Magazine Cinéma

Mirrors

Publié le 22 juillet 2012 par Olivier Walmacq

mirrors

Genre: horreur, épouvante (interdit aux - 12 ans)
durée: 1h50
année: 2008

L'histoire: Un ancien flic travaille à présent comme veilleur de nuit dans un magasin brûlé et abandonné. Seuls quelques miroirs ont survécu aux flammes. Il réalse que ceux-ci cachent un horrible secret qui les menace, lui et sa famille.

La critique d'Alice In Oliver:

Evidemment, après le gros succès du remake de La Colline A des Yeux, réalisé par le frenchy Alexandre Aja en 2006, Hollywood confie un nouveau projet ambitieux au cinéaste, en l'occurrence, Mirrors, sorti en 2008.
Au niveau des acteurs, ce film d'horreur réunit Kiefer Sutherland, Paula Patton, Cameron Boyce et Amy Smart.
Pour l'anecdote, le film devait s'intituler Into the Mirror mais il sera modifié au dernier moment.

D'ailleurs, il existe un film coréen du même nom et qui partage de nombreuses similitudes. Mais peu importe, Alexandre Aja affirme que Mirrors n'est pas un remake d'Into the Mirror. Avec ce nouveau long-métrage horrifique, Alexandre Aja connaîtra à nouveau un gros succès, justifiant une suite quelques années plus tard, donc, Mirrors 2, et sortie directement en dvd.
Difficile de comprendre ce qui a pu séduire le public dans ce film d'épouvante mineur et terriblement formaté.

mirrors

Dommage car Mirrors possède pourtant un très grand potentiel. Le scénario est pour le moins alléchant mais ne tient jamais ses promesses.
Attention, SPOILERS ! Ben Carson (Kiefer Sutherland) est un ancien flic et travaille désormais comme veilleur de nuit dans un grand magasin qui était autrefois un ancien hôpital psychiatrique.
L'ancien employé du magasin était obsédé par les miroirs présents dans le magasin et est mort dans d'étranges circonstances.

Pourtant, très vite, Ben est lui aussi victime d'hallucinations dans lesquelles il perçoit des objets et des visages présents dans les miroirs.
Pire encore, ce dernier a l'impression que ce sont les miroirs qui l'épient, le surveillent et le regardent. Difficile d'en dire davantage sur le reste de l'histoire.
Certes, présenté comme cela, Mirrors a l'air passionnant. Malheureusement, le film ne tient jamais les promesses annoncées.

mirrors__mirrors_film

A ce jour, Mirrors reste probablement le plus mauvais film d'Alexandre Aja, à tel point que ce long-métrage apparaît surtout comme une production de commande.
Contre toute attente, Alexandre Aja réalise un film impersonnel, formaté et dénué de toute tension et de tout suspense.
Au final, Mirrors aurait pu être réalisé par n'importe quel tâcheron un tant soit peu compétent.

En gros, comment rendre un sujet potentiellement effrayant en un petit navet qui ne parvient jamais à exciter et/ou à susciter un peu d'effroi ?
Telle est la formule proposée par Mirrors. Certes, dans le genre horrifique, on a vu largement plus mauvais.
Néanmoins, impossible de ne pas se faire suer devant ce film poli, lisse et terriblement frustrant.

Note: 05.5/20
Note naveteuse: 13.5/20

 
Mirrors - Teaser VF


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines