Magazine Culture

La vie cachée de Katarina Bishop, tome 2 de Ally Carter

Par Phooka @Phooka_Book

Tome 2 : Criminels d'exception

La vie cachée de Katarina Bishop, tome 2  de Ally CarterÉditions Michel Lafon365 pages15.95 euros
Présentation de l'éditeur:


Une famille : Les Bishop, experts dans l'art du vol depuis quatre générations. 
Une professionnelle : Katarina Bishop, quinze ans, auteur du casse dans le musée le mieux sécurisé au monde, capable de doubler la famille de voleurs la plus rusée de la planète. 
Des alliés : Des amis qui n'ont peur de rien et un amoureux secret prêt à tout pour lui venir en aide.  
Une mission : Récupérer l'émeraude Cléopâtre et la restituer à sa véritable propriétaire avant qu'elle ne soit vendue aux enchères. Une règle : Ne reculer devant rien. 
L'avis de Phooka:
Vols en haute société , le premier volet de cette série m'avait enchantée par sa fraicheur et son dynamisme. Qualités que l'on retrouve dans ce deuxième tome.
Katarina est toujours aussi indépendante, à la fois impulsive et réfléchie (oui je sais ça s'oppose).Impulsive parce que le vol "de haut vol" est sa passion et elle ne vit que pour et par ça.Réfléchie, parce que son cerveau tourne en permanence à cent à l'heure pour échafauder des plans incroyablement géniaux et risqués. Elle est la petite génie du vol et même si la concurrence est rude, elle compte bien rester au top.Oui le vol, car à priori quelques grandes familles, bien connues et triées sur le volet écument le monde pour voler, oeuvres d'art et pierres précieuses. Une sorte de challenge permanent pour savoir qui est capable de voler "l'involable", de réaliser l'impossible.Et pour ça, Kat et ses amis sont les meilleurs.Cette fois, ils s'attaquent à la plus grosse émeraude du monde, l'émeraude de Cléopâtre, réputée maudite et donc impossible à voler. Tout ceux qui ont essayé s'y sont cassés les dents.
Mais la cerise sur le gâteau, c'est que Kat ne vole pas pour son bénéfice personnel, mais elle est une sorte de redresseur de tort. Elle vole les objets qui ne sont pas chez leur propriétaire légitime, les œuvres d'art volées par les nazis par exemple, pour les redonner à qui de droit. Cette émeraude maudite a été volée à une vieille dame et Kat ne peut résister à tout faire pour réparer le tort causé ... du moins le croit-elle ...
On retrouve le dynamisme déjà présent du premier tome. La fraicheur de la série est toujours là. Malgré ça, ce deuxième volet un peu un dessous du premier par le simple fait que le côté découverte des personnages et de leurs intérêts n'est plus là. En effet, on les connait à peu près tous (sauf le "tonton" de Kat qui est une belle découverte), il y peu de surprises de ce côté. Si le résultat est plaisant, on ne peut s'empêcher de penser que l'auteur reprend la même recette avec quasiment les même ingrédients. C'est un peu dommage car cette série a vraiment un joli potentiel. 
Malgré ces petits défauts, ce Criminels d'exception  reste un roman jeunesse très agréable à lire. Il est clairement ciblé jeunes ados, pour ceux qui aiment l'espionnage et les bandits de haut vol. Il a un petit côté Mission impossible qui plaira à coup sûr. Pour les plus grands et les adultes, le roman se lit avec plaisir mais ne restera pas forcément dans les mémoires.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines