Magazine Culture

Ma rentrée littéraire de 2012

Par Emidreamsup @Emidreamsup

Ma rentrée littéraire de 2012

Depuis déjà plusieurs semaines, on entend parler de  la fameuse rentrée littéraire. J’ai décidé pour ma part de prendre mon temps pour regarder ce qu’elle nous promettait.

Bon cru ou pas ?

Voici les ouvrages de cette rentrée qui rejoignent ma wishlist.

Une certaine fatigue de Christian Authier

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

À quarante-huit ans, Patrick Berthet vient de perdre son père. Pour cet architecte en vue dans une grande ville de province, lui-même père de deux adolescents et amoureux comme au premier jour de celle qui partage sa vie depuis près de vingt ans, vient le moment d’une remise en question. Un temps refoulées, la tristesse et la fatigue provoquées par le deuil s’invitent. Pire : Patrick apprend qu’il est frappé d’une maladie ne lui laissant que quelques mois devant lui. Stoïque, il organise le plus froidement possible son départ jusqu’à ce que les médecins lui annoncent une erreur de diagnostic.

Au soulagement succède immédiatement une immense lassitude. Comment vivre encore quand la mort programmée et attendue laisse place à une vie supplémentaire ? Patrick choisit de se cloîtrer dans une chambre d’hôtel, loin des siens, de sa famille, de ses amis. Commence alors une retraite cocasse et propice aux désirs les plus inattendus.

Editeur : Stock

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 19.50€

L’Homme qui aimait ma femme de Siomonetta Greggio

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Deux frères, Alexandre et Yann, aiment la même femme, Maria, rencontrée au milieu des années 1960 alors qu’ils sont tous les trois étudiants. Pendant plus de quarante ans, elle sera le pivot de leur vie et la spectatrice intime de cette histoire d’amour qui va se dérouler essentiellement à Paris, noyau politique, littéraire et artistique d’une France en mutation.

Alexandre, l’aîné, deviendra professeur de lettres, Yann, le cadet, après un passage à l’École Normale Supérieure, sera avocat, Maria écrira des biographies. Le mouvement pacifiste et hippie va laisser place aux paillettes du premier néolibéralisme puis aux différentes crises économiques qui aboutiront à la récession des années 2000, Truffaut tournera Jules et Jim, Lacan endoctrinera des cohortes de jeunes psychanalystes, Althusser étranglera sa femme, Jankélévitch et Levinas croiseront Derrida, Deleuze, et même Lagarde et Michard. C’est Allis, amie d’Alexandre et témoin extérieur, qui nous raconte l’histoire belle mais terrible de ces quarante années d’amour et de trahison.

Editeur : Stock

Date de sortie Déjà disponible

Prix : 22€


Les Lisières d’Olivier Adam

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s’occuper, «?pour une fois?», de ses parents, son père ouvrier qui s’apprête à voter FN et le tsunami qui ravage le Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il doit se confronter au monde qui l’a fondé et qu’il a fui. En quelques semaines et autant de rencontres, il va se livrer à un véritable état des lieux personnel, social et culturel?Dans ce roman ample et percutant, Olivier Adam embrasse dans un même souffle le destin d’un homme et le portrait d’une certaine France, à la périphérie d’elle-même.

Editeur : Flammarion

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 19.95€

L’Attachement de Florence Noiville

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Quand Anna découvre la longue lettre que sa mère Marie a écrite, cette dernière est morte. Et a disparu avec son secret. Cette lettre est adressée à son premier grand amour, un professeur beaucoup plus âgé qu’elle, tellement moins gracieux. Cette lettre, Marie l’a-t-elle envoyée ? Cet homme l’a-t-il reçue ? Anna enquête alors auprès de sa famille et d’anciens camarades, et cherche à comprendre ce qui a lié sa mère à ce professeur. Qui était l’homme aimé ? Est-il encore vivant ? Le retrouver aidera-t-il Anna à mieux connaître une mère disparue quand elle avait quatorze ans ?

À partir de cette parcelle d’amour fou observée à la loupe sous divers points de vue, mère et fille tentent de répondre à la même question : qu’est-ce qui se joue en nous lorsque nous nous attachons à quelqu’un dont nous n’aurions jamais dû nous approcher ?

Editeur : Stock

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 17€

La Nuit a dévoré le monde de Pit Agarmen

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Un homme a miraculeusement survécu au déferlement des zombies sur le monde. Durant des mois, il tente de survivre à l’horreur de l’apocalypse qui a frappé l’humanité.Un Ovni littéraire, à mi-chemin du roman de genre et du roman classique : dérangeant et cruel, d’une intelligence et d’un humour acérés.Quand les hommes se transforment en zombies, et qu’un jeune écrivain se trouve seul confronté à cette violente apocalypse, il n’est finalement pas si surpris. Depuis longtemps l’homme a fait preuve de sa décadence et de sa cruauté. Aujourd’hui, un pas de plus dans l’abomination a été franchi : il est devenu un monstre anthropophage.Face à cette nuit de cauchemar, tel Robinson sur son île, le jeune survivant s’organise. Il vit reclus dans un appartement et se croit un temps à l’abri, en dépit des attaques répétées des morts-vivants. Mais la folie de ce nouveau monde fait vaciller sa propre raison. Pour échapper au désespoir, il réapprend à vivre et à lutter, Armé d’un fusil, il découvre avec surprise qu’il peut tuer et qu’il a même un certain talent pour ça. En réinterrogant son passé, il se livre aussi à une introspection sensible sur sa propre condition et les raisons de ses échecs passés. C’est son inadaptation à la société des hommes qui explique peut-être sa survie à cette fin du monde.Editeur : Robert Laffont

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 17.1€

Rien ne se passe comme prévu de Laurent Binet

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Il s’agit d’abord d’un récit retraçant la course vers le pouvoir d’un homme et de son équipe, mais aussi de comprendre le fonctionnement caché de la machine (choix tactiques, élaboration des discours, relations avec les journalistes, organisation logistique, rencontre avec les différentes composantes de la société française…). Le livre ne se limite pas à un simple portrait de Hollande mais évoque abondamment les seconds rôles (Moscovici, Valls, Montebourg…) ainsi qu’une foule d’anonymes rencontrés au fil des déplacements dans les usines, les écoles, la rue…Le récit est à la première personne et se distingue d’un ouvrage journalistique par une subjectivité surexposée qui s’inspire du journalisme gonzo de Hunter S. Thompson. Ce parti-pris permet de rendre compte d’une dimension burlesque qui se révèle omniprésente. Enfin, au-delà du résultat, l’un des enjeux dramatiques du livre est le suivant : l’auteur, qui observe jour après jour l’altération de sa subjectivité, va-t-il finalement se convertir à la sociale-démocratie et voter Hollande ou tenter le diable, oublier 2002 et voter Mélenchon ?

Editeur : Grasset

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 17.1€

Barbe Bleue d’Amélie Nothomb

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

« La colocataire est la femme idéale. » Amélie Nothomb

Editeur : Albin Michel

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 16.5€

Marcus de Pierre Chazal

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Hélène, toxicomane, confie son fils à son meilleur ami avant de suicider. Pierrot, la trentaine, hésite devant une telle responsabilité. Marcus n’a pas dix ans et lui se lève aux aurores pour travailler sur les marchés du Nord. Mais toute la bande d’amis avec qui il fit les quatre cents coups se porte volontaire pour l’aider à s’occuper de l’enfant. Dès lors, Pierrot l’écorché au coeur tendre se met à croire que le bonheur est à portée de main, même si son propre père n’a su lui donner que des coups. C’est compter sans les affres du destin qui le conduisent, lui l’innocent, la victime en préventive pour homicide. À l’intérieur des murs, la survie s’organise. Dehors, Marcus l’attend.

Editeur : Alma

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 15€

Les Fidélités successives de Nicolas d’Estienne d’Orves

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Anglais et Français, résistant et collaborateur, traitre et héros, Guillaume Berkeley, en ce printemps 1942, ne sait plus ni qui il est ni quelle vie est véritablement la sienne. Toujours sincère, et ne faisant en somme que changer de sincérités, il vit au rythme de ses « fidélités successives ».

Editeur : Albin Michel

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 23€

Prince d’Orchestre de Metin Arditi

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Chef d’orchestre de renommée mondiale, Alexis Kandilis est au sommet de la gloire quand commence à souffler un vent contraire. De la bourgeoisie genevoise à la jet-set des mécènes, de l’arrogance à la folie, de la vanité à la dépossession, il lui faudra vivre un parcours tourmenté, contre les forces du destin, vers le coeur véritable de la musique. Par l’auteur du Turquetto.

Editeur : Actes Sud

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 20€

Les Accusées de Charlotte Rogan

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Que s’est-il vraiment passé à bord de la chaloupe sur laquelle ont vogué, pendant vingt et un jours et vingt et une nuits, les rescapés de l’Impératrice Alexandra ? C’est ce que tente de déterminer le tribunal de Boston, en cet été 1914. Trois femmes se retrouvent sur le banc des accusés  : Grace Winter, mariée depuis 10 semaines et veuve depuis 6, et deux de ses compagnes d’infortune.
La lune de miel de Grace et Henry vire au cauchemar lorsqu’une explosion provoque le naufrage du transatlantique Impératrice Alexandra en route vers New York. Séparée de son mari dans la panique, Grace monte à bord d’une chaloupe avec 38 autres passagers. Or cette dernière, surchargée, menace de chavirer à tout moment, les secours tardent à venir, les rations s’amenuisent au fil des jours, les inimitiés naissent et une certitude se fait jour : pour que certains survivent, d’autres vont devoir mourir…

Editeur : Fleuve Noir

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 18.5€

Sex Toy de Jean-Marie Gourio

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Une adolescente à la dérive, perturbée par l’omniprésence des images pornographiques,se retrouve prise au piège d’une spirale infernale. Bref, violent et percutant, un livre qui ne laissera personne indifférent.
Didrie est une adolescente de treize ans qui va mal. Elle sèche le lycée et préfère traîner avec une bande de garçons de son âge qui passent leur temps à se saouler et à surfer de façon compulsive sur des sites pornos. Bien qu’elle déteste cette atmosphère, Didrie s’enlise dans l’alcool, peut-être à cause de cette obsession d’une sexualité malsaine qu’elle a le sentiment de voir dans les yeux de tous les hommes, y compris dans ceux de son propre père. L’effroi et le dégoût que lui inspirent le viol, la prostitution et la pédophilie empêchent son corps de se développer. Romantique sous ses allures de rebelle, elle voue un amour chaste et absolu à son amoureux, Frankie, qui lui permet tout juste d’échapper à une existence de plus en plus sordide. Mais à force de perdre pied avec la réalité, ses pires cauchemars vont prendre le dessus, jusqu’à faire d’elle à la fois la victime et l’instigatrice d’un drame effroyable.

Editeur : Julliard

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 17€

Dieu n’est même pas mort de Samuel Doux

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Comment survivre quand sa propre famille n’a pas cessé, depuis quatre générations,  d’être dévastée par l’Histoire ? Un premier roman tout en finesse, plein d’humour, et d’une sensibilité à fleur de peau.
Jeune trentenaire parisien, Elias apprend, non sans soulagement, que sa grand-mère maternelle, femme culpabilisante et anxiogène, vient de mettre fin à ses jours. Contraint de se rendre à Poitiers, qu’il exècre, pour organiser les funérailles, il découvre que la vieille dame juive s’est volontairement suicidée lors de Yom Kippour, jour du Grand Pardon. Si le geste est déjà chargé de symboles, le cauchemar ne s’arrête pas là, car la date ne dit pas la manière, et sur ce sujet tout le monde se tait… Elias se lance alors dans la recherche fiévreuse d’une bague sertie de diamants dont il doit hériter, témoignage d’une histoire séculaire. Trois jours durant le jeune homme suit le jeu de piste laissé par sa grand-mère, prépare sans conviction la cérémonie d’adieux, prévient des gens indifférents, tout en essayant de faire taire les fantômes familiaux. Finalement, il se prend les pieds dans le tapis de son histoire, celle qu’il connaît comme celle qu’il ignore.

Editeur : Julliard

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 19€

La Dactylographe de Mr James de Michiel Heyns

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

En 1907, Henry James engage une nouvelle secrétaire, Theodora Bosanquet, qui demeurera à son service jusqu’à sa mort. Rebaptisée Frieda Wroth par Michiel Heyns elle est la voix de cet étonnant roman dont on ne sait plus vraiment qui est l’auteur en fin de compte, tant Heyns est un virtuose du style jamesien. Combinant faits et fiction, il recrée la petite ville de Rye et la société gravitant autour du « Maître ». Avec, au premier plan, la vie dans Lamb House, la grande maison de brique où se croisent et se recroisent les domestiques imperturbables, les invités bavards et indiscrets, la famille James (le docte professeur William, sa femme et leurs deux enfants), une medium et ses séances de spiritisme, la redoutable meneuse des suffragettes, les jeunes disciples mâles de James, sans oublier Max le chien, tous emportés dans une sorte de tourbillon. Mais la mélancolie n’est pas loin : le lecteur sait, comme Henry James lui-même, que la mort est annoncée. Appréciée pour sa compétence, frustrée de n’être guère plus que la dactylographe du grand homme, qui la fascine mais qu’elle observe d’un oeil critique, prise au centre d’une tragi-comédie à quatre (une histoire de lettres compromettantes à récupérer) dont les principaux acteurs sont la terrifiante Edith Wharton et le beau Morton Fullerton, les deux amis de coeur de Mr James, Frieda, s’efforce, elle, d’obéir au dictum du Maître : « Profitez de la vie autant que vous le pouvez ; c’est une erreur que de ne pas le faire. » Mais vivre aussi a un prix… Amours et tromperies, jeux de dupes, nous sommes vraiment chez Henry James ! Un enchantement de lecture.

Editeur : Philippe Rey

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 20€

Cool Water de Dianne Warren

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Les attentes, les peurs et les rêves se mêlent, à l’Oasis Café, unique lieu de rencontre d’une ville de 1011 âmes où il ne se passe jamais rien. Un jour, pourtant, surviennent dans la vie de certains habitants des événements qui vont influencer à jamais celle de leurs voisins. Dans ce décor faussement calme, les langues se délient, les conflits latents explosent, les existences se transforment, pour le meilleur et pour le pire…

Une galerie de personnages inoubliables qui évoluent dans un paysage à couper le souffle, pour un roman choral maîtrisé à la perfection.

Editeur : Presse de la Cité

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 22€

Viviane Elisabeth Fauville de Julia Deck

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

« Vous êtes Viviane Élisabeth Fauville. Vous avez quarante-deux ans, une enfant, un mari, mais il vient de vous quitter. Et puis hier, vous avez tué votre psychanalyste. Vous auriez sans doute mieux fait de vous abstenir. Heureusement, je suis là pour reprendre la situation en main. »

Editeur : Minuit

Date de sortie : 6 septembre 2012

Prix : 13.5€

Maudite éducation de Gary Victor

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Adolescent en Haïti dans les années 70 sous la dictature de Duvalier, tiraillé entre la crainte d’un père rigide et le désir d’explorer le nouveau continent de la sexualité, le jeune Carl Vausier décide de faire confiance à sa propre nature. Dans la maison familiale d’abord, là où la promiscuité interdit le moindre jardin secret, il se réfugie dans le saint des saints, la bibliothèque, pour assouvir ses fantasmes sous la muette approbation des livres… Puis à l’extérieur, lors de descentes dans les bas-fonds de Port-au-Prince où les prostituées lui procurent le plaisir tant recherché, et surtout lui racontent des femmes stupéfiantes, victimes de l’Histoire et de la cruauté des hommes.

Mais la véritable initiation sentimentale de Carl débute lors d’un jeu de correspondance organisé par son école, où il échange avec la mystérieuse Cœur Qui Saigne… Leur première rencontre est un fiasco et Carl ne reverra la jeune fille que des années après. Il ne cessera alors de vouloir la sauver de son tragique destin. Le roman devient celui de deux êtres voulant rattraper les erreurs du passé, réécrire leur propre histoire, tandis qu’autour d’eux la violence redouble, que les militaires rôdent et agissent avec une brutalité inouïe.

Editeur : Philippe Rey

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 19€

Je vais passer pour un vieux con de Philippe Delerm

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Dans la liste des précautions oratoires, celle-ci occupe une place à part. Elle souhaite jouer la surprise par sa forme, une vulgarité appuyée qui aurait pour mission de gommer à l’avance le pire des soupçons : une pensée réactionnaire. L’interlocuteur ne doit pas se récrier avant la remarque promise. Mais une petite réticence aux commissures des lèvres signifiant « Toi, passer pour un vieux con ! ? » semble bienvenue. Elle était espérée.»

Traquant les apparentes banalités de nos discours, nos petites phrases toutes faites, Philippe Delerm révèle pour chacune un monde de nuances, de petits travers, de rires en coin. La vérité de nos vies, en somme. Tour à tour attendri, moqueur ou mélancolique, il s’attache aux détails qui nous dévoilent un monde. Des mots qui nous échappent, des instants vécus par tous.

Editeur : Seuil

Date de sortie : 13 septembre 2012

Prix : 14.5€

Métamorphoses de François Vallejo

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Le roman s’ouvre sur l’uppercut qu’encaisse Alix Thézé lorsqu’elle apprend que son demi-frère, Alban Joseph, s’est converti à l’islam. Dans la même seconde, une image brutale submerge sa mémoire : celle d’Alban, encore adolescent, à l’Europa-Park, devenu soudainement un autre sous ses yeux.

Lorsqu’Alix apprend qu’Alban s’est converti sans lui en parler, à elle, dont il était si proche, elle va tout tenter pour faire revenir son frère sur une décision qui lui paraît être une nouvelle étape dans cette recherche exacerbée de la sensation.

L’après-conversion est une apocalypse : son demi-frère a changé d’identité. Alban Joseph est devenu Abdelkrim Youssef. Sous l’influence redoutable du Dr Ahmad Savant, il est devenu le pilier d’un groupe extrémiste. La machine s’emballe…

Métamorphoses coupe le souffle par sa description et son analyse féroce, menées à un rythme infernal, des méfaits que peuvent provoquer sur des individus en quête d’un destin les dérives de notre époque : la consommation à outrance de l’information qui mène à l’action sans réflexion, l’obligation de la vitesse dans tous les domaines, la montée en puissance du communautaire au détriment du collectif.

Editeur : Viviane Hamy

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 21€

70% acrylique 30% laine de Viola Di Gardo

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Camelia et sa mère vivent en Angleterre, à Leeds, lieu hostile, figé dans un éternel hiver. Depuis la mort brutale du père, les deux femmes se sont enfermées dans un mutisme absolu, ne communiquant que par un alphabet de regards. Coupées du monde, elles s’adonnent à d’étranges lubies : Camelia récupère dans les poubelles des vêtements neufs qui semblent l’œuvre d’un couturier fou, sur lesquels elle s’acharne, armée de ciseaux, pour les « croiser » avec les siens, créant ainsi d’extravagants hybrides, tandis que sa mère photographie des trous en tout genre. Un jour, Camelia fait la connaissance de Wen, un jeune Chinois qui tient une boutique de vêtements avec son frère cadet, Jimmy. Wen la persuade de recommencer ses études de chinois. Les idéogrammes qu’elle dessine et leurs clefs parviennent miraculeusement à insuffler un peu de beauté dans sa vie : Camelia retrouve ainsi l’usage des mots, le goût du sens, et l’amour. Mais Wen la repousse tandis que Jimmy s’attache à elle…
Roman coup de poing, cynique, drôle et noir, servi par une écriture neuve, incisive et poétique, qui décrit efficacement la rébellion de la narratrice et son instinct effréné de survie.

Editeur : Seuil

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 18.5€

Le Vase où meurt cette verveine de Frédérique Martin

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Parce que leurs enfants ne peuvent les héberger ensemble lorsque Zika doit aller se faire soigner le coeur, Joseph et elle se retrouvent séparés après plus de cinquante-six années de vie commune. Lui est accueilli chez leur fils Gauthier à Montfort, elle chez leur fille Isabelle à Paris. Commence alors entre eux une relation épistolaire qui voit s’éloigner la perspective de leurs retrouvailles et de déliter leur univers. En se rebellant contre cette séparation forcé, Zika et Joseph découvrent la face cachée de leurs enfants et leurs propres zones d’ombre. Jusqu’au drame final, où ils devront affronter le désastre humain qu’ils ont engendré.

Editeur : Belfond

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 18€

Ciseaux de Stéphane Michaka

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

À quinze ans, Raymond décide qu’il sera Hemingway ou rien. Et la nouvelle, avec ses silences têtus et ses fins en lame de rasoir, son genre de prédilection. Il a des envies d’ailleurs et la vie devant lui. On est à Yakima, dans le nord-ouest des États-Unis. Autant dire nulle part. Son ambition donne le tournis à Marianne, la petite serveuse de la boutique de donuts. « C’était le truc le plus excitant que j’avais jamais entendu. Pleine d’assurance, je lui ai dit : “Tu peux compter sur moi, Ray.” » Les deux adolescents se marient quelques mois plus tard. Marianne est enceinte. Raymond n’a pas commencé à boire. Douglas, lui, vient d’obtenir le job de ses rêves : directeur littéraire d’un magazine prestigieux. Les nouvelles qu’il reçoit l’irritent comme un vilain psoriasis. Pour calmer ses démangeaisons, il coupe, réécrit, sculpte avec ses ciseaux. « C’est leur voix. Leur voix, tu m’entends ? Mais c’est ma signature. » Quand il le rencontre, Ray peaufine son art dans l’alcool depuis près de dix ans et Marianne subvient aux besoins du ménage. Douglas va changer leur vie. Raymond Carver, Maryann Burk-Carver, Gordon Lish et la poétesse Tess Gallagher qui attend son heure en coulisses… Ciseaux raconte leur histoire : dans l’Amérique des années soixante à quatre-vingt, l’accomplissement de deux hommes en proie à une dépendance réciproque, un écrivain et son éditeur qui coupe ses textes au point de les dénaturer.

Editeur : Fayard

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 19€

Qu’avons-nous fait de nos rêves ? de Jennifer Egan

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Sasha a une petite trentaine. Elle vivote à New York, après avoir quitté son poste d’assistante de production dans une grande maison de disques. On la découvre sur le canapé de son psychothérapeute, tentant de régler son problème de kleptomanie et de remettre de l’ordre dans sa vie. Sans amis, sans travail, elle est une âme solitaire et prédatrice. Bennie, lui, a la quarantaine passée. Ancien producteur star des Conduits, un groupe de rock emblématique, il se contente désormais d’éditer des tubes insipides. Divorcé, il essaie d’entretenir des liens avec son fils, sans trop y parvenir. Déprimé, il n’arrive même plus à avoir la moindre érection.
D’une écriture acérée, Jennifer Egan nous plonge dans la conscience et l’histoire de ces deux personnages dont les chemins un jour se sont croisés. Jeune homme timide, Bennie se passionna pour le punk, dans un San Francisco débridé. Adolescente au tempérament fougueux, Sasha partit pour Naples afin d’oublier des parents destructeurs. Une foule de personnages jalonnent leur existence, qu’il s’agisse de Lou Kline, le mentor allumé de la bande, ou de l’oncle de Sasha, un homme au bord du gouffre.
Ces histoires de vie s’enchaînent, des personnalités très fortes se dégagent, une véritable tension naît autour de leurs destinées. En restituant le passage du temps et les aléas du désir, Jennifer Egan ausculte notre capacité à avancer et à devenir ce que nous sommes, sans rien nier du passé.

Editeur : Stock

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 22€

Un week-end en famille de François Marchand

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Faire la connaissance de ses beaux-parents n’est jamais chose facile. Surtout s’ils habitent en Samouse, région que le jeune marié va apprendre à connaître le temps d’un week-end interminable.

Dès le vendredi soir, il lui est évident que cela se passera mal. Mais jusqu’à quel point ?
Et l’impulsivité dont il fera preuve est-elle due à son état psychologique déjà bien dégradé ou à la rencontre de plein fouet avec la diabolique Samouse ?
Son objectif de départ – limiter les dégâts – finira par faire place à une exaltation mystique qui culminera le dimanche, jour du Seigneur.

Un roman désopilant, un jeu de massacre permanent où tous les mauvais sentiments sont mis à l’honneur.

Editeur : Cherche Midi

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 12.35€

Grand Maître de Jim Harrison

Ma rentrée littéraire de 2012

Description :

Sur le point de prendre sa retraite au terme d’une longue carrière dans la police du Michigan, l’inspecteur Sunderson enquête sur une secte hédoniste qui a pris ses quartiers à quelques kilomètres de chez lui. Simple hurluberlu inoffensif au premier abord, le gourou se fait appeler Grand Maître. Au fil de leurs recherches, Sunderson et son improbable acolyte de seize ans, Mona, découvrent un personnage bien plus sinistre qu’il n’y paraît. Lui-même poursuivi par ses propres démons, imbibé d’alcool et obsédé par les femmes, Sunderson traque sa proie des bois du Michigan jusqu’à une petite ville d’Arizona qui fourmille de criminels transfrontaliers, avant d’atterrir dans le Nebraska, où les adeptes du Grand Maître espèrent s’établir pour de bon. Un chef-d’œuvre tragicomique, étincelant d’humour et de désespoir.

Editeur : Flammarion

Date de sortie : 5 septembre 2012

Prix : 19.95€

The Queen is Dead de Aurélia Bonnal

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

Elo, la trentaine parisienne, a un mari, une petite fille, un humour caustique et des doutes sur sa carrière d’écrivain. Bert, employé chez un marchand de vin près de Carcassonne, a quelques années de plus et un groupe de rock amateur qui tourne un peu dans les bars du coin. Rien ne semble rapprocher ces deux personnages – à part, peut-être, l’importance cruciale de l’amitié, une passion pour la musique des Smiths et une histoire familiale violente avec laquelle ils ont définitivement rompu. Et pourtant… à la faveur d’une lecture de hasard, le passé leur saute au visage, et les embarque dans une plongée dans le temps qui est peut-être la seule manière, enfin, d’aller réellement de l’avant.
Peut-on vraiment rompre avec son passé, s’inventer une nouvelle vie ? Comment devient-on un adulte ? Comment rester malgré tout fidèle à ses anciens attachements, et par-dessus tout à soi-même ?

Tour à tour immergé dans la conscience de chacun des deux personnages, le lecteur est emporté dans un récit rapide, drôle et contemporain. Cette histoire d’amitié, de communication par Internet et d’accession à l’âge adulte, écrite dans une langue moderne et inventive, se lit d’un seul souffle. Un roman brut et rock, sophistiqué et bouleversant.

Editeur : Buchet Chastel

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 16€

L’amour est déclaré de Nicolas Rey

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

À mon ami, j’écris une lettre et de lui, je reçois une lettre. Cela peut vous sembler peu de choses. Cela me suffit. C est un cadeau spirituel qu il est digne de me donner et que je suis digne de recevoir, et qui ne profane aucun de nous. Dans ces lignes chaleureuses, le cœur se fiera à lui-même comme il ne peut se fier à la langue et déversera la prophétie d une existence plus divine que toutes les annales de l’héroïsme n en ont encore vu s’accomplir.

Editeur : Au Diable Vauvert

Date de sortie : 13 septembre 2012

Prix : 17.5€

Le Premier Oublié de Cyril Massarotto 

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

Le cinquième roman de Cyril Massarotto, tout en pudeur, nous emporte avec humour et délicatesse aux frontières de la mémoire, des souvenirs et de l’amour filial.

Depuis quelques mois déjà, Madeleine oublie. Oh, des petites choses, rien de bien inquiétant. Jusqu’au jour où elle s’aperçoit qu’elle a oublié le nom de son mari. C’est Thomas, son fils, qui lui apprend que son époux est mort, il y a près d’un an.Le diagnostic tombe : sa mère est atteinte d’Alzheimer.Entre tendresse et amertume, Le Premier Oublié est un roman à deux voix, celles d’une mère et de son fils, confrontés à l’implacable avancée de la terrible maladie.

Editeur : Xo Editions

Date de sortie : 13 septembre 2012

Prix : 18.9€

La Réparation de Colombe Schneck

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

Ce livre pourrait s’appeler « Un secret ». C’est l’histoire (Paris, années 2000) d’une mère qui, un peu par hasard, appelle sa fille « Salomé ». Un prénom qui lui semble confusément familier. C’est l’histoire d’une petite fille qui fait toutes les nuits des cauchemars.

C’est l’histoire d’une autre fillette (Lituanie, 1943) qui n’a pas survécu à la guerre. C’est l’histoire du ghetto de Kovno, des juifs d’Europe de l’Est, c’est l’histoire d’une famille, celle de Colombe Schneck, entre drames et reconstruction.Mais que s’est-il vraiment passé dans le ghetto de Kovno en 1943? A-t-on le droit d’écrire sur la Shoah quand on aime l’amour et les sandales dorées ? Pourquoi toute cette culpabilité ?Un jour, Colombe a décidé qu’il lui fallait savoir, qu’il lui fallait comprendre. Patiente mais résolue, elle a commencé son enquête. Elle a interrogé son oncle (l’écrivain Pierre Pachet), elle a fouillé les vieux cartons, elle a rencontré dans le monde entier ses cousins, en Israël, à New-York, en Lituanie. Elle a trouvé des photos, elle a entendu parler de l’ « aktion », et de l’ignoble « sélectionneur » du ghetto, celui qui mangeait son sandwich en envoyant les juifs à la mort. Et Salomé a eu sa « réparation », son tombeau de papier…

Editeur : Grasset

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 17€

Les Affreux de Chloé Schmitt

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

« Grandir et crever. Même avec plein de choses au milieu, c’est pas une vie. » Après un AVC, la vie d’Alphonse bascule. Figé dans un fauteuil roulant, impuissant, il est condamné à subir un quotidien qu’il s’apprêtait à quitter : sa femme Clarisse… Comme derrière une vitre dépolie, Alphonse observe un monde sur lequel il n’a plus d’emprise et décrit avec une saisissante acuité les rouages et les fissures de la vie de couple. Chloé Schmitt réussit la prouesse de créer par son écriture un rythme alerte et sans répit, qui donne au lecteur, à travers son narrateur paralytique, le sentiment d’être constamment sur le qui-vive. De cette noirceur implacable et de cette position d’observateur unique se dégage une ironie qui insuffle au récit toute sa vitalité. Chloé Schmitt, 21 ans, est étudiante à Sciences Po Paris. Les Affreux est son premier roman.

Editeur : Albin Michel

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 16€

C’est maman qui a tué le Père Noël de Alexandra Varrin

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

«  Ils ne pensent pas à mal et au fond ce sont des gens bien, notion que vous avez apprise par cœur même si ce sont des personnes que vous ne connaissez pas, qui ne se sont jamais mouillées pour vous et à qui vous hésiteriez longtemps à donner un rein même en sachant qu’ils en ont besoin. La famille. Finalement c’est un peu comme la religion  : si ça n’existait pas, il y aurait moins de tarés.  »

Huis-clos familial tragi-comique, C’est maman qui a tué le Père Noël réunit pour les fêtes de fin d’année trois femmes issues de générations différentes, la grand-mère, la mère et la fille, chacune en proie à ses névroses, pas nécessairement compatibles avec celles des autres. Les squelettes sortent du placard tandis que tout le monde déballe sa hotte à l’occasion de la Nativité, et, comme le veut la coutume, ça sent le sapin.

Editeur : Léo Scheer

Date de sortie : 12 septembre 2012

Prix : 20€

Les Bourgeoises de Sylvie Ohayon

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

« Et puis un jour, alors que j’étais bien perchée sur mon nuage de certitudes, que j’avançais, le nez en l’air, chaussée d’échasses de préjugés, j’ai ressenti un peu de compassion pour ces filles que l’on m’avait appris, enfant, à mépriser. »

Comment s’intégrer en « Bourgeoisie » quand on est une petite banlieusarde de la Courneuve ? Comment avoir une vie matérielle stable et rangée dans la plus belle capitale du monde alors qu’on vit dans une forme de chaos permanent de l’autre côté du périphérique ? Lili, qui n’a jamais froid aux yeux et qui veut aussi sa part du gâteau, va choisir sa méthode : observer à la loupe telle une entomologiste, celles qu’on lui a appris jusqu’alors à regarder avec dédain : les bourgeoises. Elle va tenter, en calmant son naturel fougueux, de calquer son pas, son look et ses manières sur les plus beaux spécimens de cette espèce qui dans le fond la fascine. Mais chassez le naturel, il revient au galop. La fougueuse Lili va prendre beaucoup de sens interdits et vivre son rêve d’ascension avec mordant, humour, autodérision et tendresse aussi.Un savoureux bal de bourgeoises que l’on n’est pas prêt d’oublier.

Editeur : Robert Laffont

Date de sortie : 13 septembre 2012

Prix : 19€

Dernière nuit à Montréal de Emily St John Mandel

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

C’est l’histoire de Lilia, enlevée à sept ans par son père, et de la longue cavale qui dura toute son adolescence. C’est l’histoire de Christopher, le détective engagé par la mère de Lilia pour la retrouver et de sa fille Michaela, qui rêvait d’être funambule avant de finir dans une boîte minable de Montréal. Michaela sait ce que Lilia a toujours ignoré : la raison de sa cavale. C’est enfin l’histoire d’Eli, étudiant passionné par les langues et la fragilité des sentiments qu’elles servent à exprimer, qui a hébergé Lilia à New York suffisamment longtemps pour tomber amoureux d’elle et partir à sa recherche lorsque, une fois de plus, elle s’enfuit. C’est dans une Montréal hypnotique que se dénouera cette “histoire de fenêtres brisées et de neige”, une histoire en forme d’éclats de miroir brisé qui, une fois reconstitué, dessine une vision déchirante du monde.

Editeur : Rivages

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 18.50€

Une place à prendre de J.K. Rowling

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie. Attendue de tous, J.K. Rowling revient là où on ne l’attendait pas et signe, avec ce premier roman destiné à un public adulte, une fresque féroce et audacieuse, teintée d’humour noir et mettant en scène les grandes questions de notre temps.

Editeur : Grasset

Date de sortie : 27 septembre 2012

Prix : 24€

Nous étions faits pour être heureux de Véronique Olmi

Ma rentrée littéraire de 2012

Description : 

« C’est étrange comme il suffit d’un rien pour qu’une vie se désaccorde, que notre existence, tellement unique, si précieuse, perde son harmonie et sa valeur. » Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 60 ans il a ce dont rêvent les hommes : un métier rentable, une jeune femme parfaite, deux beaux enfants. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n’est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ? Pourquoi va-t-il lui confier un secret d’enfance dont il n’a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ? Pour évoquer la passion naissante, les vérités enfouies et coupables, l’absence, le désir et les peurs, Véronique Olmi décline avec subtilité, en musique douce, juste et fatale, ces moments clefs où les vies basculent et cherchent désespérément la note juste.

Editeur : Albin Michel

Date de sortie : Déjà disponible

Prix : 18€

Et vous, quels sont les livres de cette rentrée littéraire que vous avez envie de rajouter à votre PAL ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emidreamsup 951 partages Voir son profil
Voir son blog