Magazine Côté Femmes

Chacun sa place et une FEMME mise à l'honneur : Tazounette

Publié le 24 mars 2008 par Alphamale

Une femme  à lire : son blog http://tazounette.over-blog.fr
Une femme débarquant à Bruxelles avec ses deux petites filles. J'ai lu tout son blog en trois heures, comme un livre. Beau voyage. Et quelques coups de geules d'un Alpha Mâle qui se réveille!
Tazounette, voilà ce que je t'écris :
J'aime ton écriture. "La vie est belle!"
Et j'ai beaucoup ri en lisant tes aventures en Belgique... Moi, je suis tombé dedans quand j'étais petit; et oui, je suis belge, j'aime les "couques" :)
J'adore aussi le quartier du Chatelain. Mais il faut bien connaître les lieux pour éviter la pègre du fric... enfin, j'ai lu que tu avais pu goûter aux joies d'un voisinage élégant au Fellini.

Bon en résumé, je connais Bruxelles comme ma poche, j'y ai habité plus de 10 ans (20 ans jusque 30), j'y travaille. Je peux te renseigner quelques supers endroits, pour sortir, manger un bout cool, te promener avec tes deux jolies petites princesses... Le tout sans aucun intérêt mais plutôt par solidarité entre "parents célibataires"... parce que tu sais, moi perso, côté coeur, je suis BIEN refroidi, donc pas de risque de ce côté là.

J'ai donc lu TOUT ton blog, cela a été ma distraction de lundi de Pâques en matinée, moi qui ne savait pas quoi faire... j'ai reçu ton commentaire sur mon blog et curiosité oblige, me voici.
J'ai bien ri. Pas encore de Quick en ce lundi de Pâques...
Par moment, ton histoire ressemble tellement à la mienne que j'en ai les larmes aux yeux.
Enfin, si j'ai des problèmes d'autorité avec mes deux petits mecs de 3 et d'1 an, je sais où m'adresser...
PS : comment repriser ses chaussettes? Vas voir le lien ici : http://www.coupecouture.fr/2006/10/repriser_une_chaussette.html

Au fait, ton article du 10 mai 2007 m'a fort remué.

Ton article du 10 mai : Solitude...
Un extrait qui exprime ce que j'ai espéré secrètement durant des mois avant et après ma séparation (ton cheminement). Ici, je comprends bien que j'ai déjà dépassé ce stade et que finalement, j'ai déjà reconstruit ma vie.

"Il me manque, j'ai besoin de lui et en arriver à cette conclusion-là est déjà une victoire en soi. Je vois qu'il y a un bonheur possible après la solitude amère, l'éloignement affectif qui nous fit être un moment deux étrangers ensemble, après la tromperie, la duperie, les mensonges et le non-désir qui découle de tout ce gâchis... Tout s'est estompé miraculeusement quand j'ai enfin compris les causes qui ont mené à cette dérive : j'ai abandonné mon homme, mon amour au bord du chemin quand j'ai pris la route de la maman que je devais être pour deux petites puces qui ont hâpé la jeune femme que j'étais alors. Je n'avais d'yeux que pour elles, d'énergie que pour les faire vivre, elles, oubliant que je devais vivre aussi pour autre chose : pour lui.
Pendant trop longtemps il avait perdu ses repères autant que moi. Mais moi je vivais pour elles, dans ma bulle de mère à 200%. Lui, ne pouvait pas, il était le père, et un père est un peu extérieur à cette bulle; un père qui reste un homme malgré tout...
Moi je n'étais plus femme, je n'avais plus d'yeux pour lui. Je ne le regardais plus, je ne le désirais plus, je ne le voyais plus, je ne lui parlais presque plus, il n'existait plus pour moi. Et le père qu'il essayait d'être m'exaspérait plus qu'il ne me rendait fière. Et à trop être exaspérée, je l'ai méprisé, et à trop le mépriser, je l'ai rejeté, et à trop le rejeter il s'est retrouvé perdu. Et à trop se perdre, il a cherché recours dans d'autres yeux plus aimables, moins accusateurs, moins repoussants, moins juge et parti... "


Personnellement, et du côté face (car je suis de l'autre côté), j'ai vécu la même expérience.
J'ai cessé d'être l'homme dont mon Ex était folle, à la naissance de notre premer petit bout.
L'envie et le besoin d'être la mère parfaite, la suspiscion sur mes capacités d'être un bon père... plus aucun besoin de femme
"Toi le mec, tu veux bien dégager un peu, on est passé à autre chose; on est PARENTS!
Et tu ne seras plus jamais mon Numéro 1 mais tu passeras toujours après nos deux garçons. Je n'aurai plus de temps pour toi..."
Quelle belle perspective pour un homme de 36 ans, plutôt cool et amoureux.
Résultat : dépression carabinée pendant la deuxième grossesse et ... (allez lire les incontournables sur ma homepage pour les nouveaux)...  
Boum dans la gueule!

Et alors, elle était toujours ma petite femme adorée. Je ne comprenais pas pourquoi l'un allait forcément sans l'autre???

Et puis j'ai espéré, attendu, forcé l'avenir, ouvert le dialogue, me suis mis à genoux avec les larmes aux yeux, sincères, je me suis engagé fermement sur plusieurs points pratiques, concrets mais aussi sur des points très personnels... pour un résultat mémorable : elle s'est foutu de ma gueule.
Alors aujourd'hui, je suis guéri.
Oui oui, j'ai juste un peu peur qu'un jour elle ne se réveile, qu'elle ne revienne me voir avec son air de cocker et qu'elle me supplie pour elle et les enfants de les reprendre.
Oui, cela me fait parfois peur car ma réponse, ce sera ; "NON".
Désolé, mais une femme qui m'a arraché mes enfants, arraché le coeur, qui n'a voulu saisir aucune des nombreuses perches que je lui ai tendues alors qu'elle a elle-même plusieurs fois brisé notre relation dans des bras masculins...
Et puis, le seul point sur lequel j'ai pu dialogier, c'est le prix de rachat de mes enfants en donnant un capital d'argent exhorbitant.
Et très honnêtement, notre séparation aura fait de moi un super papa, 12 jours par mois mais c'est déjà cela, non?
Je suis heureux avec mes deux petits amours.
Vraiment (voir article http://papacelibaquisebat.over-blog.com/article-17343411.html)
A bientôt,
Ciao

Zazie_Axel_Bauer_A_ma_place1.jpg



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alphamale 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog