Magazine Conso

La note techno : édition du 2 juillet 2012

Publié le 03 juillet 2012 par Dominicdesbiens @DominicDesbiens

La note technoAprès un long congé au Québec dû à la fête du Canada, je propose avec un peu de retard mon condensé des actualités technologiques diffusées sur mes réseaux sociaux la semaine dernière et qui ont retenu mon attention. Suivez-moi chaque jour sur Twitter, Google+ et Facebook pour recevoir l’actualité en temps réel. Voici la dix-huitième édition de « La note techno ». Bonne lecture !

Windows 8 : plus d’Office Starter dans les nouveaux ordinateurs

Certains diront que c’est là une décision permettant à Microsoft d’apporter plus de revenus dans les coffres. Quoi qu’il en soit, les nouveaux ordinateurs vendus avec Windows 8 (qui, je le rappelle, sera offert dès cet automne) ne seront plus vendus avec une version « starter » de Microsoft Office. Jusqu’à maintenant, cette édition allégée de la version complète de la suite bureautique était incluse avec tout ordinateur vendu avec Windows 7. Ainsi, les ordinateurs équipés du nouveau système de Microsoft proposeront seulement une version d’essai d’Office, obligeant ainsi le nouvel utilisateur de mettre la main au porte-monnaie pour acheter la version complète.

À ce sujet, je recommande depuis un moment déjà d’essayer une solution de rechange gratuite et Open Source à la suite bureautique de Microsoft, soit Libre Office. Celle-ci n’est peut-être pas aussi efficace du point de vue l’interface, mais elle a le mérite d’être soutenue par une communauté d’utilisateurs actifs.

Parlant de Windows 8 : la mise à jour pourra être faite depuis Windows XP

En voilà une bonne nouvelle, car elle signifie beaucoup. D’abord, les utilisateurs d’un ordinateur équipé de Windows XP, et qui ont résisté à faire la mise à jour vers Windows 7, pourront migrer leur système vers Windows 8. Cela veut également dire que Windows 8 sera assez performant pour fonctionner sur des ordinateurs plus anciens (supposition sous toutes réserves, un ajout de mémoire permet généralement un gain notable des performances). À noter que l’on parle bien ici d’une mise à jour et non d’une réinstallation complète du système. Évidemment, étant donné la différence marquante entre les deux versions, il y aura quelques limitations.

D’abord, si l’ordinateur est équipé d’un système 32 bits, il ne sera pas possible d’installer une version 64 bits sur l’ancienne et vice versa. Ensuite, le nombre et le type de données sauvegardées durant la migration peuvent être limités selon le système déjà installé. Si la mise à jour est effectuée sur Windows 7, les applications, paramètres systèmes et données personnelles pourront être sauvegardées. En revanche, si elle est faite sur Windows Vista, les applications ne seront pas retenues durant la migration. Enfin, pour ceux et celles qui la feront sur Windows XP, seules les données personnelles demeureront dans le système.

Je rappelle que Windows 8 viendra aussi avec la boutique d’applications de Microsoft, à la manière de celle proposée par Apple avec son système OS X. De plus, Windows 8 sera le premier système pour ordinateur de la firme qui sera aussi optimisé et conçu pour les tablettes tactiles.

La polémique de l’adresse de courriel par défaut de Facebook

Je dis polémique, plusieurs blogues ayant contribué à rendre l’affaire plus grave qu’elle ne l’est vraiment. Je suis d’accord sur le fait que Facebook passe son temps à changer les paramètres des utilisateurs sans leur consentement. Mais cette fois, la réaction est un peu exagérée. L’histoire a commencé quand plusieurs personnes se sont aperçues que l’adresse de courriel affichée dans leur profil Facebook avait été changée pour celle de… Facebook. Si vous ne saviez pas, lorsque vous créez un compte sur le réseau, vous obtenez automatiquement une adresse de courriel de type @facebook.com. Les messages envoyés par vos contacts à cette adresse personnelle (honnêtement, qui l’a déjà fait?) sont dirigés directement dans votre messagerie privée de Facebook.

Là où je dis qu’il n’y a pas matière à créer une polémique, c’est que l’adresse de Facebook a toujours été là. Le réseau s’est seulement permis de changer l’adresse affichée dans votre profil (journal ou « TimeLine ») par celle de Facebook plutôt que votre adresse par défaut.

Vincent Abry a publié un article sur la manière de revenir en arrière et afficher à nouveau dans votre profil votre adresse par défaut. Personnellement, tant qu’à aller dans ces paramètres, je vous conseille de cacher complètement toutes les adresses de votre profil : http://www.vincentabry.com/facebook-changer-son-email-17884.

Le Québec recevra un important congrès en TI à Montréal

C’est en octobre prochain que Montréal accueillera un congrès d’envergure internationale dans le domaine des technologies de l’information, le World Conference on Information Technology (WCIT). Seront présents, entre autres, le légendaire animateur de radio et de télé américaine Larry King, de même que l’homme d’affaires mexicain Carlos Slim qui est considéré encore aujourd’hui comme l’homme le plus riche de la planète (fortune de 69 milliards de dollars américains).

Lors de ce congrès, les PME québécoises seront mises à l’honneur, notamment en utilisant ses technologies pour les conférences. On parle de réalité augmentée, de géolocalisation et des réseaux sociaux. L’animateur Larry King sera l’hôte d’une table ronde où l’on discutera, entre autres, de l’informatique en nuage (cloud), de la société numérique et des villes intelligentes. Plusieurs professionnels représenteront de grandes firmes, dont Intel (processeurs) et Microsoft.

Le WCIT a lieu tous les deux ans dans divers pays du monde. Celui de Montréal attirera dans la grande métropole plus de 3 000 délégués provenant de 80 pays. Plus de détails ont été donnés dans cet article de La Presse. Vous pouvez également consulter le site officiel du WCIT 2012.

Mozilla propose une version définitive ultrarapide de Firefox sur Android

Je n’ai pas l’habitude d’écrire au sujet des applications mobiles dans La note techno, principalement parce que je propose déjà des sélections iOS et Android sur mon blogue et mes réseaux sociaux. Toutefois, je ne peux pas passer à côté de la version finale de Firefox que Mozilla nous a proposée il y a quelques jours sur les téléphones équipés du système mobile de Google.

Le navigateur par défaut sur Android étant plutôt limité, j’utilise depuis plusieurs mois le navigateur Dolphin qui a remplacé Google Chrome sur mon appareil. Étrangement, alors que j’utilise celui-ci sur tous mes ordinateurs, je le trouve moins réactif que Dolphin sur Android. Lorsque Mozilla avait annoncé quelque chose de gros pour Android, j’étais sceptique sur le fait que son navigateur alors proposé en version « bêta » deviendrait une application ultra performante. Et pourtant, lors du dévoilement de la version finale de Firefox, j’ai été complètement pris par surprise.

Ainsi, ce nouveau Firefox pour Android se veut des plus rapides. Le chargement des pages est instantané et la navigation est très agréable. Outre l’amélioration significative des performances, Mozilla a revu complètement l’interface de Firefox pour Android. Plus ergonomique, l’application permet maintenant l’ajout de modules comme sur la version pour ordinateur. De plus, la fonction de synchronisation apporte sur son mobile tous ses favoris, paramètres et historiques de navigation, de même que la possibilité d’ouvrir des onglets ouverts sur l’un de ses ordinateurs. Le tout est présenté de façon à y accéder rapidement et efficacement.

À noter que le navigateur supporte l’utilisation du Flash, ce qui permet de visualiser du contenu développé dans ce langage Web et qui n’est pas compatible avec les appareils d’Apple. Autre point important, même si certains m’ont confirmé que Firefox pour Android ne fonctionne pas sur certaines tablettes, il peut être installé sur des versions antérieures d’Android 4 (Ice Scream Sandwich) sur les téléphones, contrairement à Chrome qui est limité à cette version.

Google+ fête son premier anniversaire

Ce fut une semaine où Google était à l’honneur. Sa tant attendue conférence I/O coïncidait avec le premier anniversaire de Google+, le réseau social dont tant de gens doutaient (et doutent encore d’ailleurs). À ce sujet, on apprenait lors de la conférence qu’en terme du nombre d’utilisateurs « actifs », le réseau de Google aurait dépassé Twitter. Le premier compte 250 millions de comptes, le deuxième plus de 500 millions. Toutefois, 150 millions d’utilisateurs de Google+ sont actifs sur le réseau, contre 140 millions pour Twitter. Évidemment, tout cela reste vague quant au terme « actifs » utilisé ici. D’autant plus que la connexion et utilisation de Google+ se fait sur les autres services de la société.

Pour fêter ce premier anniversaire, Google a dévoilé, enfin, une version de son application optimisée pour les tablettes Android. Celle pour iPad serait en cours de validation chez Apple, il faudra donc patienter un moment encore. En plus de cela, Google+ propose depuis la semaine dernière les évènements. Oui, ils existent déjà depuis longtemps sur Facebook. Mais Google a voulu aller plus loin en proposant, d’abord, une interface plus conviviale et agréable qui peut être agrémentée, par exemple, avec une image de couverture pour l’événement. Les gens qui participent à un évènement le voient s’afficher dans leur calendrier Google et peuvent interagir avant, pendant et après l’événement avec leurs commentaires et leurs photos. Un article de PCinpact vous en dit plus à ce sujet.

Conférence Google I/O : ce qui a été annoncé

Comme je disais précédemment, la semaine dernière a été bondée de nouvelles concernant Google et sa conférence I/O. Il y a eu tellement d’annonces faites lors de cet évènement qu’il faudrait un article complet à joindre à cette Note techno. Étant donné que plusieurs blogues se sont déjà dévoués à produire des articles sur le sujet, je me contenterai d’énoncer les produits et services dévoilés par Google avec des liens vers des articles qui en ont parlé.

D’abord, les lunettes intelligentes que j’avais mentionnées dans La note techno du 25 février et celle du 7 avril sont devenues réalité. Elles sont disponibles en pré commande pour la somme de 1 500 $. Ne vous précipitez pas dans la boutique du coin de la rue… elles ne sont offertes qu’aux participants de la conférence I/O. De plus, elles ne seront livrées qu’à partir du début de l’année 2013. Certaines sources indiquent que les lunettes arriveront sur le marché pour le grand public en 2014, le temps que les développeurs et utilisateurs des premières heures puissent développer des applications pour celles-ci. Par ailleurs, on sait maintenant qu’on pourra placer des verres correcteurs sur ces lunettes. Voici un article de Zdnet qui en dit plus.

La conférence a commencé avec l’annonce de la prochaine version d’Android qui succédera à « Ice Cream Sandwich », la 4.1 (ou aussi nommée « Jelly Bean »). On retiendra quatre principales nouveautés de cette version qui sera proposée dès la mi-juillet pour les téléphones Galaxy Nexus et Nexus S, de même que la tablette Motorola Xoom et la première tablette de Google, la Nexus 7. Je vous propose cet article de Web-Tech qui parle des quatre nouveautés à retenir.

Comme je viens de mentionner, la première tablette estampillée du logo de Google sera la Nexus 7. Celle-ci sera produite par le réputé fabricant Asus (qui a conçu les meilleures tablettes du marché, soit la famille Transformer). Elle est destinée à concurrencer la tablette Kindle Fire du site d’achat en ligne Amazon destinée principalement au domaine du livre électronique. La Nexus 7 est équipée d’un processeur à quatre coeurs, d’une mémoire de 1 Go, d’un port micro USB et d’un écran HD de 7 pouces proposant une résolution de 1280 X 800 pixels. Il n’y a pas de modèle avec une connexion 3G / 4G, mais avec le Wi-Fi seulement. Aussi, elle propose une puce NFC, une connexion Bluetooth et une caméra frontale de 1,2 Mpx. Le plus intéressant maintenant, c’est son prix : 199 $ pour le modèle d’une capacité de 8 Go, ou 249 $ pour celui à 16 Go (50 $ pour doubler la capacité, intéressant!). Google offrira aux acheteurs de la Nexus 7 un crédit de 25 $ à dépenser dans sa boutique Google Play. À noter qu’au Canada, le prix de la version de base est plutôt de 209 $. La Nexus 7 viendra avec le nouveau Android 4.1.

Enfin (car on doit finir quelque part) : une petite sphère dévoilée par Google vient concurrencer l’Apple TV : la Nexus Q. La boule permettra de diffuser audio et vidéo partout dans la maison. Elle sera offerte à la mi-juillet pour la somme de 249 $. Plus de détails dans cet article de Vincent Abry.

RIM : rien ne va plus… mort annoncée du BlackBerry ?

Il fut un temps où BlackBerry était le téléphone de tous les professionnels et hommes d’affaires. La concurrence agressive, dont Apple avec l’iPhone et Google avec ses téléphones Android, a réussi à attirer ces professionnels qui se sont détournés du BlackBerry. RIM n’ayant pas su renouveler de façon efficace sa gamme de téléphones et son système d’exploitation, fait face à la disparition de sa marque. Depuis le premier trimestre de cette année, le fabricant canadien a subi des pertes de 518 millions de dollars américains, alors qu’il avait fait des profits de 695 millions de dollars lors de la même période en 2011. Afin d’économiser 1 milliard de dollars, RIM a annoncé jeudi dernier qu’il supprimera 5 000 emplois (sur un total de 16 500 à travers le monde). Depuis trois semaines, l’action en Bourse n’a cessé de chuter (plus de 80 % depuis l’an dernier).

Il est quand même dommage que RIM n’ait pas su s’imposer comme il aurait dû devant Apple qui vend plus que jamais des iPhone et des iPad et Google qui voit son système Android croître sur le marché de manière exponentielle. Coup de grâce, le fabricant devait sortir son nouveau BlackBerry 10 et son système d’exploitation pour cet été. Il repousse cette sortie pour le début de 2013. Est-ce trop tard? Plusieurs analystes pensent que oui. Android continuera de croître, l’iPhone 5 devrait sortir cet automne en même temps que Windows 8 chez Microsoft qui deviendra un concurrent sérieux dans le domaine des tablettes.

Certaines rumeurs prétendent que RIM vendra une partie de sa division mobile (dont des technologies propriétaires qui se retrouveraient alors dans les appareils de concurrents directs). D’autres sources spéculent qu’un partenariat avec Microsoft serait conclu. Cela veut donc dire que RIM continuerait à fabriquer des téléphones, mais ils seraient désormais équipés du système Windows Phone. Quoi qu’il en soit, une page est en train de se tourner dans le livre de la téléphonie mobile.

Flash Player : la fin sur Android

Un critère de vente repris par plusieurs vendeurs dans les boutiques qui vendent des appareils mobiles est celui du support de Flash. Vous savez? Ce langage Web qu’Apple n’a jamais voulu dans ses appareils prétextant que la technologie fait planter son système? Ceux équipés d’Android permettent de visualiser du contenu sur des sites Internet qui utilisent Flash. Certains de ces contenus peuvent être, entre autres, des vidéos. Certains spécialistes, blogueurs et autres professionnels annoncent la mort du Flash aux profits du langage HTML5 qui, lui, respecte davantage les standards.

Trêve de discours technique, nous avons appris la semaine dernière qu’Adobe ne proposera pas Flash sur Android 4.1 annoncé par Google lors de sa conférence I/O. Et plus encore, à partir du 15 août prochain, l’application ne sera plus offerte sur Google Play, à moins que vous ayez un téléphone qui en était équipé à l’origine (installé en usine). Est-ce vraiment la mort du Flash maintenant?

Du Scrabble partout avec vous…

Les jeux de scrabble me sont souvent demandés pour mes sélections. Plusieurs amateurs de ce jeu de lettres seront heureux d’apprendre qu’Electronic Arts de Montréal propose une toute nouvelle version de son jeu Scrabble sur iPhone et Android qui est étroitement liée aux réseaux sociaux. En effet, le jeu de EA est très populaire sur Facebook avec plus d’un million d’utilisateurs. Pour la nouvelle version, on a décidé de le rendre multiplateforme.

Outre une interface complètement repensée, le jeu mobile se fusionnera au réseau social. Ainsi, n’importe quel joueur pourra affronter un autre joueur, peu importe si celui-ci est sur un appareil iPhone, Android ou sur Facebook. Outre la fonction de clavardage toujours présente, le jeu proposera un nouveau classement avec le pointage des joueurs. Très utile pour affronter des personnes se son niveau.

L’application mobile propose également des nouveaux menus d’aide, un mode « professeur » qui peut montrer au joueur qu’elles auraient été les meilleures solutions après qu’il ait joué, et enfin, une version anglaise et française dans le même jeu.

Le nouveau Scrabble est déjà offert sur Facebook, sur iPhone en version payante (0,99 $) ou gratuite financée par la pub, de même que sur Android (version gratuite avec publicité). Une application iPad sera proposée au mois d’août.

Merci d’avoir lu en tout ou en partie cette dix-huitième édition de La note techno. Bonne semaine !

Référence : l’image de présentation de cet article, la note techno, est une création de ToshiroFrog : http://toshirofrog.deviantart.com/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominicdesbiens 31514 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines