Magazine Culture

Joséphine l’intégrale tome 1 à 3 de Pénélope BAGIEU

Par Lecturissime

josephine.jpg

L’auteur :

Pénélope Bagieu a 25 ans et travaille comme illustratrice pour la publicité, la presse et l'édition.
Tous les prétextes sont bons pour raconter tous les jours, en dessin, sa vie tout à fait fascinante sur le blog de son double virtuel, Pénélope Jolicoeur, qui réunit quotidiennement 30 000 visiteurs environ : http://www.penelope-jolicoeur.com/

L’histoire :

Joséphine a "la trentaine", comme elle dit pudiquement. Elle n’est pas mariée, n'a pas d'enfant, mais elle a un chat. Elle est blonde et menue, mais s'épaissit sensiblement au niveau des hanches. Elle travaille dans un bureau, avec plein de gens qui ne connaissent pas son nom, et un macho abject dont elle ne parvient pas à clouer le bec. Elle a aussi une sœur qui est mariée, et a des enfants blonds, souriants et polis plein sa grande maison.

Elle a des parents qui n’habitent pas la même ville mais qui réussissent à l’envahir et à la culpabiliser par téléphone. Elle a des copines mais aucune n’arrive à la cheville de Rose, sa meilleure amie, solidaire de ses misères quotidiennes. Elle est terriblement fleur bleue et ne désespère pas de rencontrer l'homme idéal, ce à quoi elle s'emploie activement (bars, salles de gym, clubs d'œnologie, Meetic...). En attendant, elle pleure devant les films à l'eau de rose.Joséphine a des tas de malheurs dont elle est bien souvent à l'origine : elle est maladroite, ne gère pas très bien ses relations professionnelles, peine à se faire entendre, fait des gaffes assez embarrassantes, et enchaîne les faux-pas dans sa vie amoureuse. Elle est en quelque sorte l'artisan de son propre malheur, mais veille à ne surtout jamais tirer de leçons de ce qui lui tombe dessus. (Quatrième de couverture)

Ce que j’ai aimé :

Joséphine est un personnage attachant, proche de la bonne copine addictive incontournable…

Les situations décrites sont très justes : Joséphine dépitée devant l’homme de sa vie (le trois-centième) qui lui expose son programme : « La vie à deux, l’engagement, le mariage, les enfants… Toutes ces inepties inventées par la société ! Je suis bien content qu’on soit sur la même longueur d’ondes, toi et moi ! Du sexe, des restos et pas de prise de tête ! » (« Joséphine a comme un doute »), Joséphine prête à tout pour éviter une séance de sport qui pourtant lui permettrait de perdre ses capitons enrobant ses fesses… (« Joséphine se demande vraiment à quoi sert la recherche scientifique »), Joséphine sœur indigne, tante indigne, mais avalant mojitos sur mojitos avec ses copines…

josephine--1-.jpg
 

Ce que j’ai moins aimé :

Mais l’ensemble reste très banal, consensuel, attendu, trop proche de ce que vivent la plupart des célibataires, sans véritable recul ou situations originales cocasses... Sans parler du profond conformisme du troisième tome très décevant qui transforme notre chère Joséphine en.. mais chuuut…

La femme représentée par l’héroïne est très caricaturale ne pensant qu’à trouver le prince charmant et à fonder une famille, pas très bien dans sa peau à cause de quelques kilos superflus...

josephne-2.jpg

Une bd distrayante mais très convenue... 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lecturissime 4403 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines