Magazine Culture

Tour de France : Présentation des équipes (Part 1)

Publié le 25 juin 2012 par Wtfru @romain_wtfru

Tour de France : Présentation des équipes (Part 1)

Le 99ème  Tour de France débute samedi à Liège. Comme chaque année le gotha du cyclisme mondial se retrouve sur les routes de la Grande Boucle, et on vous propose un tour d’horizon des forces en présence. 22 équipes batailleront pour ramener quelque chose à Paris, de la simple victoire d’étape au titre suprême.

AG2R LA MONDIALE

Composition : Nicolas Roche (Irlande) , Jean Christophe Péraud, Maxime Bouet, Mikaël Chérel, Hubert Dupont, Blel Kadri, Sébastien Minard, Lloyd Mondory, Christophe Riblon (tous France)

L’homme à suivre : Nicolas Roche

Ancien 7ème de la Vuelta, le fils de Stephen peine à retrouver les jambes qui lui ont permis de prétendre à un Top 10 sur les grands Tour. Après un début de saison anonyme, il a réalisé un Tour de Suisse correct (10ème au général) prouvant ainsi sa forme ascendante. Jamais vraiment à son avantage sur les routes du Tour –une 15ème place comme meilleur résultat- il serait plus à placer du côté des baroudeurs que des réels outsiders. Ouvrez vos yeux dans les étapes de moyenne et haute montagne, on devrait voir l’Irlandais à l’attaque.

On n’allait quand même pas vous dire de suivre avec attention les sprints de Lloyd Mondory !

 ASTANA

Composition : Alexandre Vinokourov, Dimitriy Fofonov, Maxim Iglinsky, Andrey Kashechkin (Kazakhstan), Janez Brajkovic, Borut Bozic (Slovénie), Andriy Grivko (Ukraine),Fredrik Kessiakoff (Suède), Robert Kiserlovski (Croatie)

L’homme à suivre : Alexandre Vinokourov

Après une vraie fausse retraite l’an dernier, le tsar est de retour. On ne sait pas trop ce qu’il a fait les six premiers mois de la saison, à vrai dire on croit bien qu’il n’en avait pas grand-chose à faire du vélo ces derniers temps. Mais voilà Vino est grand et il ne peut galvauder le Tour. L’année dernière il avait failli décrocher une étape et le maillot jaune dans le Massif Central avant d’être contraint à l’abandon sur chute. Revanchard, et sans grande ambition au général on peut compter sur lui pour tenter des coups. On espère le voir une dernière fois faire le show.  Un mec de sa classe ne peut se contenter de se mettre au service de Janez Brajkovic.

ARGOS-SHIMANO

Composition : Marcel Kittel, Patrick Gretsch, Johannes Frohlinger (Allemagne), Tom Veelers, Koen de Kort, Roy Curvers, Albert Timmer (Pays-Bas), Matthieu Sprick, Yann Huguet (France)

L’homme à suivre : Marcel Kittel

Il vaut mieux pour son équipe que le sprinteur allemand soit en forme. C’est simple l’équipe est articulée autour de lui ! Pour rivaliser avec Cavendish, les bataves ont monté une équipe de rouleur-sprinteurs censée amener le jeune Marcel dans un fauteuil. Il faut dire que le garçon est talentueux, avec déjà 7 victoires au compteur cette année, il est l’un des plus solides adversaires de l’ogre britannique. Sa présence laisse augurer de jolies passes d’armes dans les dernières lignes droites.

BMC

Composition : Cadel Evans (Australie), Marcus Burghardt (Allemagne), Steve Cummings (G-B), Philippe Gilbert (Belgique), George Hincapie, Tejay van Garderen (USA), Amaël Moinard (France), Manuel Quinziato (Italie), Michael Schär (a voile – Suisse)

L’homme à suivre : Cadel Evans

Nous avons choisi de vous surprendre en mettant en avant Cadel Evans ! Il n’est pas le grand favori du Tour tant Wiggins a contrôlé a chacune de ses apparitions mais il apparait comme le principal rival du britannique.  On le sait depuis le dévoilement du parcours, ce Tour est taillé pour Evans, plus de 100 bornes de CLM l’avantagent beaucoup…mais pas autant que Wiggins. L’équation va être simple pour le tenant du titre, s’il veut gagner il va falloir faire péter Wigo en montagne.  L’an dernier l’Australien avait pris ses responsabilités pour monter sur la plus haute marche à Paris, cette année encore il devra courir en patron.

COFIDIS

Composition : Rein Taaramae (Estonie), Rémy di Grégorio, Samuel Dumoulin, Nicolas Edet, Julien Fouchard, David Moncoutié (France), Jan Ghyselinck, Romain Zingle (Belgique), Luis Angel Mate (Espagne)

L’homme à suivre : Rein Taaramae

Cofidis c’est un peu la loose ces derniers temps…ce que reflète bien la composition d’équipe ! Taaramae aura encore une fois le rôle de leader dans l’équipe d’Eric Boyer. Bon rouleur, l’estonien peut trouver dans le parcours du Tour des motifs d’espoir. Il faudra cependant ne pas perdre trop de temps en montagne, hors c’est bien dans ce domaine que le coureur pioche encore. Très honnêtement on le voit mal rééditer son classement de l’année dernière (11ème), par contre un joli coup sur une étape escarpée pourquoi pas.  Pour nous autres nostalgiques de Jan Kirsipuu, dès qu’un estonien ne sprinte pas, on adhère pas.

To be continued…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wtfru 11406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine