Magazine Culture

Les Grand-mères

Par Placebo

Doris LESSING, Les Grand-mères, traduit de l'anglais par Isabelle D. Phillippe, J'ai Lu, Paris, 2007, (95 pages).
Dans les nouveautés reçues à la Bibliothèque d'Ottawa.
Texte bref, tiré d'un recueil de nouvelles, dans ce style anglais que j'aime tant, celui de ces dames anglaises où la concision est incisive, l'économie vertueuse. Je pense notamment à Jean Rhys et Elizabeth Taylor que l'on aurait avantage à redécouvrir.
En l'espèce, deux mamies entourées de leurs fils et de leurs petites-filles soudées par les liens d'une amitié ancienne et de la famille. Et c'est, pourtant, par l'une des brus que le drame arrive. Livre de femmes, car les hommes, surtout s'ils sont pères, sont sans qualité. C'est donc l'histoire de cette longue amitié fusionnelle -- certains les croient lesbiennes -- entre deux femmes et de leur liaison, croisée, avec le fils de l'autre. Pas banal, voyez-vous.
Présentation de l'éditeur :
Un texte sulfureux et dérangeant sur des amours scandaleuses. Doris Lessing est connue dans le monde entier pour ses luttes contre le racisme, le capitalisme et pour son féminisme, la plume de la grande dame des lettres anglaises résonne encore haut et fort.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Placebo 320 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines