Magazine Culture

[Chronique] St Augustine, Soldiers

Publié le 19 juin 2012 par Mikatxu @crystalfrontier
[Chronique] St Augustine, Soldiers J'avoue un faible pour la musique de St Augustine depuis un bon moment. En plus du fait d'être un gars très sympa, le Clermontois a plusieurs cordes à son arc de songwriter, lui qui est capable de parler d'intimité avec une intensité à vous coller la boule au ventre (son EP était renversant, du coup j'en avais fait un de mes EP de l'année) mais désormais d'habiller ses chansons d'une belle touche de lo-fi, de mettre dans sa musique sa passion pour Grandaddy par exemple. Une idée remarquable, à en juger par le résultat final !
Il y a toujours ce côté délicieusement home-made dans la musique de St Augustine, ce qui est somme toute logique pour celui qui aime tant la sphère personnelle pour écrire et enregistrer. L'émotion affleure toujours autant, mais là où elle était centrée sur un évènement difficile sur "June, A Maze", on sent qu'ici, il y a déjà plus de "légèreté", comme si le labyrinthe était derrière. Comme un retour à la lumière aussi, les sonorités du disque levant le voile délicatement sur des chansons qui, si elles restent pudiques, semblent pleines, de vie et d'envie. Je me suis surpris à mémoriser parfaitement "Promised Land" et son refrain final, à m'imaginer aux chœurs sur "Black Feathers" (je n'ose pas chanter, je veux dire, il fait actuellement beau, je ne vais pas tout gâcher...), à gentiment chialer dans ma bière sur "Away" ou sur "21 Days". C'est tout un maelström de sentiments que François-Régis Croisier charrie, sans jamais en faire trop, avec ce sens de la justesse et de l'émotion jamais facile, dépouillant les structures quand il faut, les enrichissant si nécessaire. Et les petites touches jusqu'à présent rares sur disque (des petites boîtes à rythme par exemple) n'alourdissent jamais les morceaux, qui touchent au coeur à chaque fois ("10 Arms" est en tous points magnifique), et font de ce "Soldiers" un des très beaux disques de cette moitié d'année.
[Chronique sur Not For Tourists - BandCamp - Acheter le disque - Contribuer au projet "Songs From Another Room" sur Microcultures : St Augustine fait partie des artistes participants]/ PS : le disque est le premier vinyle à sortir chez Kütu Folk !
Tracklist :
21 Days / Promised Land / Ten Arms / Soldiers / Pareidolia / Cedars / Black Feathers / Away / Seventeen / My Father, My Son

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mikatxu 904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines