Magazine Culture

Dan Deacon

Publié le 27 août 2012 par Lordsofrock @LORDS_OF_ROCK

ELECTRO-POP - Dan Deacon venu tout droit des « states » use encore une fois de ses talents de musiciens hétéroclite à notre grande satisfaction. Sa notoriété se faisant moindre vers chez nous, il est loin d’être un novice puisqu’il a composée plus de 10 albums dont 3 en 2003 et la même quantité en 2004. Cet été il refait surface avec un nouvel album du nom d’ AMERICA

ddepe Dan Deacon
Dan Deacon s’est créé son talent de compositeur / performeur au conservatoire de Purchase où il reçu une formation de haut niveau en éléctro-acoustique et MAO. Il s’en sert à bon escient dans la composition de ses albums et particulièrement dans AMERICA qui est le reflet d’un travail de longue haleine. A mi-chemin entre une apologie et un blâme, AMERICA donne une vision plutôt satyrique de l’Amérique. C’est ainsi que les quatre derniers morceaux se succèdent sans coupure dans une suite logique intitulée "USA". Débordant de métaphores musicales, AMERICA nous fait voyager à travers les paysages et stéréotypes américains et nous propulse dans la magie des grands espaces. Il s’agit d’un disque d’électro progressif, robotique et très complet. Parfois bordélique mais sûrement très réfléchi. On sent l’humour avec lequel Dan Deacon décrit son pays natal. Même si cela peut paraître justifié, les morceaux tels que "USA I : Is a Monster"  témoignent d’un réel parti-pris. En effet, dans ce morceau, l’atmosphère si pure et victorieuse caractérisée par les cordes se fait écraser par l’apparition de sons gros, gras et électriques qui met la pagaille dans la prospérité qui précède. Figure de style qui réapparait au cours de l’écoute. Je crois que c’est là la particularité de cet album : l’humour.

ddpic Dan Deacon

Globalement c’est un album planant qui fait fusionner les influences musicales.  On retiendra également le coté magistral si présent qui met en valeur la puissance américaine. Sur son Myspace, Dan Deacon décrit sa musique ainsi : « Americana / Chansons populaires mélodramatiques / Live Electronics  » En effet, il est difficile de coller une étiquette à notre monsieur D, mais sur ce point, moi je dis tant mieux et félicitations.


Ecrit par Morgane Malapert - Le 27 aoû 2012


ACTUALITES

ARTICLES LES PLUS LUS

  • Soften 0 comment(s)
  • Pully For Noise 2012 0 comment(s)
  • Dead Bunny 0 comment(s)
  • Blur in Olympics Closing Concert 4 comment(s)
  • The Darkness 1 comment(s)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lordsofrock 14222 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte