Magazine Cinéma

Carnosaur 2

Publié le 10 juillet 2012 par Olivier Walmacq

carnosaur 2

genre: horreur, gore (interdit aux - 16 ans)
année: 1995
durée: 1h25

l'histoire: Une équipe de militaires est envoyée dans une mine classée top secret depuis que des phénomènes étranges y ont été repérés. Sur place, les soldats se retrouvent confrontés à des dinosaures clonés.

la critique d'Alice In Oliver:

Il ne faut pas l'oublier: l'air de rien, le premier Jurassic Park, réalisé par Steven Spielberg, a largement marqué les esprits.
Un peu trop peut-être. Suite à l'énorme succès de ce blockbuster, de nombreuses séries B verront le jour et tenteront de se tailler une réputation sur le marché de la vidéo. C'est par exemple le cas de Carnosaur, produit par l'ami Roger Corman, le pape du cinéma bis.

Contre toute attente, ce film fauché séduira quelques irréductibles et nanardeurs en puissance. En même temps, ce genre de bisserie ne coûte pas chère à produire. Ce qui justifie la réalisation de deux nouveaux films.
En l'occurrence, Carnosaur 2 est réalisé par Louis Morneau, un gros tâcheron en puissance, et toujours produit par Roger Corman.

La formule de Carnosaur 2 est simple: des militaires idiots, des dinosaures moisis et clonés à partir de poulets, du gore et surtout, du grand n'importe nawak !
Pourtant, force est de constater que la formule fonctionne. Certes, Carnosaur 2 est extraordinairement mauvais.
En vérité, Carnosaur 2 appartient à ces séries B (pour ne pas dire séries Z) tellement nulles qu'elles en deviennent étrangement géniales.

Pour ceux qui sont fans de la trilogie Carnosaur, soit trois personnes dans le monde, Carnosaur 2 reste le meilleur épisode de la saga.
Enfin... Le Meilleur... Pas en terme de qualité (oh non !) mais plutôt en terme de médiocrité. Plus que jamais, Carnosaur 2 atteint les plus hauts sommets de la nanardise et s'apparente à une petite bombe.

carnosaur 2

Gaffe tout de même à l'explosion et aux dommages irréversibles pour vos pauvres petits neurones ! Dans son genre, Carnosaur 2 repousse sans cesse les limites de l'extrême médiocrité. Par là, comprenez qu'on ne s'en remet pas facilement.
Je ne reviens pas sur le scénario, évoqué un peu plus haut et franchement idiot. Mais bon, sachez tout de même que le gouvernement américain nous trompe et planque des dinosaures dans des mines désaffectées.

Mais enfin, qui a pu torcher un script pareil ??? Pour le reste, Carnosaur 2 se démarque évidemment par ses séquences d'action, toutes plus ridicules les unes que les autres, le sommet de la bêtise étant atteint lorsqu'un black entreprend un match de boxe avec un dinosaure poisseux.
A cela, rajoutez une grognasse éventrée et démembrée dans tous les sens, du gore pas craspec du tout, et vous obtenez un film d'horreur qui ne recule devant aucune excentricité. Quant aux effets spéciaux et visuels, Louis Morneau et Roger Corman varient les plaisirs: des mecs grimés en dinosaures et qui se déplacent comme ils peuvent, des monstres en plastique ou encore des peluches en guise de créatures préhistoriques, font partie du menu fretin.
Bref, de la grosse, mais alors, de la très grosse chiure !

Note: pooooooooouuuuuuurrrrrrqqqqqquuuuuuuuuuuuoooooooooooooooooiiiiiiiii ????????????

Note nanardeuse: 19/20

 
Carnosaur 2


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines