Magazine Culture

High tea auprès de Jean-Jacques Rousseau

Par Apollinee

   La collation du dimanche soir

Est-il meilleur High Tea, pour conclure notre semaine consacrée au tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau que cette infusion extraite de La Nouvelle Héloïse.. Je vous la laisse savourer en toute béatitude.

théière high tea.jpg
" Tous les dimanches, après le prêche du soir, les femmes se rassemblent encore dans la chambre des enfants, avec quelque parente ou amie qu'elles invitent tour à tour du consentement de Madame. Là, en attendant un petit régal donné par elle, on cause, on chante, on joue au volant, aux jonchets, ou à quelque autre jeu d'adresse propre à plaire aux yeux des enfants, jusqu'à ce qu'ils s'en puissent amuser eux-mêmes. La collation vient, composée de quelques laitages, de gaudfres, d'échaudés, de merveilles ou d'autres mets du goût des enfants et des femmes. Le vin en est toujours exclu; et les hommes qui, dans tous les temps, entrent peu dans ce petit gynécée, ne sont jamais de cette collation, où Julie manque rarement."

 Julie ou la Nouvelle Héloïse, Jean-Jacques Rousseau, roman épistolaire, 1761 - Lettre X, de Saint-Preux à Edouard Bomston

Extrait cité in La gourmandise. Les chefs-d'oeuvre de la littérature gastronomique de l'Antiquité à nos jours, Philippe Jost, Ed. Le Pré aux Clercs, 1998, 950 pp,


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Apollinee 3972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines