Magazine Culture

[anthologie permanente] Yves Bonnefoy & Henri Michaux

Par Florence Trocmé

L’été est le temps des rediffusions ! Poezibao revient donc sur ses pas et reprend les tout premiers temps de l’anthologie permanente. Elle s’appelait alors l’almanach poétique et a commencé à paraître le 1er janvier 2002 sur le site Zazieweb aujourd’hui disparu (ce qui fait que les poèmes choisis à l’époque ne sont plus accessibles).  
Les extraits étant très courts à l’époque, Poezibao en publiera deux chaque jour de cet été.  
 
 
[3 janvier 2002/Yves Bonnefoy] 
 
J'entretenais un feu dans la nuit la plus simple,  
J'usais selon le feu de mots désormais purs, 
Je veillais, Parque claire et d'une Parque sombre  
La fille moins anxieuse au rivage des murs. 
 
J'avais un peu de temps pour comprendre et pour être, 
J'étais l'ombre, j'aimais de garder le logis, 
Et j'attendais, j'étais la patience des salles, 
Je savais que le feu ne brûlait pas en vain... 
 
Yves Bonnefoy, in Hier régnant désert, in Poèmes, Poésie/Gallimard 1982, p. 141 
 
• 
 
[4 janvier 2002/Henri Michaux] 
 
La matière 
la matière des sons 
leur texture m'est offerte 
m'est ouverte 
leur texture jusqu'à la torture 
 
étrangement manipulés 
m'éprouvant, 
les sons innombrables qui me disjoignent 
autrement me joignent 
m'unifient, s'unifient 
 
Enveloppements ! Envahissement 
 
Soie dans les fibrillations" 
 
Henri Michaux, Face à ce qui se dérobe, Gallimard 1975 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines