Magazine Culture

NOIR SAPHIR de Nicolas Cluzeau

Par Phooka @Phooka_Book

 Chroniques de la mort blanche tome 2


NOIR SAPHIR de Nicolas Cluzeau
Éditions Galapagos326 pages 15,95 € 
Présentation de l'éditeur:
Au large des grands empires continentaux l'île d'Orlandie, patrie antique des êtres-fées, n'en finit pas de se consumer. Comme si la Mort Blanche, fléau des magiciens et des druides, ne suffisait pas, la guerre civile atteint son point culminant et clame plus de victimes chaque jour.
Endrew, le nouveau Haut Roi, n'a plus que la Marche du seigneur Donnely à écraser pour asseoir sa suprême autorité. Le souverain est confiant, car dans son ombre évoluent les représentants du puissant Empire de Léristère, aux intérêts inconnus, ainsi qu'un esprit corrompu concentré sur sa vengeance.
Mais la résistance s'organise: Deirdre, fille de Donnely, part en quête d'une arme antique qui pourrait détruire Endrew. De leur côté, Arline et Sean ontdécouvert, grâce aux sortilèges de la Tour d'Émeraude, le moyen de mettre un terme à l'épidémie. Mais la tâche n'est pas de tout repos. Pour les deux jeunes magiciens atteints par la Mort Blanche, le temps est compté...
} Télécharger un extrait
L'avis de Phooka:
Autant j'avais eu du mal à me plonger dans le premier tome de la série, Avant les ténèbres, autant cette fois-ci je me suis retrouvée immergée immédiatement dans le monde crée par Nicolas Cluzeau. On retrouve les (nombreux) protagonistes de l'histoire avec chacun leur histoire.
Arline et Sean sont toujours à la recherche d'un moyen de neutraliser cette "mort blanche" qui atteint les magiciens. Ils sont aidés par des amis rencontrés au gré de leur pérégrinations. La tâche n'est pas aisée.
De son côté Endrew fait tout ce qu'il peut pour devenir le haut-roi et dominer le monde, quitte à avoir pour alliés des gens peu recommandables, qu'il pense manipuler ... à tort ou à raison?
Je ne veux pas trop dévoiler l'histoire pour ne pas spoiler ceux qui n'aurait pas lu le tome 1. Sachez juste que ce deuxième tome en est la suite linéaire et si Avant les ténèbres démarrait un peu lentement, ce reproche ne peut pas être fait à Noir Saphir.
Par contre, un petit résumé des évènements du tome précédent n'aurait pas été superflu vu le nombre de personnages en jeu, histoire de se remettre plus vite en selle étant donné que le récit reprend bille en tête. Je dois reconnaître ne pas avoir retenu les noms de tous les protagonistes de l'histoire par cœur, mais je m'y suis retrouvée en fonction de l'endroit où ils sont :)Des personnages souvent ambigus, mais attachants, très réalistes et très présents. On ne peut s'empêcher souvent de soupçonner une once de malfaisance parmi les "vertueux", tandis qu'on espère un soupçon de gentillesse pour les "affreux". Rien n'est complètement blanc ou noir, rien n'est joué d'avance et c'est très agréable.S'y ajoute une écriture fluide et très visuelle, qui permet au lecteur de se "déplacer" dans le roman comme au milieu d'un décor grandeur nature. L'imaginaire de Nicolas Cluzeau est toujours aussi riche et apporte énormément de surprises. C'est un vrai régal. Ses créatures et ses créations sont nombreuses. Elles foisonnent, au risque parfois de s'y perdre mais après tout quel plaisir de se perdre dans un monde aussi riche. Dès que le lecteur touche des yeux la page du roman, il se retrouve propulsé dans ce monde "merveilleux" peuplé d'êtres-fées, de magiciens, de sorciers, d'esprits du mal, de druides, d'hommes-loup . Et ce n'est qu'un tout petit échantillon de ce que vous y trouverez. Difficile de ne pas être séduit ...
S'il faut mettre un bémol, je dirais que c'est le revers de la médaille d'une telle imagination. On peut parfois s'y égarer, ne plus savoir qui est qui. Un peu de concentration est nécessaire, c'est le prix à payer pour se faire plaisir.
Bien que classé "jeunesse" (je mets des guillemets car la collection Galapagos s'adresse surtout aux grands ados), cette lecture convient aussi aux adultes. Tout le monde y trouvera son compte. La fin de ce tome deux laisse présager d'une suite pleine de rebondissements. Nos héros sont en mauvaises postures (mais ce ne serait pas des héros sinon) et franchement il me tarde de savoir ce qu'ils vont devenir.
Petit plus: A nouveau Galapagos nous régale avec une couverture superbe et vraiment très réussie !
(spoiler ci dessous)Je ne pardonne toujours pas à l'auteur d'avoir fait disparaître Lorcan aussi vite dans le tome 1. J'espérais le retrouver dans le tome 2 .... :( 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines