Magazine Culture

Euro 2012 / L’Equipe-type des quarts de finale

Publié le 26 juin 2012 par Wtfru @romain_wtfru

Euro 2012 / L’Equipe-type des quarts de finale

Quart de finale oblige, quatre matches seulement à se mettre sous la dent, de niveau différent. Huit équipes à analyser donc. Ca laisse peu de place pour de grandes performances et faire ainsi une équipe-type qui tienne la route. Pour celle-ci, hommage à l’Espagne, la sacro-sainte équipe qui a toujours raison, avec un 4-6-0 à la mode.

_

Gardien:
.Gianluigi Buffon
(Italie): Rien que durant l’hymne, on avait l’impression que le type jouait sa vie. Une parade incroyable d’entrée, plus de charisme en un match que sur toute la vie de Lloris et le pénalty arrêté qui va bien à la fin. Qui a dit qu’un gardien ne pouvait pas être le fer de lance d’une équipe ?

_

.Défenseurs:
.Glen Johnson
(Angleterre): Avec le latéral de Liverpool, c’est tout ou rien. Soit il fait une rencontre de merde, soit il est meilleur que Cafu et Dani Alves réunis. Chance pour l’Angleterre, c’était le second de sorti face à l’Italie. Malchance, il est tombé sur le meilleur gardien de l’histoire de l’Italie.

.Sergio Ramos (Espagne): Bon, ok, en face il n’y avait pas d’attaquants. Mais mine de rien, à voir à quel point Piqué est à côté de la plaque, on se dit que le Sergio doit être vigilent pour deux et qu’il y parvient assez facilement.

.John Terry (Angleterre): Raciste (?), sans aucune morale, vicieux. Mais putain ce qu’il est bon quand même! Si l’Angleterre a pu jouer à Fort Alamo depuis le début de la compétition, c’est grâce au capitaine des Blues et sa science du placement et de la défense debout.

.Jordi Alba (Espagne): Laurent Blanc a doublé son côté droit pour empêcher le néo-latéral du Barça de monter et offrir des caviars aux «  »" »attaquants »" »" espagnols. Ca a duré 18 minutes.

_

.Milieux:
.Sami Khedira (Allemagne): Deuxième match XXL de suite pour le vilain petit canard du milieu. Un peu plus défensif que face au Danemark, il n’en a pas moins apporté devant comme en témoigne sa patate de forain sous la barre pour empêcher les allemands de douter après l’égalisation grecque. Costaud.

.Xabi Alonso (Espagne): Un théorème datant de l’époque de Liverpool veut que lorsque le basque tente un lob de 50mètres, si celui-ci est cadré, son équipe gagne. Pour sa 100e sélection, c’est même lui qui s’est attaché à la faire gagner avec un doublé.

.Andrea Pirlo (Italie): La meilleure performance individuelle en compétition internationale depuis Zidane en 2006 contre le Brésil. Le turinois a donné un véritable ballet, toujours juste, toujours gracieux. Puis cette panenka pour saupoudrer le tout est aussi belle qu’un véritable momentum pour la suite de la séance. Amour.

.Joao Moutinho (Portugal): Tout le monde ne parle que de CR7 et sa course vers le ballon d’or. Mais tout le monde oublie que le véritable métronome de l’équipe portugaise, c’est le joueur de poche de Porto. Défense, attaque, passe dec’, il a tout fait à de pauvres tchèques qui n’ont jamais su le tenir.

.Petr Jiracek (République Tchèque): Une dégaine de rockeur pourri des 80′s et le même amour de la sueur. Le joueur de Wolfsburg n’est pas le plus sexy sur un terrain mais avec un mec comme ça, tu peux partir à la guerre tranquille.

.Cristiano Ronaldo (Portugal): Le métrosexuel portugais a rattrapé son début d’Euro pourri en offrant une fois de plus la qualification aux siens. Mais mine de rien, comme peut-t-on supporter un mec qui gueule sur tous ses coéquipiers, un mec qui veut tout faire tout seul, un mec qui appelle sa maquilleuse à chaque mi-temps pour changer de coupe ? Ballon d’or ? Pas encore. Melon d’or ? Certainement.

_

Méritent d’être nommés:
.Petr Cech (République Tchèque)
.Philipp Lahm (Allemagne)
.Leonardo Bonucci (Italie)
.Daniele De Rossi (Italie)
.Raul Mereiles (Portugal)
.Dimitris Salpingidis (Grèce)
.Marko Reus (Allemagne)
.Mario Balotelli (Italie)

_


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wtfru 11406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine