Magazine Cinéma

Betty Boop, la plus juive des sex-symboles du cinéma filmée par Joann Sfar

Par Mickabenda @judaicine
image_4

Joann Sfar repasse derrière la caméra pour réaliser la publicité du mascara Hypnôse de Lancôme. Mélange d’animation et de prises de vue réelles, un peu comme si Gainsbourg, vie héroïque rencontrait Le Chat du rabbin, il a imaginé la sublime égérie de la marque, Daria Werbowsky, en grande conversation avec la plus glamour de toutes les stars du cinéma, l’éternelle Betty Boop.

Mais qui est réellement Betty Boop ?

Betty Boop, la plus juive des sex-symboles du cinéma filmée par Joann Sfar
Betty Boop en rousse aux yeux verts, le temps de son premier épisode en couleur: Poor Cinderella (1934)

Créée par les Fleischer Studios, Betty Boop est l’héroïne d’une série de dessins animés américains, représentée sous les traits d’une petite femme brune aguicheuse et sensuelle. Elle est devenue dans les années 30 le sexe-symbole de l’âge d’or de l’animation américaine.

Mais c’est surtout le rêve américain des nouveaux émigrants juifs qui se dévoile à travers cette série de dessins animés. Ses deux créateurs, Max et Dave Fleischer, deux frères d’une famille de cinq, arrivés à New York en passant par Ellis Island, se rebellent contre l’Ancien Monde de leurs parents, refusent de terminer leurs études et se lancent dans ce qui n’est pas un « vrai métier » pour l’époque, l’animation.

Contre toute attente, ils deviennent des magnats du cinéma à Hollywood avec un studio qui produit des films mettant en vedette quelques-uns des acteurs les plus célèbres des années 30, des personnages de cartoon, dont Popeye et Betty Boop.

Elle représente pour toute une génération la jeune fille émancipée, refusant le monde de ses parents hérité d’un autre continent. On la voit parfois à table en famille, son père avec une kippa et parlant yiddish.

De très nombreuses références aux juifs américains émaillent les épisodes.

Petit florilège :

← Article Précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mickabenda 17549 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines