Magazine Culture

Pierre d'angle, tableautins

Par Angèle Paoli


PIERRE D’ANGLE, TABLEAUTINS

Ph., G.AdC   Ses_rcits_et_son_sac_de_voyage
         I

Le tombeau blanc    veille
vaisseau léger vissé au-dessus de la vague
sel et vent
des rochers livrés à la morsure vive
de l'hiver

l'ancêtre embaumée
couchée dessous la dalle
s'est réveillée hurlante    de sa mort
les vivants soupçonneux l'ayant
laissée à son dé―lire
d'emmurée vive

bouche noire emplie
de vide
face tournée vers
yeux grand ouverts

sur l'intranquillité
dormante

     II

au matin le cadavre
ébloui de tant de lumière
avait chu dans le ruisseau
caniveau gargouillant
des mauvais rêves de la nuit
le caveau éventré
avait laissé s'enfuir
son mort

     III

depuis quelque temps
le poupon imberbe
gît dans le fourrage
des fossés
sa tête celluloïd tète la terre
fouille groin immobile foui à même
l'herbe froide du talus

plus tard aux environs de mars
déjanté en tempêtes
le poupon  genoux crevés par
la pointe des silex
étire ses membres
dans la feuillée d'un chêne
nudité de plastique
crucifiée
au maquis

  IV

crottes d'ours et celles
des chamelles
gercées de millefeuilles
herbes du désert et sables
sa collection d'amulettes
agglomérés de traces
passage pêle-mêle
du temps et de l'espace
s'amenuise ici
dans la coupelle bleue
en verre de Venise

        V

elle dit   je cherche je ramasse je hisse
sur le dos des chameaux porte-faix
les tibias péronés épaules et mâchoires
des chacals des oryx des fennecs des gerbilles
des damans des rochers ― procavia capensis
dévorés par les sables
carcasses des charognes
affûtés de soleil
trophées de lynx
qui gonflent ses récits
et son sac de voyage

     VI

Pierre d'angle

la mort à l'œuvre sur les visages
ange du désir immolé dans les chiures d'étable
une figure longue de 22 long rifle
résignée à la grimace absolue
tristesse du monde

pressé d'en finir et de filer à l'anglaise
il piaffe de les entendre chanter glapir gloser
dans leur psytacisme de base
moue désabusée
de diable perçant sous la chasuble
aubaine blanche sans lendemain.

Angèle Paoli
D.R. Texte angèlepaoli


Retour au répertoire de mars 2008
Retour à l'index de la catégorie Zibal-donna

» Retour Incipit de Terres de femmes

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Angèle Paoli 39970 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines