Magazine Culture

2012/44 "La couleur des sentiments" de Kathryn Stockett

Par Tigrou4145

Roman de 526 pages publié aux éditions Jacqueline Chambon en 2010.
Quelques mots sur l'auteur
Née à Jackson (Mississippi) en 1969, Kathryn Stockett diplômée de l'Université d'Alabama, a vécu à New York à partir de 2001 et travaillé dans l'édition de magazines et dans le marketing. Son premier roman dont la rédaction lui a demandé cinq ans a été refusé par 60 agents littéraires avant d'être enfin publié et de devenir un succès mondial. The Help a été traduit dans plusieurs langues et largement diffusé. En août 2011, plus de cinq millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde et ce roman a figuré pendant plus de 100 semaines dans la liste des best-sellers du New York Times

Synopsis : "Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante."
Mon avis : Ce roman était dans ma P.A.L depuis un très long moment et, après l'avoir prêté à de nombreuses personnes, je me suis décidée à le lire à l'occasion du Book Club du mois d'août organisé sur le site Livraddict. Et ce fût une très belle réussite.
L'écriture est simple et ce roman se lit très facilement. C'est un roman à troix voix puisque l'on suit alternativement les trois héroïnes qui sont Minny, Aibileen et Skeeter. Ce mode de narration est original et intéressant puisqu'il permet de voir les situations qui se présentent de trois points de vue différents.
La force principale de ce roman réside dans ses personnages car ce sont eux qui font l'histoire et la rendent passionnante et émouvante. On y suit les aventures de :
- Aïbileen, une nounou noire plutôt blasée qui supporte sa condition tout en essayant d'inculquer à la petite fille dont elle s'occupe des notions de tolérance et d'estime de soi.  
- Minny, la meilleure amie de Aïbileen, une autre nounou noire, beaucoup plus rebelle dans ses relations avec les blancs, "le cauchemar des blanches du Sud", qui a bien du mal à garder sa place parmi les familles de blancs.
- Miss Skeeter, une jeune fille blanche, tout juts esortie de l'université et qui rève de devenir journaliste. Tolérante vis à vis des personnes de couleur, elle les traite d'égal à égal dans une société où les personnes de couleur sont largement considérées comme des inférieurs.

Outre ces trois personnages principaux, il y a également des personnages secondaires intéressants en ce qu'ils représentent chacun une partie de la société :

- Miss Hilly, l'extrémiste blanche qui voue une haine sans limites aux Noirs et s'attache à maintenir les choses telles qu'elles sont.

-Miss Elisabeth, une femme sans relief, nouille et disciplinée qui est incapable d'avoir sa propre opinion ou en tous cas de l'assumer et qui suit la première.

-Miss Célia Foote, une femme sensible qui ne regarde pas la couleur de la peau et noue des relations amicales avec sa "bonne".

Tous ses personnages sont extrêmement bien cernés et décrits, on se les imagine parfaitement et on suit avec plaisir et espoir, pour certains, leurs "aventures".

Tout le roman est extrêmement bien mené, il n'y a aucune longueur, chaque passage participe à l'histoire et c'est un réel plaisir de lecture.

Même la fin, quoique frustrante, est parfaitement logique et bien choisie, ni trop idyllique ni trop sombre, tout simplement juste.

Bref, c'est un excellent roman, plein de sensibilité, qui nous apprend comment les bonnes noires étaient traitées à cette époque et dont je vous recommande vivement la lecture.

Je n'en dirai pas autant du film qui, à mon sens, ne reflète en rien l'histoire du roman tant celle-ci a été modifiée et tronquée. Certes les personnages sont assez bien représentés, à l'exception de Skeeter qui y apparaît comme une adolescente neuneu, sans saveur et de Miss Célia, caricaturée au possible dans le rôle de la jeune femme issue d'un milieu pauvre et qui tente de s'intégrer dans la bonne société du Mississipi, blonde, pulpeuse, s'habillant de manière assez vulgaire et parlant haut et fort avec une voie hyper aiguë. Mais l'histoire a été tellement détournée que j'ai eu beaucoup de mal à ressentir les mêmes émotions qu'à la lecture du roman.

Bref, un roman à découvrir absolument et un film à éviter soigneusement.

Ma note : 


 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tigrou4145 894 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines