Magazine Culture

Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa

Publié le 25 juin 2012 par Venetiamicio
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
 En cette fin d'après-midi, fatiguée d'être dans une foule dense, je me suis réfugiée dans la Calle del Dose da Ponte. La calle étroite rejoint le Grand Canal, je voulais découvrir le point de vue,  mais quelques touristes avaient eu la même idée et prenaient des bains de soleil au bord de l'eau, sur le ponton.
En revenant sur mes pas,  je me suis engagée dans la Calle del Tagiapierà,  en traversant  la corte, je suis arrivée au ramo où j'ai pu découvrir cette jolie vue. Je me promis donc de revenir un matin tôt pour revoir le lieu et c'est seulement à ce moment-là que j'ai compris que je me trouvais à côte de la Casetta Rossa.
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
Quelques jours plus tard et tranquillement cette fois-ci, je suis revenue dans la petite ruelle et ses méandres.
Il restait encore les traces de  la journée pluvieuse de la veille et c'est avec précautions que j'ai escaladé les planches du ponton, complètement effondré pour essayer d'apercevoir à travers les grilles, le jardin de la maison rose. Dangereuse curiosité, ne tentons rien de plus ! 
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa Quelques détails sur la porte de la casetta et motifs sculptés à côté de la porte
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
Joli détail de la poignée d'une porte voisine se trouvant sur la corte
Ramo del Tagiapierà , le long de la Casetta Rossa
Quelques lignes de Henri de Régnier :
...   Déjà ces souvenirs, à mesure qu'ils s'accumulent, je les classe dans mon esprit. Tous ils y font de la joie et contribuent à mon bonheur vénitien, à cette sorte de calme ivresse où l'on vit ici, car, à Venise, la hâte et l'agitation sont inconnues. La confrontation même de la ville impose à tout une sage lenteur. À quoi bon se hâter à travers les mille détours des calli où, à chaque pas, on est retenu  par quelque détail charmant et pittoresque ? ...( L'Altana p.44 )


...  Cette Venise du settecento, allons y vivre une heure dans un lieu qui a conservé le parfum lointain et suranné. Du Palais Dario, il n'y a que le Grand Canal à traverser. Nous voici devant la charmante Casetta Rossa qu'habite un ami de nos amies. Elle est petite, carrée et revêtue d'un crépi rouge...
( L'Altana p.45 )




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Venetiamicio 268 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines