Magazine Cinéma

Le Frelon Vert (la série)

Publié le 25 juin 2012 par Olivier Walmacq

frelon_vert

genre: série fantastique
année: 1966/1967
durée: 26 épisodes de 26 minutes

l'histoire: Les aventures de Britt Reid, rédacteur en chef d'un journal qui, sous l'identité du Frelon Vert, combat le crime. Il est aidé par Kato, expert en arts martiaux et chauffeur de la Belle Berthe, une voiture truffée de gadgets.

la critique d'Alice In Oliver:

Et oui, il ne faut pas l'oublier... Avant de devenir la star que l'on connaît, Bruce Lee a commencé sa carrière d'acteur dans une série fantastique, le Frelon Vert, réalisée par William Dozier. Ici, ce n'est pas lui le héros principal.
Bruce Lee se contente d'être son fidèle second, Bruce qui devient Kato, le chauffeur de la Belle Berthe, la voiture du Frelon Vert.
C'est aussi un expert en arts martiaux.

Pourtant, bien que la série se focalise sur les aventures du justicier masqué, l'intérêt se porte avant tout sur Bruce Lee.
C'est à la fois l'attraction et le défaut de cette série kitsch et vieillissante. En effet, à lui tout seul, Bruce Lee fait tout le charme de la série grâce à quelques prise de kung-fu dont il a le secret. Il se révèle évidemment impressionnant même si ses prochains films mettront largement en avant son incroyable talent.

La faute revient probablement à l'acteur qui incarne le Frelon Vert, un certain Van Williams, totalement anecdotique dans la peau de Britt (attention à bien prononcer le "r"...) Reid, le rédacteur en chef d'un journal qui, sous l'identité du justicier masqué, combat le crime. En dehors de cela, la série reste assez amusante à regarder. La série mêle habilement fantastique, policier et espionnage.

Aussi, le Frelon Vert devra affronter toute une galerie d'ennemis sympathiques et hauts en couleurs, comme ce scientifique complètement ch'tarbé qui se fait passer pour un extraterrestre... C'est probablement mon épisode préféré.
Après, rien de sensationnel non plus, si ce n'est que le Frelon vert est assez typique des séries fantastiques des années 60.

Note: 12.5/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines