Magazine Côté Femmes

Note à mon locataire xylophage

Publié le 03 juillet 2012 par Princesse101

Cher locataire xylophage, ectoplasme à roulettes,

Tu as prospéré dans mon humble demeure, toi et tous tes bachi-bouzouk de descendants, pour deux seules raisons : ma négligence et mon ignorance. Mille millions de mille sabords, espèce de xylophage. J'avais bien remarqué ça et là une légère anomalie sur un bout de porte ou un bout de marche de mon bel escalier en bois. Mais j'en faisais fi, jeune vieille imprudente et bougre d’extrait de cornichon que j'étais.

Pire que tout, je pense que je faisais l'autruche, décidant d'ignorer totalement ces petits trous et boursuflures progressives dans mon bois. Sale espèce de porc-épic mal embouché de xylophage. Je me disais, Oh c'est l'humidité, Oh c'est les enfants, Oh, c'est l'usure. Négligente ignorante zouave interplanétaire que je suis. Tu en as profité, bougre de faux jeton à la sauce tartare de xylophage, et petit à petit tu t'es étendu, presque à l'infini, considérant ta taille de naissance larvesque microscopique. Aujourd'hui, tu es légion, espèce de cyrano à quatre pattes de xylophage !

Mais ton heure a sonné, simili-martien à la graisse de cabestan. Je me suis réveillée, un beau jour où un bout de la porte de la cuisine m'est restée entre les mains. Il était temps me diras tu, sombre oryctérope de xylophage ! J'ai du passer au moins 10 appels à des membres de mon réseau IRL et une vingtaine de recherches de mots clés sur Google pour connaitre enfin la seule et unique procédure à suivre, et que j'aurais du faire depuis longtemps, bougre d’extrait de crétine des Alpes que j'étais.

Laisse moi te dire que tu vas bientôt crever jus de poubelle de  xylophage, car je connais désormais ton nom, c'est l'état parasitaire complet que j'ai commandé qui me l'a donné :  Petite Vrillette que tu te nommes, espèce de chouette mal empaillée.  Toi et tes larves Anobium punctatum n'avez eu aucune pitié de moi, et je n'en n'aurai aucune de vous, macchabées d’eau de vaisselle de xylophages que vous êtes. 

Bientôt, les sauveurs du bois vont intervenir.  Il faudra que tout âme quitte le foyer que tu as patiemment grignoté, espèce d'astronaute d'eau douce. Adultes, enfants, chat et poisson rouge compris, tous doivent partir, afin que tu périsses séance tenante. Oui je connais ton bourreau, il se nomme Pharmabois, et j'ai totalement confiance en lui, qui est certifié CTBA+. Oui tu as bien lu CTBA+, tremble vermine !

Je suis désormais une professionnelle de l'état parasitaire. Tu crèveras par injection, petit concentré de moules à gaufres ! Plus jamais tu ne me duperas par tes petits trous-trous progressifs. Quelle papou des carpates je fais ! T'avoir laissé tant de bois à grignoter ! Je mérite la potence. 

Haddock-600x434

L'illustration et les célèbres insultes sont tirées d'ici. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Princesse101 1302 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte