facile ? », commençait il à se demander, « une fille qui se désintéresse une fois qu’elle possède ?... Comme toutes les autres ?! »Il l’observait. Jolie fille, les gestes étaient un peu brusques, comme si elle contredisait ses mouvements spontanés, n’allait pas au bout, ce n’était pas très joli, comme une esquisse ratée par un coup de pinceau involontaire. Qu’avait elle donc à cacher ?Son état émotionnel, vous l’avez compris. Elle cachait son trouble, pour ne pas le faire fuir, qu’il n’ait pas peur de se sentir emprisonné. Elle ne voulait en perdre aucun des deux, elle pensait qu’ils étaient jaloux l’un de l’autre.Ils la regardaient toujours, elle pipelettait, pour masquer son trouble, tournoyait dans la pièce, prenait des objets divers qu’elle reposait aussitôt. Le premier se dit qu’elle était superficielle, il se replia sur lui-même, jaunit. Le rival se dit qu’elle était superficielle, ou folle, tiens, oui, folle, avec toutes ces réactions inexplicables, son agitation, son histoire de coup de foudre qu’il trouvait affreusement guimauve. Il ne su pourquoi il lui dit alors qu’il l’aimait. Elle se figea. Il se dit qu’il avait peut être dit une connerie, alors il l’embrassa. Je crois qu’à ce moment là elle avait oublié son coup de foudre.Il reparti 15 minutes plus tard, sur un « je te rappelle ».Partagée entre l’incrédulité, la joie et le terrible vide qu’il laissait, elle retourna auprès de son arbre, qui lui était mort de manque d’amour.L’autre ne revint jamais.Elle finit seule avec son chat, pleurant sur ses amours perdus.
Moralité : on n’est pas prêts de s’entendre.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Calk 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines