Magazine Culture

A Londres, la déception "Singin' In The Rain"...

Publié le 09 juillet 2012 par Fousdetheatre.com @FousdeTheatre

Ainsi donc avions-nous décidé d'assister, lors de notre passage dans le West End, à la version  scénique de la comédie musicale culte datant de 1952. S'il apparaissait comme évident que nul ne supporterait la comparaison avec le légendaire Gene Kelly, nous fûmes tout de même surpris, entre autres, par la pauvreté chorégraphique et la distribution des plus inégales de cette mise en scène proposée au Palace Theatre.

Transposer un film sur les planches s'avère une opération délicate, on le sait. Disons-le, Jonathan Church, metteur en scène, n'est en rien aidé par un livret trop proche du script original et mal équilibré. Une multitude de dialogues dans la première partie, peu de musiques additionnelles ne permettant que rarement des numéros de groupe... Au théâtre, il faut souvent compenser la disparition du rythme de la réalisation par une scénographie astucieuse, en mouvement permanent, et une direction d'acteurs enlevée. Ici il n'en est rien. L'ensemble est extrêment figé, dans un lourd décor représentant un plateau de cinéma (vide !) qui n'évolue presque pas au fil de la représentation, plombant sérieusement l'action.  

Mais c'est bien sur les chorégraphies que nous focaliserons nos reproches. Le travail d'Andrew Wright se révèle totalement anecdotique, à peine digne du Lido... Faute d'inspiration, il n'avait pourtant qu'à copier-coller les séquences  du film imaginées par Gene Kelly. Tous les moments d'anthologie de ce dernier font flop. Evoquons par exemple l'irrésistible "Make 'Em Laugh", immortalisé à l'écran par Donald O'Connor, qui vire ici au patronage dans une succession de gags ultra cheap, ou le si charmant trio "Good Morning" qui nous fait frôler l'ennui, tandis que le fameux solo "Singin' in the Rain", interprété par le très peu charismatique Adam Cooper, relève de l'attraction "Aqualand" (le public, en joie, se fait éclabousser par l'artiste...) sans jamais toucher à la vérité de la situation ou du personnage. C'est par ailleurs un détail, mais l'arrivée de la pluie avec la délicatesse d'une canalisation qui lâche n'aide pas à installer un climat...

Bref, une production d'un festival de la province anglaise, pas vraiment honteuse mais sans aucun génie créatif, récupérée par Stage Entertainment qui aurait mieux fait de l'y laisser.

Vraiment dommage. 

Ci-dessous la bande annonce du spectacle, qui faisait pourtant envie. Puis le merveilleux "Make 'Em Laugh" original, suivi de l'amusante version revisitée par les équipes de "Glee" (la série US) que nous aurions, contre toute attente, été  fort heureux de trouver sur la scène du Palace...

Make 'em Laugh from Marielle Monti on Vimeo.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fousdetheatre.com 3248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte