Magazine Culture

pbl n’a pas voulu vous laisser sans nouvelles …

Publié le 24 mars 2008 par Pierrebrice

bonjour !

je ne sais plus quoi vous dire : c’est une hécatombe !
Thalassa est mort cet été (il s’est noyé, l’honneur est sauf)
en nous laissant sur les bras un très chouette article sur Saint-Pierre et Miquelon, dont personne ne veut (et pas mal d’autres projets)
pourquoi personne n’en veut ? parce que Saint-Pierre et Miquelon ne rapportera pas assez de pubs au magazine qui en parlera : c’est une réponse murmurée en off par les rédactions (les annonceurs ne considèrent pas que la destination soit porteuse)

Regards & découvertes est mort en février, juste avant de publier notre article (maudit) sur Saint-Pierre et Miquelon (que même Gazoline n’a pas voulu publier),
et Sports équestres a été assassiné en mars (le numéro d’avril sera le dernier que vous trouverez en kiosque),
du coup, cette “newsletter à peu près mensuelle” se transforme en avis de décès …

même Sanglier Passion s’y est mis : de mensuel, il repasse en bimestriel, nos articles sur Kasper et Jean-Yves Texier sont donc reportés au deuxième trimestre (à défaut d’un accident de chasse, ce n’est, ouf ! que partie remise …)

dans la série “l’année commence mal”, j’en ai une autre : je devais travailler pour le site Internet d’un, on va dire, “industriel de l’industrie agro-alimentaire”, mais, la veille de la mise en ligne, il a décidé de changer sa ligne éditoriale, mes articles et les photos d’Alen sont passés, direct, à la poubelle (ça fait toujours plaisir)
elle est dure, en ce moment, la vie d’un pigiste ! vous pouvez toujours faire un don : libellez vos chèques à “opération pré-ANPE” et envoyez-les moi …

or donc, bref : à cause de cette hécatombe, je n’avais plus aucune raison de vous embêter,
mais je n’ai quand même pas voulu vous laisser sans nouvelles
et puis, il y a les bonus : les restos que je vous recommande voient exploser leurs réservations “de ma part” …

bon, ce mois-ci et le mois prochain, je suis tout de même , que vous retrouvez toujours sur son site) …

- dans Voyageur, un esprit d’ailleurs (le numéro 5 est sorti le 29 février) avec un Trabi Safari à Dresde et quatre articles sur le Sultanat d’Oman (le prochain sera en kiosque le 6 juin, j’y serais encore, avec des photos d’Alen Méaulle et d’Erwan Balança)

balladeentrabandresde0024.jpg

Trabi-safari à Dresde : c’est moi qui conduit !
(la photo est d’Alen)

- dans Sports équestres, fin février (encore en kiosque), avec un portrait de Sylvain Augier, qui a failli être notre rédac-chef chez Regards & découvertes

sylvainaugier0010.jpg

pierre-brice et Sylvain Augier en pleine discussion
(la photo est d’Alen)

- dans Sports équestres, fin mars, pour la dernière fois, avec un portrait du peintre Emmanuel Michel
- dans Cheval Magazine (à peu près chaque mois) et dans Gazoline (chaque mois aussi, avec, en plus, la reprise de mes escapades gourmandes)
- dans quelques inflight magazines
- pour la première fois, en avril, sur le site ViaMichelin (rubrique tourisme & gastronomie)
- et bientôt en librairie : restez à l’écoute !

j’espère que la prochaine édition de cette “newsletter à peu près mensuelle” sera porteuse de meilleures nouvelles !
mais normalement, oui !

bien à vous tous

pierre-brice (de chez “pierre-brice lebrun”)
www.cheminsgourmands.fr (le site non officiel de la collection)

PS : Vous pouvez acheter en ligne, à prix discount, tous les magazines pour lesquels j’écris : suivez ce lien …

BONUS - BONUS - BONUS - BONUS

UN LIEN DE FAMILLE
supportez la carrière de Pierre-Brice Mena, champion de courses automobiles !
aider un Pierre-Brice c’est les supporter tous !
moi par exemple : vous me supportez plus ou moins bien (dans tous les sens du terme) ?
vous me supportez même depuis longtemps, pour certains d’entre vous ? alors lui aussi : supportez-le !

UN LIVRE
dans la série “écrivains déjantés & suggestions de lecture” je vous propose ce mois-ci Thomas Gunzig, un Belge (profitez-en tant qu’il en reste, ils seront peut-être bientôt collector) mais faites gaffe : ce type est fou !
Thomas Gunzig est un fabuleux représentant de ce fameux “humour belge” si difficile à définir et pas toujours franchement accessible,
clairement absurde et résolument surréaliste

zoo.gif

et “à part moi personne n’est mort” (délirant) avant d’attaquer son roman “mort d’un parfait bilingue” et -pour déconner- sa farce sanguinolente de “modeste contribution à une sous-culture” : “10 000 litres d’horreur pure”

horreurpure.gif

Thomas Gunzig manie l’humour noir et dépressif avec la maestria d’un type né au second degré : son univers est pour le moins particulier, je vous encourage à le découvrir aux éditions du Diable Vauvert chez Folio Gallimard ou au Castor Astral (à déguster avec une bière Trappiste)

Retrouvez tous les livres de Thomas Gunzig sur le site de la Fnac (avec 5% de réduction et les frais de port offerts)

UNE PRÉCISION
savez-vous, à propos, qu’il n’existe, au Monde, que six véritables bières Trappistes ?
qu’elles sont toutes Belges ?
qu’elles tirent leur nom de l’Abbaye Notre-Dame de la Trappe (dans l’Orne) ?
une bière Trappiste est forcément brassée par des moines au sein d’une Abbaye cistercienne (de l’ordre de Cîteaux, en Bourgogne, à proximité de laquelle, d’ailleurs j’ai quelques adresses, de restos, d’hôtels dans les vignes, de producteurs et de fromagers …)
une bière d’Abbaye a bien des origines monacales, mais elle est brassée en dehors de l’Abbaye, par un maître brasseur qui a pu adapter l’ancestrale recette (c’est le cas de la Leffe de la Grimbergen de la Maredsous ou de la Tripel Karmeliet) …
quatre des six véritables bières Trappistes sont francophones, l’Orval, l’Achel (Trappiste depuis 1998), la Rochefort et la Chimay, deux sont néerlandophones, la Westmalle et la Westvleteren (celle que l’on boit et achète sur place ne se trouve pas dans le commerce : je la considère comme la meilleure bière du Monde)
la Koningshoeven, originaire des Pays-Bas, a vendu sa licence en 1998 à la société Bavaria : elle n’est donc plus Trappiste, mais d’Abbaye
voilà : vous me demandez quand vous voulez savoir un truc …

UN BLOG : LE MIEN
retrouvez sur mon blog l’historique de cette “newsletter à peu près mensuelle”
avec des liens vers les bouquins recommandés, les sites cités, les restos conseillés, les disques …
et quelques infos -en direct- sur qu’est-ce que je fais qu’est-ce que je mange qu’est-ce que je vois …

UN DISQUE
Gavroche est un chanteur énervé, un peu comme l’était Renaud avant de se faire récupérer
(”Renaud, c’est mort, il est récupéré”, il l’avait lui-même annoncé, “Société, tu m’auras pas” aussi, mais bon, avec l’âge …
peut-être sur mes vieux jours passerais-je mes journées au Mac Do ou boirais-je du Coca ? allez savoir …)
bref : Gavroche est un chanteur aussi énervé, aussi engagé, aussi spontané que l’était Renaud dans les années quatre-vingt, il y a des maladresses dans ses chansons, dans ses compositions, dans ses prises de ses position, mais beaucoup de sincérité, de rage et de révolte bien orientée, une véritable présence, une véritable identité musicale, une véritable sonorité, assez perso, de guitare sèche (énervée, la guitare sèche, malmenée), de percus et de flûte, une voix affirmée, rocailleuse, dérangeante (dans le sens où elle ne vous laisse pas ne pas l’écouter)

gavroche.jpg

ce n’est pas le genre de disque qu’on met pour se détendre, il se situe à l’opposé de la musique d’ambiance, mais la fonction poil à gratter fonctionne bien
Kouleur de la terre reste longtemps imprimé dans le cerveau : Gavroche n’a pas tort, la vie n’est pas un long fleuve tranquille …

sur son site, des extraits, des dates, des infos et une newsletter …
Retrouvez les disques de Gavroche sur le site de la Fnac

UN SCOOP (la suite)
toujours plus d’infos sur chemins gourmands, la collection de livres de cuisine que je lance sur le site non officiel de la collection : les quatre premiers seront en librairie fin mai (ils sont déjà annoncés sur le site de la Fnac) ! jetez un oeil pour voir comme ils sont beaux !

UNE TABLE (en province)
dans sa Maison, à quelques arches du Pont du Gard, à quelques pieds de vigne d’Uzès, Lisa M ne cuisine que ce qu’elle a envie de manger : le menu unique, ludique, épicé et coloré, change tous les soirs,
dans sa Maison, il y a un petit resto de vingt couverts où Lisa M –qui nous arrive du Danemark– s’amuse : ses alliances, osées, sont subtiles, sa cuisine est sensible, intelligente et réfléchie, elle surprend mais elle n’agresse jamais, elle respecte le produit, au grand bonheur du palais et des papilles, elle le sublime, elle révèle sa vraie nature, elle lui donne l’opportunité de resplendir, de s’exprimer,
je vous le dis tout net : c’est du grand Art !
d’ailleurs, je vous conseille, si vous passez par là, d’y réserver un couvert, vite,
je pense très sincèrement qu’un jour, bientôt, ce petit bout de femme sera étoilé et que, donc, ses tarifs vont augmenter,
dans sa Maison, Lisa M a aussi quatre chambres, de Sienne, de Venise ou de Florence, mais (c’est dommage) elles sont un peu chères, alors que sa table est plutôt raisonnable, surtout qu’elle est pas mal étonnante !
dans la petite cuisine de sa Maison, l’air de rien, chaque jour, Lisa fait des Merveilles !

La Maison de Lisa M, 3, place de la Madone, Vers Pont du Gard (30), 04 66 22 92 12 (2 chambres à 120 euros, 2 à 140 avec télé et baignoire, le menu du soir est à 52 euros)
n’hésitez jamais à dire que vous venez de ma part dans un resto que je vous conseille : d’abord -parfois- ça peut vous rapporter un petit quelque chose
ensuite ça peut m’aider dans mon boulot …

UN GESTE (le même)
je compense sans qu’on m’y force le CO2 que mes voyages aériens consomment en versant à chaque retour de quoi dédommager la Terre des kilomètres que j’accumule à Action Carbone : je vous encourage vivement à faire la même chose ! même si ça commence à coûter bonbon ! m’en fois : c’est déductible des impôts …

UNE FIERTÉ (conjugale)
mon épouse a été élue aux élections municipales ! elle se retrouve cinquième adjointe au maire, chargée de l’enfance, de la petite enfance et de l’enseignement, dans notre ville de 20 000 habitants ! maintenant, elle va être à la maison moins souvent que moi, qui suis absent 8 mois par an : nous allons devoir drôlement synchroniser nos agendas …

UNE FIERTÉ (personnelle)
une seule librairie vend en ligne tous les livres dont je suis l’auteur, tous les livres de toutes mes vies d’auteur journaliste ex-prof de droit (’faut bien vivre), c’est Decitre à Lyon (toutes les autres en oublient un, ou deux …),

logodecitre.gif

chez Decitre (qui a un site limpide et plusieurs magasins en Rhône-Alpes), ils y sont tous, ils apparaissent si vous tapez mon nom dans la case “recherche” ! ma mère adore : elle y va quatre fois par jour …

UN BON PLAN
visitez Paris de façon originale, confortablement installé dans un 2 CV avec un chauffeur guide qui vous raconte la Ville comme vous ne l’avez jamais vue
plus d’infos : 4 roues sous 1 parapluie, 0 800 800 631 (n° vert)

visiter Paris en 2CV - Pierre-Brice Lebrun

cette newsletter à peu près mensuelle est envoyée à 500 contacts personnels ou professionnels : je vous en désabonne sur simple demande


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierrebrice 240 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine