Magazine Asie

Rentrée manga 2012 : attention à la noyade petit lecteur…

Publié le 28 août 2012 par Paoru

La prochaine fois que vous allez rentrer chez votre libraire de manga, vous risquez d’être surpris et de tomber sur quelque chose dans ce goût là :

Si Lagaffe tenait une librairie manga...

En effet, si les linéaires des librairies manga débordent depuis plusieurs années, la rentrée 2012 va exploser un record en proposant du 20 aout au 30 septembre un raz-de-marée de 327 sorties !  Qu’est-ce qui se cache derrière ce chiffre bien au-dessus des années précédentes, quels éditeurs se taillent la part du lion, qu’est-ce qu’ils en pensent eux-mêmes et comment s’y retrouver dans cette océan de titres ?

Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre aujourd’hui, en vous proposant de décortiquer les sorties de cette rentrée 2012 – globalement puis par éditeur – avant de vous présenter les nouveautés de cette rentrée et enfin notre petite sélection des immanquables de cette fin d’été !

Bonne lecture

;)

Rentrée manga 2012 : trois cent vingt-sept !

Rentrée manga 2012
Face à ce chiffre on peut se poser plusieurs questions…

Ça représente quoi 327 sorties ?

327 mangas sur 42 jours ça correspond à quasiment 8 mangas par jour, c’est à dire une cadence totalement indigeste. Rendez-vous compte : rien qu’avec cette rentrée vous pourriez lire des mangas jusqu’à juillet prochain au rythme de un par jour ! Bien sur, plus personne ne lit tout ce qui sort mais, à ce niveau de publication, tous les genres et tous les thèmes sont saturés sans distinction.

Pour le libraire qui gère plus souvent ses sorties à la semaine, il doit trouver de la place pour 55 mangas de manière hebdomadaire… Un pic a même été atteint la semaine dernière avec 97 références ! La mission est tout autant impossible et il doit faire des choix. Il est donc plus que probable que certains mangas n’arrivent jamais chez vous car les librairies ne sont pas extensibles. On suppose que la concurence entre les commerciaux de chaque maison d’édition a du être rude !

327 c’est beaucoup ok, mais par rapport aux années précédentes ?

La réponse est encore plus parlante : de 2008 à 2011, sur la même période, le compteur des sorties affiche en moyenne 236 tomes publiés, démontrant une augmentation de 91 volumes reliées et de 39 % pour la rentrée 2012.

Avec 327 sorties à la rentrée, le reste de l’année a été ou sera plus calme non ?

On aurait pu effectivement croire aux seuls hasards de calendrier mais là non plus, les chiffres semblent indiquer le contraire, même si leur interprétation n’est pas des plus évidentes car les facteurs sont multiples… Voici un début d’explication tout de même :

De 2008 à 2010, le grand moment des sorties est Japan Expo, et les éditeurs ajoutent à leur planning des avant-premières spécialement pour l’évènement. Cependant les livres ne sortent officiellement qu’en aout ou en septembre. Le nombre de sorties de début janvier à fin juillet tourne autour de 850-900 et représentait un peu près 59 % des sorties de l’année.

Depuis 2011, Japan Expo reste LE grand moment dans l’édition manga mais le syndicat des libraires à voulu obliger les éditeurs à arrêter les avant-premières qui sabrait leurs ventes de la rentrée (à tort ou à raison, c’est un autre débat). Résultat, comme les éditeurs veulent toujours lancer leur titre sur JE – un argument qui fait briller les yeux des japonais au point que certains l’imposent presque aux éditeurs français – il les sortent en même temps ou juste avant, en juin et juillet. Conséquence : en 2011 le nombre de sorties de début janvier à fin juillet est passé à 1113 tomes et représente 73 % de la publication annuelle. Pour 2012 même combat avec 1151 tomes édités sur la même période.

On pourrait donc croire à une rentrée plutôt calme cette année, comme en 2011 avec 222 sorties. Mais non, 327 titres débarquent en ce moment-même dans les librairies et on peut donc logiquement s’attendre à un nombre de publication pour 2012 à la hausse, franchissant le cap des 1520 de l’année dernière… Affaire à suivre en tout cas.

Comme vous le voyez aucun évènement global majeur ne semble justifier un tel record et il s’agit plutôt d’une conjugaison de facteurs… Intéressons-nous un peu à l’avis des éditeurs à l’aide d’une interview réalisée par Animeland, où plusieurs d’entre eux tentent de répondre à la question suivante : Quel est le mois le plus important pour le lancement d’un nouveau manga ?

Aucune vérité n’est donc figée dans le marbre, mais le mois de septembre revient à plusieurs reprises et on évoque un mimétisme possible avec la fameuse rentrée littéraire du monde de l’édition. Néanmoins certains citent cette rentrée car ils veulent l’éviter à cause de l’engorgement qu’elle connait alors que d’autres veulent profiter du focus sur le monde du livre pour faire éclore leur titre. La rentrée sera donc riche en nouveautés (une cinquantaine cette année, si on compte les one-shot) mais ces derniers prennent la place d’autres tomes et ne sont pas vraiment significatif dans le décompte total.

On retient donc qu’il n’y a pas de tendance globale et chacun fixe son planning sans trop regarder ce que font ses voisins éditeurs. Et parfois, tout le monde fait des choses similaires sans trop le savoir. Pour y voir plus clair comparons, sur cette période de rentrée, le nombre de sortie moyen par éditeur (de 2008 à 2011) au nombre de sortie pour cette année  :

Rentrée : sorties manga par éditeurs

Ce graphique nous montre que tout le monde n’a pas augmenté son nombre de sorties de la rentrée, comme Kana, Glénat et Sakka par exemple. Mais en grande majorité, tout les autres proposent une période fin aout et septembre plus chargée. Tonkam, par exemple, explose son compteur en passant d’une bonne vingtaine de titres à 41, soit le double !  En fait l’éditeur n’a publié aucun manga entre le 4 juillet et le 22 août et a calé toutes ses sorties du mois d’août à la fin du mois… Et ils sont nombreux dans ce cas.

Après Japan Expo, plus personne n’achète de manga et part en vacances ? Après tout le cœur de cible du manga, majoritairement adolescent, suit le rythme scolaire. De plus les avant-premières proscrites lors de Japan Expo depuis 2010, qu’elles soient respectées ou non, sont maintenant largement compensées par les opérations de promotions des éditeurs avec une pléthore de goodies à la clé, une technique qui fonctionne pour faire acheter les lecteurs lors de la convention et pas ailleurs. À ça s’ajoute un second effet Japan Expo : après cette semaine de folie, les professionnels de l’édition manga prennent des vacances (bien méritées !)… Et avec moins d’effectif, que ce soit à la presse ou à la communication, on adapte ses sorties. C’est aussi le cas pour les libraires qui ont pris leur vacances où ont fonctionné au ralenti, en achetant peu de références sur cette période. Et ça les diffuseurs de manga, comme la société Delsol, l’ont bien compris et ont conseillé à leurs partenaires éditeurs d’éviter les sorties durant la première quinzaine d’août sous peine de faire un bide.

Ce n’est donc pas seulement un nombre de sorties à la hausse mais aussi une concentration beaucoup plus marquée sur la rentrée… La preuve : 1 seul manga est sorti entre le 1er et le 15 aout, Mauvaise étoile chez Aaltaïr, et 160 se partagent la deuxième partie du mois. Ajouter à ça 190 références pour le mois de septembre et on obtient la rentrée survitaminée de 2012, qui suit un rythme soutenu, comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous :

Sorties manga par semaine

À ces réalités du calendrier s’ajoutent, pêle-mêle : Clair de Lune, un éditeur qui s’était lancé dans le manga et le manhwa depuis fin 2009 passe de 3-4 sorties à 25 (autant que Delcourt pour vous faire une idée), Panini dont la branche manga reprend des couleurs après plusieurs années de baisse successive, une montée en puissance du duo Taifu / Ototo avec deux labels qui développent chacun leur activité, une augmentation légère de plusieurs maisons d’éditions comme Kurokawa ou Ki-oon… Un cocktail dont chaque ingrédient n’a intrinsèquement rien d’explosif mais dont la longue addition nous donne le résultat que vous connaissez.

Cela fait maintenant des années qu’une majorité de lecteurs, libraires et même éditeurs s’accordent sur le caractère saturé du marché du manga (eh oui encore cette fameuse saturation) et le résultat qu’on obtient en cette rentrée 2012 en est une preuve supplémentaire : il suffit de quelques coïncidences pour obtenir un calendrier parfaitement imbuvable. Les porte-monnaies ne vont pas pour autant s’agrandir et les lecteurs vont d’eux-même sanctionner la pléthore de titre… Habituellement cela profite davantage aux blockbusters qu’aux titres plus confidentiels, on verra si ce schéma se répète. En tout cas, sans marketing ou un succès critique massif de la presse, on ne voit pas comment un titre va pouvoir tirer son épingle du jeu.

Mais on va quand même essayer de donner un petit coup de pouce à certains

;)

Rentrée 2012 : les coups de cœur de l’équipe…

Nous vous proposons une petite sélection de quelques titres réalisée par l’équipe de Paoru.fr, sans chercher à faire la course aux nouveautés qui va être amplement commentée sur la toile et dans la presse conjointement à un marketing qui fera lui aussi son office… Je vous proposerais en septembre et en octobre quelques previews, mais après avoir pris le temps de bien faire le tri. En attendant voici la sélection !

I am a Hero, tome 4, paru le 24 aout chez Kana

Nicolas, newseur sur la page Google + : Et bien je vais ouvrir le bal. Pour ma part et sans hésiter, ce sera I am a Hero Vol.4, cet hommage à R.Mathenson et son I am a Legend avec qui il partage quelques similitudes. Derrière un scénario singulier et un récit accrocheur, on y trouve quelque chose d’assez dérangeant notamment dû au dessin réaliste et ce goût du détail d’Hanazawa, l’auteur, au réalisme de l’œuvre en général et enfin à ce travail fait sur les personnages qui se démarque d’assez loin des autres œuvres zombie que j’ai pu lire ou voir. Dans ce grand mélange de gore, d’horreur et de malaise perpétuel, un doute plane tout au long des trois premiers tomes : est-ce réel ou est-ce que le personnage déforme la réalité ? On a envie d’aller plus loin, voici une suite que j’attendais ! Après une entrée en matière de l’auteur hautement réussie, j’ai vraiment hâte de voir ce que va donner le tome 4 de cette œuvre totalement singulière.

I-am-a-hero-4-kana

Love so Life, tome 1 à paraitre le 12 septembre  chez Akata / Delcourt

Julien V., newseur et responsable des sorties fr sur la page Facebook : Kaede Kouchi nous livre ici un titre tout mignon, à croquer, plein de douceur et de gentillesse. Les jumeaux Aoi et Akane, ainsi que la bienveillance et le passé de l’héroïne Shiharu Nakamaru, feront fondre même les plus réticents d’entre vous ! Une histoire émouvante, à découvrir sans hésitation.

love-so-life-tome-1

Ascension tome 10, paru le 22 aout chez Akata / Delcourt

Olivier, newseur sur la page Facebook : On comprend rapidement que cette œuvre est adaptée d’un roman  via le rythme et les événements que vit notre héros, Mori. Bien qu’il démarre comme un manga sportif / vie de lycéen parmi tant d’autre, ne vous y trompez pas, Ascension offre bien plus que cela. Le scénario se veut incisif et ne s’attarde pas pour rester sur l’essentiel : le ressenti de Buntaro Mori, sa vision de la société (qui laisse place à beaucoup de métaphore visuelle) et de la montagne. En complément on peut noter l’importante documentation en fin de tome de la part de l’éditeur, qui nous permet de nous concentrer sur le reste durant le récit. Car c’est l’histoire d’un homme que nous allons suivre ici, avec ses rencontres, son itinéraire et son obsession. Graphiquement superbe, l’auteur est en pleine progression dans son art (au sommet en quelque sorte ?), et il sait nous donner ses meilleures planches aux moments importants. Et puis ces couvertures, quelles couvertures !

Ascension tome 10

From 5 to 9, paru le 22 aout chez Panini

Painfool aka Jean-Baptiste, reporter j-loisirs pour Paoru.fr : Pour ma part, mon coup de cœur récent, c’est From 5 to 9, dont le second volume vient de sortir. Il s’agit d’un josei d’Aihara Miki, l’auteure d’une autre série de Panini Manga : Hot Gimmick. L’action se déroule au sein de l’ELA (English Laguage Academy), où Junko Sakuraba enseigne l’anglais. Femme active, âgée de 26 ans et pleine de charme, elle se retrouve du jour au lendemain plus ou moins fiancée à un bonze, contre son gré. Cette association est en opposition avec ses objectifs : partir à l’étranger et épouser… Un étranger. Pour la plupart maladroits et arrogants, les protagonistes de cette série n’en sont pas moins attachants. Leur moyenne d’âge (25-29 ans) en fait, comme le dit l’auteur, un genre de « sex and the city tokyoïte« . On est loin des amourettes de lycéennes, puisqu’ici, la plupart des personnages cherchent un partenaire pour la vie. Visuellement, From 5 to 9 est assez banal, tout en gardant un style très féminin. En somme, Aihara Miki se débrouille toujours pour garder un tempo correct, afin de permettre à l’action de se dérouler naturellement.

from-5-to-9-2-panini

Shi ki tome 10, paru le 22 aout chez Kazé Manga

Fabien, newseur japanimation sur la page Facebook : Shi ki nous plonge dans le village de Sotoba, où il va se passer d’étranges évènements. Avec son lot de personnages très intéressants, ce titre nous montre à quel point les protagonistes d’un manga peuvent perdre la raison dans les situations les plus folles. On nous montre aussi que même si l’on tente de résister, le naturel prend toujours le dessus. Avec la montée en puissance du scénario au fil des tomes, Shi ki est de plus en plus passionnant. De plus, le scénario de Fuyumi Ono est parfaitement honoré par le dessin de Ryû Fujisaki. Au final, on obtient un excellent seinen assez unique en son genre, par son scénario, mais aussi par son style graphique. Par contre, ne bloquez pas sur l’aspect « Vampire » du manga. Ici, ces derniers sont très loin de ceux que l’on peut voir dans d’autres titres et s’avèrent beaucoup moins fleur bleue. Ils sont cruels et près à tout pour survivre, tous comme les humains. En bref, Shi ki est un incontournable qui mêle surnaturel, thriller et psychologie tout le long de la série.

shi-ki-10-kaze

Jusqu’à ce que la mort nous sépare tome 16, paru le 23 aout chez Ki-oon

Julien B., newseur et responsable des sorties jp sur la page Facebook : Après 8 longs mois d’absence, la série ayant rattrapé la parution japonaise, c’est un plaisir de retrouver un nouveau tome de Jusqu’à ce que la mort nous sépare. D’autant plus qu’à l’excellent cocktail qui le compose – (anti)héros habité par l’art du sabre, organisations (criminelles ou non) d’envergure internationale et un brin de haute technologie – l’auteur a, depuis quelques tomes, ajouté quelques personnages issus de plusieurs autres mangas. Et même si ces mangas sont inédits en France, il n’est pas nécessaire de les connaitre pour en apprécier les héros, qui s’intègrent à merveille à l’histoire, sans rien perdre de leur charisme original. Ainsi avec sa galerie de personnages réussis, quelques guest stars en bonus, sa bonne dose d’action et ses graphismes toujours aussi bons, Jusqu’à ce que la mort nous sépare continue de faire progresser son intrigue, lentement mais surement, pour notre plus grand plaisir.

jusqua-ce-que-la-mort-nous-separe_16

Run day Burst tome 8, paru le 30 aout chez Ki-oon

Ramza, votre serviteur ! Un choix bien difficile parmi tous les excellents titres de cette rentrée. Je vous avais déjà présenté cette série de Yuko Osada, mais le talent de ce mangaka pour la mise en page dynamique et les courses survitaminés n’a pas été démenti tout au long de cette série et je tenais à vous en reparler alors qu’elle aborde aujourd’hui son dernier virage. Voici une série relativement courte mais très bien remplie qui propose un propos candide qui nous plonge dans une ambiance nekkutsu très old school, teintée d’un humour que n’aurait pas renié Akira Toriyama (Dragon Ball). La série est également dotée de quelques grandes gueules extrêmement sympathiques et des histoires qui vous donnent le sourire et la patate. Les lecteurs qui ont débuté cette série, assez peu nombreux malheureusement, ne s’y sont pas trompés et ont dans, la grande majorité, poursuivi leurs lectures jusqu’à ce dernier tome si on en croit les chiffres des ventes. Donc, comme eux, n’hésitez pas à allez au delà des couvertures, peut-être un peu chargées certes, car vous y trouverez un manga bourré d’énergie et un shônen d’aventure avec un grand A, bien au delà d’un simple manga de course !

run-day-burst-manga-volume-8

Voilà, c’est ainsi que s’achève ce petit dossier sur cette rentrée manga 2012. Pour finir nous ne pouvons que vous conseiller de fouiller parmi les piles, de demander à votre libraire les titres qui valent le coup et de vous renseigner sur la toile pour ne pas acheter comme un mouton et trouver les petites pépites qui vous correspondront le mieux !

J’en finis en vous souhaitant, évidemment, de très très trèèèèès bonnes lectures

:)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paoru 8438 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines